Aller au contenu principal

Episode 72 : Texte VF-VOSTFR

La princesse amoureuse / Lointaine planète mère

Horos court rejoindre la salle de communication du Camp de la Lune Noire.

Ho : GS ! Maître ! Un problème ! / Majesté ! Majesté ! Majesté ! C’est affreux… C’est affreux !

Vega : Pourquoi toute cette panique, general Ho ? / Qu’y a-t-il, Zuril ?

Ho : Il y a une révolution sur la planète Rubis. / Une révolte a éclaté sur Ruby !

Vega : Quoi ? Une révolution ? Ma fille Vegalia est gouverneur de la planète Rubis. Ne t’inquiète pas, je suis sûr qu’elle aura vite fait d’écraser cette révolution. / Quoi, une révolte ? Ma fille, la princesse Rubina, est là-bas. Elle saura mâter cette révolte. Tu n’as pas à t’en faire.

Ho : Je n’en suis pas aussi sûr que toi. La princesse Vegalia a abandonné Rubis et elle fait route vers nous, Maître. / Justement, votre fille a déjà quitté la planète. Elle se dirige vers nous.

Vega : Comment ? / Quoi ?

***

Vegalia croise le chemin de la planète Euphor.

Vegalia : Oh, c’est la planète Euphor. La présence de cette couche d’ozone prouve que les irradiations de lasernium disparaissent. La planète Euphor est en train de revivre. / La planète Fleed. Cet éclat est la preuve que la radioactivité végatronienne est en train de disparaître. Fleed renaît de ses cendres.

Vega : Vegalia ! Pourquoi as-tu abandonné la planète Rubis ? Je t’avais chargé de gouverner. / Rubina ! Pourquoi as-tu quitté Ruby ? Je t’avais chargée de pacifier cette planète.

Vegalia : Pour une raison bien simple. J’ai quitté la planète Rubis parce que ton attitude m’a énormément déçue. / Si j’ai quitté cette planète, Père, c’est parce que vous m’avez menti.

Vega : Qu’est-ce que tu racontes ? Comment ai-je pu te décevoir ? / Quoi ? Tu oses prétendre que je t’aurais menti ?

Vegalia : Tu m’as menti. J’ai entendu dire sur Rubis que le Prince d’Euphor était toujours vivant ! / Les habitants de Ruby m’ont appris que Duke Fleed était encore en vie.

Vega : Hein ? Qu’est-ce que tu dis ? / Quoi ?

Vegalia : Le Prince d’Euphor est-il vivant, oui ou non ? / Duke Fleed est en vie, n’est-ce pas ?

Vega : Mais euh… / Et bien…

Il coupe la communication.

Vegalia : Oui, maintenant, j’en suis sure. Il est toujours vivant. / C’était donc vrai. Duke Fleed est en vie.

***

Plan titre

***

Vega : Je n’avais vraiment pas besoin de ces ennuis supplémentaires. La princesse Vegalia m’en veut d’avoir caché que le Prince d’Euphor était en vie. / Bon sang, il ne manquait plus que ça. Rubina a appris que Duke Fleed était en vie.

Ho : Il fallait se douter qu’elle le découvrirait tôt ou tard. On ne pouvait pas le lui cacher indéfiniment. / On ne pouvait pas le lui cacher indéfiniment. Elle aurait fini par l’apprendre.

Vega : Ce n’est pas qu’elle le sache qui m’inquiète. Je suis certain que Vegalia l’aime toujours / Ce n’est pas ce qui m’inquiète. Le problème, c’est que Rubina l’aime toujours.

Horos : Après tant d’années passées, c’est impossible. / Après 8 ans sans l’avoir vu ?

Vega : Ah que si ! j’ai fait une erreur monumentale en confiant à ma fille la surveillance des planètes conquises. Voilà le résultat. / Absolument. Afin d’endormir la méfiance des fleediens, je leur avais envoyé ma fille, mais ce fut une erreur.

Horos : Il parait que le roi d’Euphor avait conçu le projet de marier son fils et ta fille dans l’espoir de maintenir la paix dans toutes les galaxies. C’est exact ? / Le roi Fleed voyait dans ce mariage princier une garantie de paix entre nos deux planètes.

Vega : Ouais, c’est exact, général Ho. / Tout à fait, Zuril.

Ho : Alors ?

Vega : Alors, je vais te laisser le soin de régler ce problème à ta guise. / J’ai décidé de te confier ma fille.

Ho : Ce qui signifie ? / Vous voulez dire que…

Vega : Que si tu me tires de ce guêpier, je te donnerai Vegalia. / Si tu le désires, je t’accorde la main de ma fille Rubina.

Horos : A moi, GS ? / A moi ?

Vega : Oui, à toi ! Ma tranquillité dépend de toi. / Oui. Je compte sur toi.

Horos : A tes ordres. / J’obéis.

***

Ho regarde alunir la soucoupe de Vegalia.

Ho : Princesse Vegalia, sois la bienvenue. / C’est un grand honneur. Princesse Rubina, soyez la bienvenue.

Elle l’esquive.

Ho : Oh !

Il est rejoint par Mi qui ricane.

Mi : On dirait que les sentiments de la princesse à ton égard ne sont pas ceux que tu espérais. / On dirait que le playboy de Vega a quelque peu vieilli.

Ho : Tais-toi ! Si le prince d’Euphor n’était plus de ce monde, ce serait un jeu d’enfant de conquérir le cœur de la princesse Vegalia. / Sans ce maudit Duke Fleed, j’aurais pu séduire Rubina sans aucune difficulté.

***

Ac et Ph sont au bord du lac. Ac joue de la guitare.

Ph : Ac ! Ah qu’est-ce que l’eau est bonne ! Ac… / Grand frère ! Ah, ça fait du bien. Grand frère…

Ac : Oui ? / Hum

Ph : Je pense que c’est déjà presque l’été sur la planète Euphor. / En ce moment, ça doit être le printemps, sur Fleed.

Ac : Oui, il arrive plus vite que sur la Terre. / Oui, il arrive plus vite qu’ici.

Ph : Je me souviens de la beauté des fleurs tout autour des lacs. / Je me souviens des fleurs qui poussaient sur le bord des lacs.

Al et Vé les rejoigne.

Al : Eh bien, dites-moi, tous les deux, vous paraissez plutôt mélancolique. / Salut ! Qu’est-ce qui vous arrive? Vous avez l’air bien mélancolique.

Ph : Nous parlions de notre planète Euphor. / On parlait de la planète Fleed.

Regard entre Actarus et Vénusia (j’adore cette seconde d’échange entre eux)

Ve : Votre planète natale, je suppose que vous souhaiteriez la revoir. / C’est là où vous êtes nés. C’est normal de vouloir y retourner.

Elle crée un bateau avec une feuille qu’elle dépose sur l’eau en fermant les yeux comme si elle priait.

***

Camp de la Lune Noire.

Vegalia : Quand je pense que le Prince d’Euphor est en vie quelque part dans cette immense planète. / Alors Duke Fleed est quelque part sur cette île ?

Vega : Arrête d’y penser. Que proposes-tu pour la planète Rubis ? / Dis-moi plutôt ce que tu comptes faire sur Ruby.

Vegalia : Les habitants de Rubis ne demande que la paix. Je suis certaine que si tu leur donnais leur indépendance, jamais ils ne se révolteraient contre nous. / Les habitants de Ruby n’aspirent qu’à vivre en paix. On peut leur accorder l’indépendance, ils ne nous agresseront pas.

Vega : Quelle idiotie !

Vegalia : Je les connais bien. Ils sont aussi pacifiques que les Terriens, père. Ne pourrais-tu envisager de cesser tes attaques contre la planète Terre ? / Et je suis persuadée qu’il en est de même pour les Terriens. Alors, arrêtez de vous en prendre à cette planète.

Vega : Tu dis vraiment n’importe quoi. Depuis que nous avons perdu Stykadès, notre seul espoir est de conquérir la Terre. / Qu’est-ce que tu racontes ? Maintenant que Vega a explosé, il nous faut conquérir la Terre.

Vegalia : Mais non, il reste la planète Euphor. / Non, il reste la planète Fleed.

Vega : La planète Euphor ? / La planète Fleed ?

Vegalia : Bien sûr, la planète Euphor est en train de revivre. Il suffirait de nous y rendre et de la reconstruire. Si tu veux, je peux aller voir le Prince d’Euphor et lui en faire la proposition. Il pourrait nous aider. / Oui, elle est en train de renaître. Partons nous y réfugier, et bâtissons un nouveau royaume. J’irais moi-même en parler directement à Duke Fleed.

Vega : Ah, jamais ! Non ! Il n’y aura pas de paix pour nous tant que nous n’aurons pas abattu le Prince et conquis la Terre. / Hors de question ! Nous devons vaincre Grendizer et conquérir la Terre.

Vegalia : Pourquoi père ? / Père !

Vega : Parce que ! Eh, Vegalia ! Où vas-tu ? Vegalia ! Reste-là ! / J’ai dit non ! Rubina ! Où vas-tu ? Rubina !

Elle se fait arrêter par Ho.

Vegalia : Retire-toi de mon chemin, Ho ! / Laissez-moi passer, Pr Zuril.

Ho : Pas question ! / Je ne bougerai pas.

Vegalia : C’est un ordre ! / C’est un ordre.

Ho : Désolé, princesse, je ne reçois d’ordre que du GS. Je suppose que tu as l’intention d’aller sur Terre ? Tu ne devrais pas oublier que le Prince d’Euphor est l’ennemi de ton père. Princesse Vegalia ! / Non, j’obéis justement aux ordres de Sa Majesté. Vous voulez aller sur Terre, n’est-ce pas ? Mais Duke Fleed est l’ennemi des Forces de Vega. Princesse Rubina.

Vegalia : Retire-toi de mon chemin ! Sinon, je tire. Ne crois surtout pas que je plaisante. Alors ? / Poussez-vous. Sinon, je tire. Vous croyez que ce sont des paroles en l’air ? Vite !

Minos accourt communiquer l’info à Vega.

Mi : GS ! La princesse Vegalia se prépare à prendre l’air. / Majesté ! La princesse Rubina est partie à bord du Queen Panther !

Vega : Et que fait Ho ? / Quoi ? Et que fait Zuril ?

Ho : Je suis désolé. J’ai essayé vainement de l’arrêter, GS. Mais ne t’inquiète pas, je vais la suivre. / Majesté, je vous présente mes excuses. Je n’ai pas pu l’arrêter. Je pars immédiatement à sa poursuite.

Vega : Pourquoi ? / Quoi ?

Ho : Quand la princesse Vegalia rencontrera le Prince d’Euphor, je profiterai de l’effet de surprise pour l’attaquer et l’abattre. / Quand la princesse rencontrera Duke Fleed, j’en profiterai pour l’attaquer par surprise.

Vega : Tu te servirais de ma fille comme appât, Ho ? Jamais je ne t’autoriserai à faire cela. / Que dis-tu ? Tu veux utiliser ma fille comme appât ? Je refuse !

Ho : Il n’y a pas d’autres moyens pour faire revenir la princesse sur sa décision, maître. Et je t’ai promis de la protéger, fusse au péril de ma vie. / C’est pourtant le seul moyen de lui faire renoncer à Duke Fleed. Je protégerai Rubina au péril de ma vie.

Vega : Bien alors pas d’imprudence. / Je compte sur toi, Zuril.

Ho : A tes ordres. / Bien.

***

Centre

Argoli : Prof, un écho dans le noir 1.8.5.2. / Professeur, ovni détecté. Azimut 1852 Black !

Pr : Envoyez-le-moi sur grand écran. / Yamada, passe-le sur l’écran.

Argoli : Oui. Prof, il y en a un autre. On dirait une météorite mais ça va trop vite. / Professeur, je détecte également une météorite en approche.

Pr aux aigles : Des objets volants approchent. Ac, décolle immédiatement. / Quoi ? Un Végamonstre est apparu. Que Grendizer décolle immédiatement.

Ac : Entendu. / J’y vais.

Pr : L’un ressemble à une météorite mais méfions-nous. Al, Ph et Vé, occupez-vous-en. / Une météorite fonce également vers l’océan. Kôji et les filles, allez-y.

Ensemble : D’accord. / Compris !

Ac : Allez, on y va.

***

Rencontre entre Vegalia et Ac dans l’espace.

Vegalia : Serait-ce… Grendizer ?

Ac : Le voilà. Planitrons ! / Le voilà. Spin Saucer !

Vegalia : Oh ! le Prince ! Le Prince d’Euphor ! / Oh, Duke ! C’est toi, Duke ?

Ac : Quoi ? Qui es-tu ? / Quoi ? Qui es-tu ?

Vegalia : C’est moi, la princesse Vegalia, la fille de Vega. / C’est moi, la princesse de Vega, Rubina.

Ac : Vegalia ? Attention ! / Rubina ? Attention !

Vegalia : Prince, je ne suis pas là pour te battre. J’ai des choses urgentes à te dire. Veux-tu me suivre ? / Duke, je ne suis pas venue pour me battre. Il faut absolument que je te parle. Suis-moi.

Ac : Elle est juste dans ma ligne de tir… C’est qu’elle me fait confiance. Je dois la suivre. / Tu t’exposes de dos ? Si tu as à ce point confiance en moi, alors je te suis.

***

Al : Prof, la météorite a disparu dans l’océan. Elle a dû exploser en touchant l’eau. / Professeur, la météorite a disparu en mer. Elle a dû exploser en heurtant la surface de l’eau.

Pr : Bien, vous pouvez rentrer. / Bien, alors revenez.

Al : Compris. / Compris.

***

Vegalia : Prince d’Euphor ! Prince ! / Duke ! J’avais tellement envie de te revoir. Duke ! Duke !

Ac : Arrête ! Qui me prouve que tu es bien Vegalia ? / Attends ! Prouve-moi que tu es bien la vraie Rubina.

Vegalia : Je comprends que tu aies des doutes. Tu as dû être en butte à tant de tracasserie. Je vais te rassurer. Qui m’a dit un jour que j’étais une petite fleur rouge ? / Tu te souviens de la fois où tu m’as invitée à faire du bateau ! Tu m’as comparée à une jolie fleur rouge.

***

Flashback

Vegalia : Prince, pourquoi crois-tu que mon père m’a envoyé sur la planète Euphor ? / Duke, sais-tu pourquoi mon père m’a envoyée sur Fleed ?

Actarus : Le GS ? Vegalia, je l’ignore… / Le roi Vega ? Je l’ignore.

Vegalia : Il pense que notre union pourrait être un gage de paix. / Pour que je t’épouse.

Actarus (après un temps d’arrêt) : Oh, serait-ce possible ? / C’est impossible…

Vegalia : Oh, Prince, tu ne me crois pas ? Veux-tu dire que tu ne m’aimes pas ? / Pourquoi dis-tu ça ? Tu ne m’aimes pas ?

Actarus : Non, Vegalia, ce n’est pas ce que je voulais dire ? / Je n’ai jamais dit ça, Rubina.

Vegalia : Alors, quels sont tes sentiments envers moi, Prince ? / Alors que penses-tu de moi ?

Actarus : Eh bien… Je trouve que tu es une magnifique petite fleur rouge. / Eh bien… Tu es aussi belle que ces fleurs.

***

Ac : Oui, je me souviens de cela. / Oui, je m’en souviens.

Vegalia : Oh, Prince… / Duke…

Ac : Seulement, le Prince d’Euphor que tu as connu est mort. Celui que tu as aujourd’hui devant toi, ton père le considère comme un ennemi. / Mais le Duke Fleed d’autrefois est mort. Celui que tu vois aujourd’hui est pour toi un ennemi.

Veg : Non, Prince. Moi je ne penserai jamais que tu puisses être devenu mon ennemi. / Non justement, je ne le pense pas. Tu n’es pas mon ennemi.

Ac : Pourtant, tu dois savoir que mes parents ont été tués par les hommes de ton père. / Mon père et ma mère ont été assassinés par les Forces de Vega.

Veg : Oui, je sais. C’est arrivé. Et la seule chose que je puisse faire, c’est d’implorer ton pardon, Prince. / Je ne sais que dire. Tout ce que je peux faire est d’implorer ton pardon.

Ac : Il y a autre chose. Euphor a été contaminée par le lasernium. C’est maintenant une planète morte. / Et puis Fleed a été complètement irradiée par le Vegatron. C’est à présent une planète morte.

Veg : Non, tu te trompes. La planète Euphor n’a pas été entièrement contaminée. Aujourd’hui, elle revit. / Non, Duke, justement, ta planète n’a pas péri.

Ac : Qu’est-ce que tu dis ? / Que dis-tu ?

Veg : Je suis passée près d’elle et j’ai pris des photographies. Regarde ! La couche d’ozone. / En revenant de Ruby, je suis passée la voir. Regarde cette photo.

Ac : Cela signifie que ma planète a retrouvé son atmosphère. / Aucune trace du sinistre éclat du Vegatron qui l’a ravagée.

Veg : Prince, Le lasernium a perdu tout effet. La planète Euphor est en train de revivre. / La radioactivité vegatronienne s’affaiblit et Fleed renait.

Ac : Mon Dieu, ma planète revit. / Fleed renait ?

Veg : Prince, nous allons arrêter cette guerre. Nous pourrons retourner sur Euphor. Prince ! si nous poursuivons cette lutte insensée, non seulement les alliés de mon père mais les tiens seront anéantis. Nous seuls pouvons persuader mon père d’arrêter ses attaques. Il faut que nous retournions sur Euphor, ensemble. / Duke, arrêtons de nous battre et retournons tous les deux sur Fleed. Qu’en dis-tu ? Si cette guerre continue, les Forces de Vega et les Terriens vont finir par s’anéantir mutuellement. Si nous voulons arrêter mon père, nous n’avons d’autre choix que de nous entraider.

Ac : Je crois rêver. / Mais…

Veg : Prince, pour que l’humanité se retrouve un jour en paix, nous devons retourner sur Euphor, sensemble. Je t’en prie, dis quelque chose. / Je t’en prie. Pour la paix de l’univers, retournons ensemble sur Fleed. Alors, tu es d’accord ?

Ac : Vegalia ! / Rubina !

Veg : Oh Prince ! / Duke !

Ils sont attaqués par Ho.

Ac : C’était un piège. / Enfer, c’était donc un piège !

Veg : Non, je te le jure. / Non, Duke !

Ac : Tu ne m’auras pas deux fois. / Je ne me laisserai pas duper.

Veg : Prince, attends ! Prince, je t’en supplie… / Duke, attends ! Attention, Duke !

Al arrive sur ces entrefaits.

Al : Oh, Ac ! Mortanium ! / Oh, Duke ! Cyclone Beam !

Ho : Attaquez-vous au Prince d’Euphor. / Misérable. Dépêchez-vous d’abattre Duke Fleed !

Veg : Ho, arrête ! / Zuril, arrête !

Ac rejoint Goldorak.

Al : Comment vas-tu ? / Ça va, Duke ?

Ac : Bien. Merci, Al. / Oui. Merci, Kôji.

Al : On t’a perdu au-dessus de l’océan. Filons en vitesse. / Désolé, on l’avait perdu de vue au-dessus de l’océan.

Ac : Pour l’instant, on rentre.

***

Terrasse du Centre.

Al : Ac, dis-moi. Avec qui parlais-tu tout à l’heure. / Daisuke, de quoi parlais-tu avec cette fille ?

Ph : Petit frère, peux-tu nous expliquer ce qu’il s’est passé ? Réponds !/ Grand frère, dis-nous tout. On a besoin de savoir. Grand frère.

Ac : Je parlais avec Veg. / C’était Rubina.

Ph : La fille de Vega ? / La princesse de Vega ?

Al : Qu’est-ce que tu dis ? Pourquoi l’as-tu laissé partir ? / Quoi ? Pourquoi l’as-tu laissée filer ?

Ac : Excuse-moi. / Désolé.

Al : Eh attends une seconde. Attends ! Attends, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose de très louche dans ce mic-mac. Laisse-nous nous en occuper. D’accord ? / Eh attends. Quelque chose ne va pas. Ne garde pas ça sur le coeur. Parle-nous, Daisuke.

Procyon : Ac, viens ! Nous recevons l’image d’une soucoupe. / Daisuke, reviens-vite. Le Vegamonstre cherche à te contacter.

Salle d’observation.

Ac : Veg !

Veg : Prince, où que tu sois, écoute. Si tu m’entends, je te demande de me rejoindre dans la montagne. Tu dois me croire. Ce n’est pas moi qui t’ai tendu un piège. Je t’attends. Je te supplie de venir me rejoindre. / Duke, où es-tu ? Si tu me reçois, reviens où on s’est vus. Je n’ai pas cherché à te tendre un piège. Crois-moi. Je t’attendrai aussi longtemps qu’il le faudra.

Ac : Ah, il faut que j’y aille.

Pr : Ac ! / Daisuke !

***

Al : Eh, tu y vas ? / Tu vas y aller ?

Ac : Oui / Oui

Al : Pourtant ton père n’est pas d’accord. / Le prof te l’a déconseillé.

Ac : Ce n’est pas le genre de Veg de mentir. / Je veux croire en elle

Al : J’aimerais savoir ce qu’il y a entre Veg et toi. / Que s’est-il passé entre vous deux ?

Ac : S’il n’y avait pas eu cette maudite guerre, Veg et moi aurions peut-être pu nous marier. / Si les Forces de Vega ne nous avaient pas attaqués, Rubina et moi…

Al : Bon sang, il ne manquait plus que ça. Je te comprends. Alors disons que je dormais et que je ne t’ai pas entendu partir. / Je vois. C’était donc ça. Je comprends. On va dire que je dors, et que je ne me suis aperçu de rien.

Ac : Merci, Al. / Merci.

Al : Fais attention. Tu pourrais tomber dans un piège. / Fais gaffe. C’est peut-être un piège.

Ac : Oui, je sais.

Al : S’il se figure que je vais pouvoir dormir après tout ce qu’il m’a raconté… / Bon sang. Je ne peux quand même pas rester là à dormir.

***

Les aigles sont dans la jeep.

Ve : Oh, le voilà. / Oh, Grendizer.

Al : On va le rattraper. / Il faut se dépêcher.

***

Sur le lieu de la rencontre.

Ho : Encore toi. Envoyez l’opération « Araignée ». / Le voilà. Lancez l’opération Araignée.

Veg : Oh, Prince. / Duke !

Ho : Je l’ai eu ! J’ai eu Goldorak ! Souffre encore un peu, ensuite, je t’achèverai. Augmentez la puissance, pas trop pour qu’il ait le temps de comprendre qu’il va mourir. / Victoire ! Nous avons capturé Grendizer ! Nul ne peut s’échapper une fois pris dans le Spider Beam. Souffre ! Quand tu en auras assez profité, je te porterai le coup de grâce.

Veg : Prince, j’arrive. / Duke !

Ac : Ah, Veg. C’est ça ta façon de parler ? / Rubina, c’est donc ça que tu me réservais ?

Veg : Je te jure que je n’y suis pour rien. / Non, Duke !

Ac : Tu m’as encore trompé. J’ai été idiot de te croire. / Tu m’as trahi. J’ai été stupide de te croire.

Veg : Je viens à ton secours. / Tu te trompes, Duke ! Je vais te sauver.

Ho : Inutile, Veg. Je vais lui asséner le coup de grâce. / Princesse, que faites-vous ? Portez-lui le coup de grâce.

Veg : Prince, attention ! / Attention !

Ac : Veg ! Veg ! Veg, tiens le coup ! Veg, je suis là. / Rubina ! Rubina ! Rubina, réveille-toi ! Rubina, réveille-toi !

Veg : Derrière toi. Va-t’en, Prince. Sauve-toi, vite ! / Attention, Duke ! Lâche-moi. Lâche-moi, vite !

Ac : Non, si je te laisse, il s’en prendra à toi. / Non, si je fais ça, tu vas t’écraser.

Veg : Va-t’en ! / Vite !

Ac : Non, je ne peux pas te laisser. / Non, je ne peux pas.

Ho : C’est la fin, Prince. / Adieu, Duke. Meurs !

Ac : A nous deux. Transfert ! Autolargue ! / C’est maintenant ou jamais ! Chute in ! Dizer go !

Ho : Ah, je t’aurais. / Misérable.

Al : Missiles Alpha ! / Double Missiles !

Ph : Pyrobombes ! / Spark Bomber !

Al : Tu l’as eu, bravo ! / Tu l’as eu. Bravo !

Ho : Je ne serai pas le seul à mourir. Ah, les imbéciles, s’ils croient que j’ai peur de mourir, ils se trompent lourdement. Je vais avoir la grande satisfaction d’emmener le Prince et Veg en enfer avec moi. / Le vaisseau devient incontrôlable. Misère; Rubina. C’n est fini de mon rêve. Puis que c’est comme ça, j’emporterai Duke Fleed et Rubina en enfer.

Ph : Ac, attention ! / Grand frère, attention !

Ac : Astérohaches ! / Double Harkin !

La soucoupe d’Ho explose.

Ph : Ac ! Non, laisse-moi, Al. / Rubina ! Lâche-moi, Kôji !

Al : Reste-là ! / Maria.

Veg : Prince d’Euphor… La base de Vega est située à l’antipode du cratère de la Tranquillité. / Duke. La base de Vega se trouve sur la face cachée de la Lune.

Ac : Pourquoi me dévoiles-tu cela ? / Pourquoi me dis-tu ça ?

Veg : Pour qu’au moins une fois, tu aies confiance en moi. / Je désirais tant ta confiance.

Ac : J’ai confiance en toi. C’est pour cela que je suis venu au rendez-vous que tu m’as donné. / Rubina, c’est justement parce que j’avais foi en toi que je suis venu.

Veg : Merci.

Ac : Tu vas venir avec moi, tu veux bien ? / Accroche-toi, Rubina.

Veg : Prince, tu veux me faire plaisir ? / Duke, j’ai une faveur à te demander.

Ac : Bien sûr. / Oui ?

Veg : Quand la paix sera revenue sur Euphor, la première petite fleur rouge qui poussera, je voudrais que tu l’appelles, Vegalia. / Quand les plantes repousseront sur Fleed, donne mon nom à la première fleur rouge que tu verras éclore.

Ac : La petite fleur rouge. / La première fleur rouge ?

Veg : Oui, je veux que tu me le promettes. Ainsi, chaque printemps, je renaîtrai et je reviendrai près de toi. / Oui. Ce sera moi. A chaque fois que reviendra le printemps, je serai à tes côtés.

Ac : Veg, reste avec moi. Nous retournerons sur Euphor. Tous les deux. / Non. Tu ne dois pas mourir. Nous allons retourner sur Fleed. Tous les deux.

Veg : Prince, tu y retourneras tout seul. Moi, je deviendrai une belle petite fleur rouge pour toi. / Duke, je ne mourrai pas. Je deviendrai une fleur rouge, et pour toujours… je serai à tes côtés.

Ac : Veg ! Veg… / Rubina ! Rubina !

Ho pointe un pistolet sur le couple.

Al : Attention, Prince ! / Duke, attention !

Ac : Veg… Veg… Non… Ah… Veg ! / Rubina ! Rubina. Rubina !

***

Prochain épisode : Pour cette si belle Terre.

La base de Vega se trouve donc sur la face cachée de la Lune. Duke part seul pour Skull Moon, mais un vegamonstre l’attaque par surprise. Duke, c’est de la folie de l’affronter seul ! On est là ! Retourne vite sur Terre !

Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :