Aller au contenu principal

I love Japan – Liege

Récemment, nous avons fait un city trip de deux jours à Liège.

Le but principal de ce séjour était l’exposition à la gare Liège Guillemins, « I ❤️ Japan ».

Nous avons passé pas loin de deux heures à parcourir l’histoire et la culture de ce pays, informations que je connaissais déjà ou que je découvrais.

La mise en scène était appréciable. Accueillis par un jardin zen, un pont en bois, des sakuras, le fameux torii de Kyoto, nous pénétrons dans la première salle à la découverte de Bouddha, les geishas, samouraïs…

Après avoir écrit nos vœux sur un petit papier que nous avons accroché ensuite au mur à omikuji, nous reculons dans le temps, nous entrons dans une salle qui reproduit l’architecture ancienne des maisons et restaurants comme on en trouve encore dans les coins du Japon (je pense à notre visite de Yuasa en 2018). Le bruit des conversations derrière les portes recouverte de papier, la salle de cérémonie du thé nous renvoie dans une autre époque.

Ensuite c’est découverte de la culture japonaise entre l’écriture, la poterie, le tatouage, les peintures, la mode, le sport, les mangas, les hôtels capsule, le karaoke…

Il y a beaucoup de choses à dire.

Sans oublier la belle place donnée à mon robot préféré de tous les temps car le plus beau, ni au pirate rebelle.

Si vous avez l’occasion d’y aller, profitez-en l’accès en facile. En plus Liège est une belle ville (en dehors des travaux du tram) où on mange trop bien. 🙂

Tickets pour l’exposition

Article très intéressant sur l’exposition : https://www.augoutdemma.be/122562-expo-i-love-japan-liege

Mes articles sur mon voyage au Japon

King Gori – Metaltech de HL Pro

Petit nouveau dans ma collection depuis la Made in Asia Bruxelles 2021.

Une chance de trouver dans le rayonnage du magasin de La cité des nuages, une petite colletion de Goldorak.

Entre la figurine de Vénusia et Phénicia, un actarus métamorphosé avec le choix de plusieurs têtes, un golgoth que j’avais déjà ma collection, mon choix a été vite fait.

Ah ce premier monstrogoth qui entame la 3e saison. Il en a fait voir de toutes les couleurs à Goldorak. Sans la bêtise de ses créateurs, il aurait enfin réussi à le détruire.

Digne descendant de King Kong, on peut le dire vu qu’il a quand même kidnappé notre brave Venusia, il est effryant.

La figurine est très belle avec ses 18 cm de haut, ses poils gris et sa toute petite tête.

Il est fourni avec un autre set de main (poings ou mains ouvertes)

Le voilà donc dans ma collection des méchants, au premier rang.

Château de Pesselières

De place forte à demeure de plaisance, le château de Pesselières, situé dans le sancerrois est remarquable pour son parc romantique créé à partir du XVIIIe siècle.

En raison du COVID, la visite de l’extérieur du château avec sa cour n’était pas autorisée. Cependant, le parc et son jardin valent un petit détour et une ballade tranquille d’une après-midi.

La philosophie de ce parc est d’encourager la nature le plus possible. Aucun herbicide et autres produits toxiques sont utilisés afin de respecter les règles du jardinage biologique.

Prairies et pelouses se côtoient pour faire la part belle à la faune et la flore. De topiaires au buis, en passant par un hêtre pourpre du second empire et un Cèdre du Lyban, nous traversons une petite rivière à la découverte de points de vue magnifique.

Le jardin secret

Le chemin nous conduit vers une spirale et est entouré de 8 érables japonais. Nous avons aussi une belle vue d’ensemble sur le château.

L’allée des topiaires

20 colonnes de charmes et de hêtres nous conduit à la forêt qui entoure le parc.

Au milieu du parc

Le bassin des sources

Là où nait la rivière de Pesselières, alimentée par de nombreuses sources.

La prairie naturelle

Une partie du parc est tondue moins de 5 fois par an pour laisser la flore sauvage et la biodiversité faire son oeuvre.

Le potager et le verger fleuri

Un petit jardin dans son enclos, entre fleurs comestibles et plantes médicinales, pommiers et poiriers, un petit havre pour une petite pause dans la promenade.

D’autres dispositions complètent cette ballade comme le labyrinthe de charmes, l’allée des buis et d’autres petites merveilles arboricoles.

Le château est situé près du village de Jalognes à 2 heures au sud de Paris.

Nançay, pays des biscuits et des étoiles

Je connaissais les sablés de Nançay, spécialité berruyère que l’on trouve dans de nombreux magasins de souvenirs mais pas encore le Pôle des étoiles et sa célèbre station radioastronomie.

Via le planetarium, j’ai découvert les étoiles visibles dans le ciel de Nançay, une explication sur les planètes de notre système solaire, la voie lactée. L’exposition permanente explique le système solaire, la galexie, l’univers et les missions de la radioastronomie dont le calcul des années lumières. J’arrive un peu à m’y retrouver mais toujours aussi compliqué 🙂

Nançay est aussi la ville d’Alain Fournier dont le visage orne la façade de l’école.

Enghien – Ballade dans le parc et autour de la ville

Avec Totemus, nous sommes partis à la découverte de la ville d’Enghien. Cela m’a permis de découvrir des coins du parc du château que je ne connaissais pas et des bouts d’histoire de cette ville.

C’était un bon moment en famille pour une ballade de environ 5 km.

%d blogueurs aiment cette page :