Aller au contenu principal

Biographie d’Angélique

Naissance

1638 – Sagittaire

Parents

Armand de Sancé

Fatrie

Josselin : émigré aux Amériques

Raymond : jésuite

Hortence : mariée à Maître Fallot (procureur du Roi)

Gontran : peintre

Angélique :

Denis :

Madelon :

Jean-Marie :

Marie-Agnès :

Albert : Abbé à l’abbaye de Nieul (A. se rebelle)

Mariage

Joffrey de Peyrac

Philippe de Plessis-Bellière

Enfants

Florimond (1659) né le jour des Jeux Floraux de Toulouse

Canton (1661) né le jour de la mort de son père

Charles-Henri (1666-1670)

Honorine (1671)

Raymon-Roger

Gloriandre

Citations

Indomptable Angélique

(J’ai lu, partie 2)

– Tu leur apportes la mort, ou la défaite, ou la peine qui corrompra leur goût de vivre. Il faut être d’une force exceptionnelle pour y échapper. Tout ça parce que tu t’obstines à aller où nul ne peut te suivre… Ceux qui sont trop faibles, tu les laisses en chemin. La force que la Créateur a mise en toi ne te permettra pas de t’arrêter avant que tu n’aies rejoint le lieu où tu dois te rendre.

– Quel est-il, Osman Bey ?

– Je l’ignore. Mais tant que tu ne l’auras pas atteint tu ravageras tout sur ton passage et jusqu’à ta propre vie… J’ai voulu capter cette force et je me suis leurré, car elle n’est pas de celles que l’on peut dompter. Toi-même l’ignores en grande partie. Tu n’en es pas moins redoutable…

[…]

C’est en dehors de toi. Tu ne portes pas le malheur. Tu portes le bonheur. Mais il y a certains êtres qui sont trop faibles pour supporter le poids de certaines richesses. Tant pis pour eux ! Hélas ! Oui, je suis toujours ton ami. Et tant pis pour moi ! Ce n’est pas sans risque qu’on pourrait prendre la responsabilité de ta mort et en l’évitant j’ai voulu aussi épargner à Moulay Ismaël d’invisibles sanctions. Mais maintenant il va falloir que j’accomplisse quelque chose de terrible, quelque chose de surhumain : Lutter contre ce qui est écrit. Lutter contre le sort, afin que TU NE SOIS PAS PLUS FORTE QUE MOI…

A. et le complot des ombres

En lui [Bardagne], elle goûtait toutes ces bouches d’hommes qui l’avaient adorée, le Roi, Desgrez, le Poète… Ces hommes inclinés sous son joug lui disant qu’ils l’aimaient, lui confirmant qu’on l’aimerait toujours, qu’elle ne mourrait jamais, la persuadant par leur passion qu’une fois encore elle vaincrait, et comme en un tourbillon lui insufflant un courage neuf, l’élan pour la lutte et pour la victoire.

Il s’expliquait les réactions blessantes qu’elle avait parfois, comme si elle eût craint en lui on ne sait quelle vengeance ou quelle méchanceté propre à l’homme.

Cette méfiance lui avait été enseignée par une existence entièrement consacrée à se défendre de l’homme, de ses pièges et de ses exigences au sein d’une société entièrement soumise à l’homme, à ses lois outrancières et égoïstes. Partout des hommes. Pour interdire, exiger, prendre. Au sommet, un homme – le Roi. Un homme dont la puissance réussissait à sourdre, à détruire toute solidarité entre les victimes et jusqu’entre les femmes elles-mêmes. Pour servir le prince, Mlle de La Vallière préférait offenser Dieu, pour s’assurer de son pouvoir sur lui Mme de Montespan assassinait ses rivales, se livrait au Diable. Pour se défendre Angélique avait frappé tous les coups dont elle s’était sentie la force et elle avait été vaincue.

Nulle surprise qu’elle se fût épuisée et mutilée à ce jeu terrible.

– … Je veux qu’ils s’inclinent, murmura-t-il. Ils vous aimeront tous. Je verrai la ville à vos pieds. Et lui aussi [Orgeval]. Je veux le voir vaincu, votre ennemi qui, emporté par un fanatisme coupable, a osé s’attaquer à vous, et vous calomnier, et vous susciter de dangereux ennemis. Un jour, il connaîtra le pouvoir de l’Amour.

« Un jour, lui aussi il vous aimera. Et ce sera sa punition.

Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :