Skip to content

Norbert le petit coquin

Norbert le petit coquin sort de sa coquille

Découvrez les étapes de sa conception, de son développement inter coquille jusqu’à sa naissance.

En tout, 9 mois de bonheur intense pour suivre son évolution.

 Introduction

Il était une fois, Maman Dragonne et Papa Dragon. Ils vivaient heureux dans un petit appartement jusqu’au jour où ils décidèrent d’acheter un terrain plus spacieux afin d’accueillir leurs petits dragons. Mais ces derniers tardaient à venir.

Août passa, ils avaient trouvé un terrain très très spacieux avec grange, garage et bien sûr maison mais de bébé dragon point en vue.

Maman Dragon attendait avec impatience ce jour merveilleux où elle pourrait enfin sentir en elle, l’évolution de son bébé et annoncer à tout son entourage, l’arrivée, enfin, de sa progéniture.

Un jour, elle sentit dans son ventre, une petite douleur qu’elle mit sur le compte de coliques. Elle passait le week-end chez ses parents et tout le monde le sait, on mange beaucoup là bas. Donc pour elle s’était tout à fait normal. Pourtant elle avait un doute. Elle ne fit plus attention à cette douleur minime les jours suivants.

Que le temps est long dans ces moments. Maman Dragonne, comme toutes les dragonnes,  attendait le jour précis où elle saurait si un oeuf se développait dans son ventre ou non. Elle partit faire un voyage seule (pour le travail), et la période tant attendu qu’elle détestait  n’arrivait pas. Deux jours, puis trois, puis quatre passèrent. Elle commença alors à rêver et se dit que ce qu’elle ressentait depuis une semaine était peut être due à autre chose que des coliques. Elle en parla à son amie, Claire qui insista pour qu’elle achète un test. C’était un vendredi soir. Cependant ce test devait se faire le matin. Imaginez l’impatience et l’angoisse dans lesquelles étaient Maman Dragonne et Papa Dragon. Le matin arriva, Maman Dragonne courut dans la salle de bains, arracha violemment le papier d’emballage du test, lut 36 000 fois la notice. Je vous passe les détails de la suite. Il fallait encore attendre 5 mn pour avoir le résultat : au bout de 4 mn, elle n’y tient plus, jetta un oeil sur son test. Ce qu’elle y vit lui mit des étincelles dans les yeux. A la cinquième minute, elle demanda à Papa Dragon de regarder (il faut bien qu’il participe). Il fallut lui expliquer en long et en large comment ça fonctionnait. Parfois les hommes sont durs à la détente surtout quand ils le font exprès. Enfin, il retourna le bâton et que vit-il ????

Réponse dans les photos

Annonce

Et voilà, samedi 5 octobre au matin, Maman Dragonne et Papa Dragon signèrent officiellement pour leur nouveau grade : futurs parents.

L’amie Claire les bombardait de sms (texto pour les français) depuis le matin pour connaître le résultat et Maman Dragonne rigolait de la blague qu’elle lui faisait : « Papa Dragon ramasse des brindilles pour construire le nid », et Claire « Hein quoi?? je ne comprends pas ».

Heureux comme des dragons (c’est le cas de le dire), ils voulurent l’annoncer à la famille, sans plus tarder. Le hasard voulut que le soir même, ils devaient dîner chez les parents de Papa Dragon. Mais comment le dire ? Au début, ils avaient penser à un paquet de café Grand-mère et un gâteau Papy Bronsard mais là où ils habitaient, les magasins n’en avaient pas (c’est souvent ainsi : jamais rien quand il faut). Alors ils se sont rabattus sur les objets plus spécifiques : des tétines pour les grands-parents et un biberon pour la tante.

D’abord, la réaction de la future grand-mère (c’est aussi un nouveau grade pour elle) : Marie-Paule ouvre doucement le petit paquet, se demandant bien ce que cela pouvait être. Puis, elle s’aperçoit de l’objet, nous regarde, jette un oeil sur la tétine, et se précipite dans nos bras pour nous féliciter. Résultat, un de ses verres de lunettes est tombé à terre d’émotion.

Puis la réaction du futur grand-père et de la future tante. On leur demande d’ouvrir le paquet en même temps. Mathilde va plus vite que son père. Elle comprend. Son petit nez se trémousse à l’idée de le dire à son père mais elle attend. André arrive enfin au bout de son minuscule paquet. Il ne montre pas beaucoup ses émotions mais on voit quand même que ça lui fait drôle. Depuis le temps, qu’ils ne faisaient tous des petites remarques, les voilà servi. Bref, champagne à volonté pour fêter tout ça avec déjà des interdictions pour l’heureuse Maman Dragonne. Être bientôt maman n’a pas que des avantages : fini la bière.

Le dimanche, toujours impatiente (il y a des jours comme ça où les jours ne vont pas assez vite, où on veut annoncer la bonne nouvelle à la terre entière), Maman Dragonne téléphona à sa sœur. Elle ne devait pas la voir avant deux voire trois mois. Celle-ci fut toute contente et promit fort heureusement de ne rien dire à leurs parents.

Mais comment Maman Dragonne et Papa Dragon allaient-ils l’annoncer aux autres grands-parents ?

Première échographie (octobre)

La première visite chez le gynécologue a été prise 5 minute après les résultats du test. C’est pour le vendredi 11 octobre.

Maman Dragonne et Papa Dragon sont impatients de recevoir la confirmation. Tout va bien, le petit oeuf a 3 semaines et demi et doit éclore le 9 juin 2003.

Vous voulez le voir ?

Le soir même de la visite médicale, ils partaient vers la France pour annoncer la bonne nouvelle. Maman Dragonne avait préparé une petite carte au format A5 sur laquelle elle avait imprimé une image de Norbert le petit dragon de Harry Potter (à ce jour, c’est son livre pour enfant préféré), indiqué derrière « G ou F ? » et mis le calendrier du mois de juin 2003. Elle la mit dans une grand enveloppe avec la photo de l’œuf .

A peine arrivés et à peine le temps de s’installer et d’ouvrir une bouteille de bière en guise d’apéritif, Maman Dragonne et Papa Dragon présentait cet enveloppe aux grands parents. Ils ne sont plus futurs car ça fera leur 3e petit enfant. Thérèse pousse un grand soupir (et oui le 3e en six mois), Bernard est tout heureux. Ils sont pas trop surpris car ils s’y attendaient mais pas pour maintenant.

Revenons un peu en arrière.

Maman Dragonne ne voulait pas l’annoncer par téléphone, elle devait donc trouver un prétexte pour venir le week-end suivant. Mais voilà, ses parents avaient prévus autre chose et ce n’était pas évident pour se libérer. Bref, Maman Dragonne a encore mis le boxon (en franc parler) chez elle. Elle se marre bien. En tout cas, cet alibi a bien fonctionné car ils ne s’y attendaient pas du tout, mais vraiment pas du tout à ce qu’on leur annoncer ce soir-là.

Le lendemain, Mamie vint manger. Maman Dragonne et Papa Dragon l’annoncèrent en lui donnant la photo de l’œuf. Puis Bernard lui montra la carte. Et c’est comme ça qu’un embryon fut appelé Norbert. Mamie crut (ou fit semblant ? allez savoir) qu’on allait vraiment l’appeler comme ça. Je vous rassure tout de suite. Si vous comptez faire de petits cadres ou autres objets manuels pour le 9 juin (il faut toujours prévoir), ne vous amusez pas à mettre ce nom.

Et puis d’abord, qui vous dit que c’est un gars ? Une petite souris me dit moi que cela pourrait bien être une fille. Nous sommes des spécialistes pour ça.

Deuxième échographie (novembre)

Bon voilà, l’annonce est faite pour pratiquement tout le monde.

La prochaine échographie est prévue pour le 15 novembre.

Pour l’instant, Maman Dragonne se porte relativement bien malgré des passages à vide vers le sommeil. Pas encore de nausées (peut être jamais). Elle se bat pour manger au mieux et ça c’est la croix et la bannière car pas grand chose lui fait envie en ce moment (encore moins la viande). Parfois, elle se lève la nuit pour grignoter. Ce n’est pas bien, tout le monde lui dit mais quand vous avez faim… Alors le soir, elle fait des efforts pour manger des féculents (heureusement, elle n’est pas encore dégoûtée des pâtes).

Troisième échographie (décembre)

Et voici décembre, déjà le 1er trimestre se termine. Avec le déménagement, la fatigue s’est fait durement ressentir mais cela va un peu mieux. Norbert a grandi , il ne bouge pas encore.

Par contre, dur dur la fermeture des pantalons pour Maman Dragonne. Plus possible de fermer les boutons. Du coup, la fermeture éclair s’ouvre et bon vous pouvez deviner la gène.

Pour les repas, les pâtes sont souvent au rendez-vous le midi. Pour compenser, les yaourts, les jus d’orange frais, les pommes sont au rendez-vous pour les encas.

La semaine de Noël fut très intéressante. Norbert a environ 16 semaines. Et Maman Dragonne sent bien sa présence.

Quatrième échographie (janvier)

Les photos de la 4e échographie ne sont pas géniales, on va très flou son visage. Alors vous ne les verrez pas. Par contre, Maman Dragonne montre déjà son petit ventre rond . Depuis le nouvel an, elle met maintenant ses vêtements de grossesse. Heureusement que son neveu est né avant la veille de Noël pour les récupérer.

Norbert bouge très bien maintenant. Son papa prend plaisir mettre sa main bien chaude sur le ventre pour sentir ses petits coups.

Cinquième échographie (février)

Voici l’échographie morphologique. On a vu Norbert sous toutes les coutures . La 1re écho nous le montre terminant un bâillement qu’il a offert en direct à ses parents. Il fait 500 g et environ 25 cm. Il a 22.5 semaines de vie. Ca grandit vite, hein ?

Nous avons décidé de faire de l’haptonomie comme préparation à l’accouchement. Nous avons donc vu une sage femme lors de la première séance. C’est extra. Norbert comme tous les bébés aime le contact et les caresses. Alors dès qu’il peut sentir les mains de ses parents, il vient à leur rencontre pour recevoir des caresses. C’est un jeu pour lui. On a su le faire bouger de droite (son côté préféré) à gauche puis de haut en bas. C’est fou à quelle vitesse, il se déplace. On va essayer maintenant d’être à l’écoute de ses mouvements. Des mouvements comme des coups (pieds ou mains) peuvent signifier qu’il n’est pas d’accord. Par contre, des glissements (genre ondulation) signifieraient plus « coucou je suis là, je me sens bien ». Bref, on en avait les larmes aux yeux.

Sixième échographie (mars)

Une échographie de routine. Rien à signaler, bébé pousse comme un charme. Ce mois-ci, nous avons appris à bercer Norbert et Maman Dragonne par la même occasion. C’est une sensation bien agréable. Surtout juste avant de s’endormir. Le ventre commence à peser mais c’est pour la bonne cause.

Septième échographie (avril)

Changement de gynécologue ce mois-ci. Maman Dragonne a rencontré celui de Ath. Petite visite de routine pour faire connaissance. Norbert a la tête en haut. Mais espérons qu’il se retournera bientôt. En haptonomie,  nous avons appris comment gérer la douleur lors des contractions. Papa Dragon va devoir faire ses muscles.

Ce mois d’avril est de plus en plus fatiguant. Maman Dragonne grossit aussi pas mal. Les trajets en train sont de plus en plus dur. Mais bon encore un mois avant de s’arrêter.

Huitième échographie (mai)

Début du mois, nous avons fait la dernière grande échographie mais là encore pas de photo, désolée. A 34 semaines, Norbert fait 2kg, il est dans la moyenne. Il s’est retourné et il est toujours actif.

En haptonomie, nous avons travaillé sur les différentes positions à prendre pendant le travail. Par exemple, pour aider Norbert à descendre, je m’installe sur les genoux ou plutôt hanches de Papa Dragon. Il me berce en mettant ses mains sur le ventre ou en me pinçant le gras de la cuisse quand une contraction fait son apparition. Ou alors, j’utilise un gros ballon soit en m’asseyant dessus et en faisant des petites rotations, soit en m’asseyant dessus, Papa Dragon assis derrière une chaise, moi appuyée sur lui et faisant des bercements, ou alors moi accroupie à genoux, la tête posée sur le ballon. Enfin, pleins de positions pour se sentir au mieux au moment des contractions.

Ce même mois, nous avons fait aussi la préparation à l’accouchement, cette fois à la maternité. Cela nous a permis de la visiter. Les chambres sont superbes, très chaleureuse dans son ameublement avec un espace à part pour bébé (baignoire, table à langer et coin pour dormir), lumières tamisées. Nous avons aussi visité les 4 salles d’accouchement, toutes (ou presque) équipées de grandes baignoires (dont une plus petite pour accoucher dedans si on veut). Les lumières des salles sont aussi tamisées à l’image de leur thématique (les 4 éléments principaux). Nous avons travaillé dans la salle conçue surtout pour l’haptonomie. La table d’accouchement est ovale avec possibilité de redressement.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :