Skip to content

Le 3e trismestre

Le 7e mois (mai 2009)

Cette semaine a été bien chargée pour P’titPou et ses parents.

Mardi soir, nous avons revu pour la 2e fois Danielle qui nous accompagne en haptonomie. Nous avons parlé du bercement et aussi du recentrage. Thomas m’en a déjà fait quelques uns depuis le début de la grossesse. Cela fait du bien à ce bassin qui part fort en avant.

Pendant une heure, Thomas nous a bercé et nous avons pu encore nous émerveiller de la communication de P’titPou. Dès que Thomas met la main sur mon ventre, il vient tout de suite le voir. Avec le bercement, il était plus calme, faisait moins de mouvements tout en montrant sa présence.

Après cette séance, je me suis sentie vraiment reposée, comme après une séance de massage. Et puis, ce qui est étonnant c’est que mon ventre qui était plutôt bas et en pointe, est remonté et est devenu plus arrondi (et toc pour les prédicateurs du sexe par le ventre 😉 )

Par contre, le mercredi, c’était dur dur. Etait-ce dû au changement de position du ventre et donc de bébé ? Toujours est-il que je n’arrivais pas à rester debout, ca tirait en bas du ventre et plus bas. En plus, j’étais plutôt assommée (bon d’accord, c’est aussi peut être le contre coup, du week end chez mes parents où nous avons fêté leur retraite).

Vendredi, nous avons été à une première séance de chant prénatal, avec Isabelle. Pas grand chose de nouveau pour Thomas qui fait par ailleurs déjà du chant donc il sait où placé les sons. Par contre, pour moi, pas toujours évident. Les sons pourront m’aider lors de la naissance et des contractions. Nous avons terminé la séance par 3 berceuses (je me souviens hélas de la mélodie des 2 premières).

Dans l’après-midi, j’ai eu la consultation plus médicale avec une autre sage-femme, Anne. Tout va bien coté poids, tension, urines et pds. Nous avons un peu parlé du projet de naissance que je commence à revoir et elle a pu m’éclairer sur certains points. En 6 ans, la maternité a beaucoup évolué sur les gestes pratiqués avant presque par habitude. Maintenant, si nous spécifions bien que nous n’en voulons pas et que maman ou bébé n’en ont pas besoin coté sécurité santé, ils ne font pas. Donc : pas d’aspiration pour bébé, pas de crème sur les yeux, pas de rasage pour moi, monito mobile si j’arrive déjà avancé à la mat. Idem, nous avons parlé du moment où je dois décoller de la maison et cela éloigne encore plus mon angoisse d’un AAD (pas que j’angoisse sur ce type d’accouchement mais que ça arrive inopinément alors que je n’ai pas prévu).

Bref, encore 2 mois avant de rencontrer ce bébé.

Prochaine visite chez mon gynéco et pour l’hapto dans 3 semaines (la semaine où je dois reprendre le travail pour 12 petits jours)

Les filles et P’tit Pou (mai 2009)

Honorine est une petite fille très empathique. Ce qui est difficile quand elle nous montre son désaccord car elle a une manière bien elle de le faire : le soir – quand tout le monde est fatiguée et donc moins apte à être à l’écoute 😦 – elle est parfois surveloté et difficile de la calmer, ou alors très calme et visage fermée et là faut faire aller nos neurones pour essayer de voir ce qui la perturbe.

Avec le bébé, elle est très prévenante. Pour elle, c’est un petit frère mais elle dit à tout le monde qu’on ne sait pas. Ce qui est vrai, hein mais personne ne nous croit (GRRRRRRRRRR!!!). Elle lui fait des bisous, calins et commence à lui parler et chanter des berceuses. « Il m’entend là ? ». Elle me pose bien sûr des questions sur la conception.

Alianore a commencé d’abord par refuser au 1er trimestre cet état de fait. Je l’avais prévenu que maintenant, sa tétée allait avoir au fur et à mesure que bébé grandira, un goût différent. Ca ne devait pas être facile pour elle d’accepter. Et puis petit à petit, elle n’a tété qu’à un seul sein, le soir, laissant l’autre pour le bébé. Et puis fin janvier, elle s’est sevré.
Elle ne voulait pas non plus toucher le ventre. Bon celui-ci n’était pas encore trop visible donc elle ne devait pas trop faire le lien entre le bébé et le ventre de maman. En mars, elle a commencé à poser sa main sur le ventre. Quand je faisais la grimace si elle appuyait trop dessus suite à un calin, elle me faisait un bisou. Elle a commencé à porter ses bébés et à jouer avec.
Pour elle, ce sera une fille parcequ’elle sera « grande soeur » comme sa soeur. Difficile de lui faire comprendre que ce sera peut être un garçon.

Et puis dernièrement, elle est rentrée dans une phase de régression. Cela a commencé par la propreté. Elle n’arrivait plus à se retenir pour les selles. Cela est maintenant passé. En fait le jour où, Thomas énervé de devoir ramasser une culotte sale, l’a un peu disputé, on a eu une discussion avec elle sur mes genoux pour la consoler car elle semblait perdu par ce qui lui  arrivait et où Thomas m’a expliqué que ce n’était pas que psychologique mais aussi physique. Cela m’a permis à moi de mieux relativiser ces accidents et peut être à Alianore de comprendre qu’elle n’en pouvait trop rien non plus.

Dernière régression, elle pique les tututtes à l’école. La maîtresse m’a assuré qu’elles étaient en trop et disponible pour les enfants. Deux semaines de suite, le mercredi, elle revenait avec une nouvelle tutte. Du coup, jeudi, je lui en ai acheté une. Honorine en a profité pour en réclamer aussi. Et bien cet outil étant proscrit de la maison depuis leur naissance car elles n’en ont eu jamais besoin, où au moins, nous avions autre chose (la tétée) pour répondre à ce besoin, nous nous retrouvons avec 4 engins à la maison. LOL. Bon ce n’est qu’une passage et une manière de nous dire « nous sommes là, ne nous oubliez pas ».

Le 8e mois (juin 2009)

La semaine dernière, visite chez le gynécologue pour la 35e semaine. Allez plus que 5 semaines à tirer (bon maintenant 4 )

Bébé est en forme. Position tête en bas, dos à gauche. Col bien fermé donc malgré les contractions ressenties la semaine d’avant, rien à bouger et j’ai encore le temps. Ouf, c’est rassurant.

Mon poids n’a pas changé non plus et la tension comme d’habitude fait des hauts et des bas.

Nous avons fait une échographie de contrôle. J’ai bien vu ses yeux, narines et bouche (au début, il fallait que le gynéco me montre où). Il estime un bébé pour 3,500kg.

De mon coté, c’est de plus en plus difficile de bouger. Ca tire en bas, je suis essouflée. Tantôt, je suis en pleine forme, tantôt, je dors presque pendant 4h en ayant du mal à émerger.

Les valises ne sont pas finies (j’ai vraiment dû mal à m’y mettre, est ce parce que je veux reculer l’échéance ?). Il me manque des petites choses pour bébé. Nous n’arrivons pas à mettre la main dessus mais ce ne sont pas des choses vraiment importantes.

J’ai finalisé hier mon projet de naissance.Thomas doit le lire et je le montre à mes SF la semaine prochaine. Je vais le mettre sur le blog. Il ne varie pas beaucoup par rapport à celui d’Alianore. Juste des petites choses qui ont évoluées.

37e semaine

La fin approche. Il est temps car l’inactivité commence à me peser.

Depuis dimanche dernier, je dois dire que je sens la fin approcher. Bon, j’ai aussi pousser le bouchon un peu loin : ballade le matin dans deux marchés donc longues marches. Mais c’était plaisant et je ne regrette pas.

Sauf que ben, j’ai des contractions assez douloureuses déjà. Pas régulières donc je n’ai pas encore fait de monito, ni visite pour vérifier l’ouverture du col. Sauf que si le travail n’est pas encore commencé vraiment et que c’est dur maintenant, je crains de ne pas pouvoir supporter la douleur jusqu’à la délivrance. Bon, de toute façon, la longueur de l’accouchement est une loterie. Ca sera peut etre aussi rapide qu’avec Alianore. Et comme me rassure Thomas, j’ai travaillé pendant toute ma grossesse à connaître les contractions pour éviter d’arriver trop tard à la maternité. Quand le corps écoute… difficile d’aller contre

38e semaine

Ca approche, ca approche…Cet apres midi, j’ai revu la SF pour la consultation de la 38e semaine.
Elle m’a fait un monito pour vérifier le coeur de bb et voir les contractions. Pendant ce temps, elle a fait les prises de sang nécessaires, prise de tension et nous avons discuté du projet de naissance. Il y a bien sur des choses évidentes et quelques points importants à rappeler oralement :
– vérification du col en arrivant avant le monito pour savoir si je dois aller tout de suite en salle de naissance
– rappel que nous ne voulons pas connaître le sexe et le découvrir nous mêmes
– Thomas veut sortir lui même bb
– Le cordon doit être coupé dès qu’il a cessé de battre
– que vous voulons garder le placenta.Elle m’a confirmé que je pourrais faire le peau à peau aussi longtemps que je le souhaite (en salle puis dans la chambre), j’ai hate.

Pendant le monito, bébé bougeait beaucoup et du coup, nous perdions son coeur. On entendait plutôt battre le mien ;). J’ai eu 2 contractions assez fortes à 10 mn d’intervalle, une légère. Rien de préoccupant.

Ensuite, vérification à ma demande du col. Et là, surprise, bébé a encore sa tête assez haut mais col ouvert à 3 cm (j’ai perdu le bouchon muqueux, il y a 3 nuits). Bref, ca travaille, travaille.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :