Skip to content

Ma grossesse avec P’tit Pou

Petite restropective

Fin novembre, je n’ose espérer cette attente de mon corps. Serait-ce le bon mois ?
Je ne veux pas faire de test, trop de mauvais souvenir avec le test positif de juillet.
Je ne veux pas trop écouter ce que me dit mon corps. Trop de sensations positives en juillet.

Mais voilà, ce que l’esprit ne veut pas écouter, le corps parle de lui même. Dès le début du mois de décembre, je ressens une immense fatigue. Je dors devant mon ordinateur au bureau. En plus, ce mois est calme, il y a peu de choses à faire, la routine. Je ressens aussi comme des nausées (celles qui sont au creux de l’estomac mais qui ne veulent pas sortir). J’ai faim mais aucune envie de manger. Quand je mange, j’ai déjà envie de m’arrêter. En pleine nuit, je me lève pour grignoter quand même. Je ne peux plus nier. Je crois bien que le petit 3e pointe le bout de son nez.

Aussitôt, j’ai déjà son surnom. P’titPou. Quel drôle de nom !! Mais c’est que ce petit a déjà une histoire. Fin novembre, ces petites bêtes se sont installées dans les cheveux d’Honorine et pour bien se faire voir, dans les miens. Semaine difficile à essayer de les éliminer et un grand besoin de réconfort. Ah Halloween 2008 ! Quel souvenir ! Bon stop là. Ca devient trop privé.

Enfin, je me décide à prendre rendez-vous chez mon gynécologue. Il a ses consultations à l’hôpital et il a le matériel d’échographie. Rendez-vous pris pour le 19 décembre. Premier jour de vacances.

Avec la fatigue, je décide de consulter mon médecin qui n’hésite pas à me mettre  une semaine d’arrêt surtout que ma tension était faible. Je ne sais pas pourquoi mais par téléphone mon père a deviné quelquechose. Chut!!

Et voilà, le rdv est là. Je tremble un peu, j’ai les jambes toutes molles. Et là, soulagement, je vois ce petit, tout mignon. Le gynécologue qui me rassure. Il est bien accroché. Pas de risque de fausse couche. Ouf!! mais quand même au fond de moi cette angoisse reste. Je vis sur un nuage. Il me donne déjà mon certificat médical pour le travail mais je préfère attendre encore avant de l’annoncer. Surtout que je suis en vacances.

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :