Aller au contenu principal

Episode 62 : Texte VF-VOSTFR

Les cygnes / Le jour où les cygnes sont arrivés

Des avions militaires survolent l’espace aérien.

Pilote 1 : Tiens, des cygnes ! / Regardez, des cygnes !

Pilote 2 : Il y en a toute une bande. / Il en vient aussi de devant.

Pilote 1 : Tu parles ! / Quoi ?

Un cygne se jette sur le cockpit et l’avion explose. Même chose avec un train.

Conducteur 1 : J’aperçois un cygne juste devant. / Oh, un cygne sur les rails.

Conducteur 2 : Hein ? Qu’est-ce qu’il fait là ? Fiche le camp ! / Attention ! Sauve-toi !

Le train explose.

Plan titre

***

Ecole de Mizar.

Maitresse : Nous sommes à la saison des migrations. Les oies sauvages, les grues cendrées, les cygnes s’en vont passer l’hiver dans des climats moins rigoureux. C’est pour cette raison qu’on les appelle « oiseaux migrateurs ». Si vous avez l’occasion d’en apercevoir, regardez-les bien et rédigez sur vos cahiers ce que vous avez remarqué. D’accord ? / C’est maintenant la saison des oiseaux migrateurs. Canards, grues et cygnes, qui se reproduisent au nord, arrivent au Japon. On les appelle les oiseaux migrateurs hivernaux. Si vous trouvez des oiseaux migrateurs près de chez vous, observez-les et prenez des notes dans vos cahiers.

Enfants : D’accord… / Oui !

***

Mizar rentre de l’école en chantant.

Mizar : Oh, un cygne ! Qu’est-ce qu’il est joli ! / Oh, un cygne !

***

Au ranch.

Riguel : Ah, qu’est-ce que je suis fatigué ! / Hop là !

Mizar : Papa ! Papa ! Regarde, j’ai trouvé un cygne blessé. / Papa ! Papa ! J’ai trouvé un cygne blessé.

Riguel : Un cygne blessé ? Fais voir ça ! Il n’a rien. Enfin, je ne vois aucune trace de blessure. / Un cygne ? Montre-le-moi. C’est bizarre. Il n’a aucune blessure.

Mizar : Alors, c’est qu’il est malade. / Il est malade ?

Riguel : Ah, tu as sans doute raison. On va le garder au ranch jusqu’à ce qu’il soit guéri. / Peut-être. Gardons-le à la maison et observons-le un moment.

Mizar : Entendu, j’en prendrai soin personnellement. / OK. C’est moi qui vais le soigner.

Le cygne est dans la grange.

Mizar : Alors comment tu te sens ? Tiens, je t’ai apporté du lait frais. Bois ! Tu ne veux pas boire ? Il n’aime peut-être pas le lait. Eh, si tu ne manges pas, tu risques de mourir. / Hé, je t’ai apporté du lait. Accroche-toi. Tiens ! C’est embêtant. Si on ne fait rien, il va mourir. Qu’est-ce qu’on peut te faire à manger ?

***

Au salon du Centre

Journal TV : Aujourd’hui à 13h12, deux appareils militaires appartenant à la base du couchant ont explosé en vol. Pour l’instant, nous ignorons les raisons de ce mystérieux accident. Au même moment, le Rapid Comet 105 a déraillé. La catastrophe semble être une explosion d’origine inconnue. Nous vous tiendrons au courant des travaux de l’enquête dès que possible. / Aucun survivant n’a été retrouvé après l’explosion mystérieuse de trois chasseurs F-104J, aujourd’hui à 13h12, au-dessus du mont Shirane. C’est aussi une explosion mystérieuse qui aurait provoqué au même moment le déraillement de l’express H-105 en provenance d’Okayama. Voici maintenant des images des lieux des deux drames.

Alcor : Des explosions dont on ignore la raison ? / Des explosions mystérieuses ?

Vénusia : Dis donc, si c’était des missiles envoyés par Vega ? / Ce ne seraient pas des missiles de Vega ?

Alcor : Dans ce cas, nos radars les auraient aussitôt repérés. / Nos radars auraient dû les détecter.

Vénusia : Sauf s’il y a eu une panne ou un brouillage. / La réception était-elle bonne ?

Actarus : Non, j’ai déjà vérifié. Tous les radars fonctionnaient parfaitement. / Oui, j’ai vérifié, et il n’y avait aucun problème.

Phénicia : Ce ne sont pas de simples accidents. J’ai peur qu’ils ne s’en produisent d’autres dans pas longtemps. / Ce ne sont pas des accidents. Je sens que quelque chose de terrible va arriver.

Alcor : Ah, ça, j’espère bien que non. / Ne nous porte pas la poisse !

Actarus : Nous ne pouvons qu’attendre la suite des événements. / Attendons d’avoir des renseignements.

***

Base sous-marine.

Minos : Alors, Général Horos, comment se présente toute l’opération « Migration ». / Procyon Zuril, quels résultats ont donnés nos cygnes-missiles ?

Horos : Nous avons lancé 3 cygnes en phase d’essais. Les deux premiers ont accompli leur mission mais le troisième a disparu et nous ignorons complètement où il peut se trouver. / On a envoyé trois prototypes. Deux ont atteint leurs cibles, des chasseurs et un train. Mais un dernier a disparu à cause d’un dysfonctionnement.

Minos : Le résultat est satisfaisant pour un début. Nous pouvons l’appliquer à plus grande échelle. Dès que les cygnes seront en place, nous enverrons Golgoth 62. / Ce n’est pas un mauvais résultat. Commencez l’opération Cygnus. Nous enverrons le Végamonstre Goe-Goe par une route secrète.

Horos : C’est une excellente idée ! / Bien, c’est entendu.

Horos décolle avec la soucoupe amirale jusqu’à la surface des glaces. Le jour se lève. Un radar veghien repère un vol de cygne.

Soldat : Général Horos, nous avons l’écho d’un vol d’oiseaux. / Procyon Zuril, volée d’oiseaux migrateurs repérée.

Horos : Il faut absolument que ce soit des cygnes. On ne peut pas insérer de missiles au lasernium dans le bec de n’importe quel oiseau. / Il nous faut absolument des cygnes. Les becs des canards ou bécassines sont trop petits pour nos missiles.

Soldat : Ce sont des cygnes, Général. / Ce sont bien des cygnes.

Horos : Parfait, envoie le rayon capteur. / Parfait. Capturez-les avec nos lasers.

Soldat : A tes ordres ! / Entendu.

Horos : Commandant Minos, nous avons capturé des cygnes. On met les missiles en place et on les relâche. / Général Gandal, nous avons capturé des cygnes. Nous allons immédiatement les armer.

Minos : Très bien. Dès que tout sera prêt, nous procéderons au lancement de Golgoth 62. / Bien. Dès que vous aurez fini, nous enverrons le Végamonstre.

Véga : Minos ! Quel est ton plan, cette fois-ci ? / Gandal ! Toujours pas de résultat ?

Minas : Le but de l’opération « Migration » est de détruire Goldorak, Grand Stratéguerre. / Nous allons bientôt vaincre Grendizer grâce à l’opération Cygnus.

Véga : Explique-toi plus clairement. / L’opération Cygnus ?

Minas : Oui. Nous allons envoyer des cygnes porteurs de missiles au lasernium vers le Centre de Recherche du prof Procyon de façon à faire sortir Goldorak de son repaire. / Oui, nous allons poster autour du Centre Spatial des cygnes armés de nos missiles miniatures. Puis, nous ferons sortir Grendizer et l’attaquerons par surprise.

Véga : C’est classique. / Je vois.

Minas : Ce qui l’est moins, c’est de faire encercler le Centre par de paisibles oiseaux. / C’est comme si nous l’avions encerclé avec des lances-missiles.

Véga : Je vois. Ce que j’espère c’est que tu n’essuieras pas un nouvel échec. / Bien. Il faut absolument vaincre Grendizer cette fois-ci.

Minas : Non, Grand Stratéguerre. / Oui, nous réussirons.

Minos : Embarquez Golgoth 62 sur ma soucoupe amirale, immédiatement. / Embarquez le Végamonstre Goe-Goe dans le vaisseau-mère. Nous allons sortir.

Soldat : A tes ordres ! Embarquez Golgoth 62. / Entendu ! Sortie en préparation !

Minos : Général Horos, tu peux déclencher l’opération. / Procyon Zuril, lancez l’opération Cygnus !

Horos : Bien reçu. Opération déclenchée. / Bien, je lance l’opération Cygnus.

***

Ranch

Mizar : Bon sang, j’ai dormi longtemps. Bonjour ! Alors ? Oh, ça va pas. T’es mal en point. Papa ! Papa ! / Et zut, j’ai trop dormi. Tu as encore mal ? Mon Dieu ! Papa ! Papa !

Sur la route. En charrette

Riguel : Allez, youh ! Allez, plus vite. / Hue ! Plus vite ! Au galop !

Mizar : Vas plus vite, je t’en prie. Mon cygne est très malade. / Vite, papa, le cygne a l’air de beaucoup souffrir.

Riguel : Ne t’inquiète pas, on va l’emmener chez le prof Procyon. Il saura surement le soigner. / Je sais. Si on le montre au professeur, il fera quelque chose.

Mizar : Oui, un professeur, ça doit tout savoir. / Il doit faire mieux que ça !

Riguel : Ce n’est pas un vétérinaire. L’astronomie et les oiseaux sont deux choses différentes mais si lui ne peut rien faire alors le cygne est condamné. Youh, plus vite ! / Je sais, mais ce n’est pas un spécialiste des oiseaux ! Tu dois te préparer au pire. Hue ! Plus vite !

Ils arrivent au Centre.

Riguel : Prof ! Prof ! / Prof ! Prof !

Vénusia : Tu as l’air bouleversé, papa. / Papa, que se passe-t-il ?

Riguel : Oh, oui. C’est une urgence. Le cygne de Mizar est mourant. / C’est terrible ! Le cygne de Gorô est mourant.

Alcor : Hein ? Quel cygne ? / Le cygne ?

Actarus : Mais que se passe-t-il ? / Qu’y a-t-il ?

Mizzar : Actarus, regarde mon cygne. Il est très malade. / Daisuke, mon cygne est malade.

Riguel : Peux-tu demander à ton père de l’examiner ? / Peux-tu le montrer au professeur ?

Actarus : Hein ?

***

Bureau de Procyon

Procyon : Eh bien, si le cygne est blessé, je peux m’en occuper, lui appliquer un traitement et le guérir. Mais s’il est malade, je suis impuissant. / C’est ennuyeux. S’il a une fracture ou une aile blessée, on peut le soigner. Si c’est une maladie, on ne pourra, hélas, rien pour lui.

Riguel : Oh, je n’en crois rien. Vous êtes un très grand savant. Par pitié, prof, faites quelque chose, je vous en prie, au nom de notre amitié… / Prof, je vous en supplie. Voyez, je me mets à genoux. Très vénérable professeur…

Alcor : Oncle Riguel, tu sais bien que c’est impossible. / Ça ne sert à rien de faire ça.

Riguel : Pourquoi ? / Quoi ?

Alcor : Le prof est un savant, pas un ornithologue. Il n’y connait rien en oiseau. / C’est un brillant scientifique, pas un spécialiste des maladies aviaires.

Riguel : Oh, mon pauvre Mizar ! J’ai fait tout ce que j’ai pu. / Je m’en doutais… Gorô, tu as entendu ?

Vénusia : Mizar, tu dois comprendre que les technologies les plus avancées ne résolvent pas tout. Rassure-toi, je suis sûre que ton cygne a compris que tu as fait le maximum. / Gorô, parfois, même la science reste impuissante. Mais le cygne doit être content que tu te sois tant battu pour lui.

Riguel : Arrête de pleurer, Mizar, je t’en prie. On va ramener le cygne à la maison. Viens. / Gorô, ne pleure pas. On va le ramener avec précaution à la maison.

Mizar : Papa ! / Papa !

Riguel : J’ai autant de peine que toi, on va essayer de le soigner. Ne pleure plus maintenant, hein ? / Je sais. Ne pleure pas.

Il quitte la pièce avec Mizar.

Actarus : Père, tu ne pouvais réellement rien faire d’autres ? / Père, ne peut-on vraiment rien faire ?

Procyon : Oh, si j’avais pu, je l’aurais fait. Crois-moi. / J’aimerais bien, mais c’est impossible.

***

Salle d’observation.

Cochyr : Oh, regardez, des cygnes sur le lac. / Hé, il y a des cygnes !

***

A l’extérieur.

Alcor : Des cygnes ? Des cygnes, ici ? / C’est vrai, il y a des cygnes.

Riguel : C’est inhabituel qu’ils se posent chez nous. Pour ma part, c’est la première fois que je vois ça. / Hé, c’est vraiment rare qu’ils viennent jusqu’ici.

Vénusia : Moi aussi. Ici, il n’y a pas de nourriture convenable pour eux. / Exact, l’endroit est assez pauvre en nourriture.

Phénicia : C’est bizarre. / C’est bizarre.

Riguel : Ils attendent peut-être le cygne que Mizar a recueilli. Tu ne crois pas… Où est-il allé ? / Non, ils sont sûrement venus chercher le cygne de Gorô. Hein, Gorô ? Tiens ? Ohé, Gorô ?

***

Mizar sur les marches extérieures.

Actarus : Mizar ! / Gorô-kun.

Mizar : Je ne veux pas rentrer à la maison. Je t’en supplie, Actarus, soigne mon cygne. / Je ne peux pas rentrer comme ça. Examinez-le, même s’il doit mourir.

Actarus : Allons, fiston. / Gorô-kun.

Mizar : Je t’en supplie Actarus. / Je t’en prie, Daisuke.

Actarus : Oui, entendu. Je vais redemander à mon père de le soigner. / C’est entendu. Je vais demander à mon père.

Mizar : Merci, Actarus. / Merci.

***

Salle médicale.

Procyon : Je vais l’ausculter et voir si je peux faire quelque chose. Mais s’il n’y a rien à faire, tu te résigneras sans pleurer. / Je vais l’ausculter. Regarde bien. Si je ne peux rien faire, tu devras être un homme et te résigner.

Mizar : Ouais. / Entendu.

L’œil du cygne s’allume ce qui attire l’attention de Procyon.

***

Sous la mer, soucoupe amirale.

Horos : Tout est en place pour l’opération « Migration ». / Tout est en place pour l’opération Cygnus.

Minos : Très bien. Faites surface ! Allez, Golgoth. A toi de jouer. / Entendu. On remonte à la surface ! Goe-Goe, décollage !

***

Ville portuaire.

Homme 1 : Oh, regardez cet engin ! / Qu’est-ce que c’est ?

Enfant 1 : C’est un monstre ! / Un monstre !

Le Golgoth détruit la ville.

***

Salle d’observation

Argoli : Oh, un golgoth ! Prof ! Je capte un Golgoth. / Oh, un Végamonstre ! Prof, un Végamonstre est apparu !

***

Infirmerie.

Procyon : Vous êtes sûr ? J’arrive dans une seconde. / Quoi, un Végamonstre ? J’arrive. Tenez-vous prêts !

Mizar : Oh, prof, le cygne fait du bruit. / Sensei, il y a un bruit.

Procyon : Quoi ? Des émissions de lasernium. / Quoi ? Du Vegatron ?

***

Salle de garde de la patrouille.

Argoli : La patrouille doit sortir immédiatement ! / Préparez-vous à sortir !

Actarus : Entendu, on y va. / Entendu.

Alcor : Quel est l’endroit attaqué ? / Où a lieu l’attaque ?

Actarus : Galaxyville. Il faut décoller tout de suite. / Au port. On doit se préparer à sortir.

Vénusia : A tes ordres ! / Entendu !

***

Horos : Allez, Goldorak, montre-toi. Mes cygnes te mettront en pièce. / Montre-toi vite, Grendizer. Et deviens la proie de nos cygnes-missiles.

***

La patrouille se prépare pour le décollage.

Alcor : Alcorak, prêt à décoller / Double Spazer, paré au décollage.

Vénusia : Vénusiak, prêt à décoller. / Marine Spazer, paré au décollage.

Phénicia : Fossoirak, prêt à décoller. / Drill Spazer, paré au décollage.

Actarus : Goldorak, prêt à décoller. Confirme la route. / Machines parées au décollage. Vérification des routes.

Procyon : Une seconde. Il y a du nouveau. J’ai trouvé un missile au lasernium dans le bec du cygne de Mizar. / Stop ! J’ai découvert un missile téléguidé dans le bec du cygne de Gorô.

Alcor : Hein ? Un missile dans le bec ? / Dans son bec ?

Procyon : C’est un modèle miniaturisé mais il contient du lasernium. De plus, il est d’une puissance considérable. / Oui, il est minuscule, mais enrichi de Vegatron ce qui le rend dévastateur.

Vénusia : Ça veut dire… qu’il est cybernétisé ? / Mais alors, le cygne de Gorô…

Procyon : Oui, le cygne est un animal cybernétisé. Mais le peu de vie qui lui restait s’est réveillé grâce à la tendresse de Mizar. Et le missile a été bloqué. / Il a été subtilement transformé en cyborg. Mais il lui restait encore une certaine force vitale, ce qui fait que le missile ne s’est pas déclenché.

Actarus : Mais alors, les explosions des avions et du train ont dû être causées par des cygnes du même genre. / Ce sont donc des cygnes-missiles qui pourraient être derrière l’explosion des chasseurs et du train.

Procyon : Sans doute. / Oui.

Alcor : Ceux près du barrage sont aussi cybernétisés ? / Ce qui rend suspects les cygnes près du barrage.

Procyon : Hum, hum, j’en ai peur et j’ai l’impression qu’ils n’attendent que vous. Dès que vous allez sortir, je suppose qu’ils vont vous bondir dessus. / Plus que suspects. Ce sont forcément des cygnes-missiles. Dès que vous sortirez, ils fondront sur vous.

Phénicia : Je le sentais. J’étais sûre que ce n’était pas normal. / Je savais que ça cachait quelque chose.

Alcor : C’est impardonnable d’utiliser d’aussi beaux oiseaux comme machine de guerre. Prof, qu’est-ce qu’on fait ? / Comment ont-ils osé faire ça à de si merveilleux oiseaux ? Que va-t-on faire ?

Procyon : Goldorak tentera d’éloigner les cygnes de la rampe de lancement. Aussitôt fait, vous pourrez tous décoller. / Grendizer va guider les oiseaux ailleurs. Vous en profiterez pour sortir.

Actarus : Compris. / Entendu.

Alcor : Fais attention. S’ils te touchent, tu risques gros. / Ne les laisse pas te rattraper.

Actarus : Ne t’inquiète pas pour moi. / Je me débrouillerai.

Procyon : Tenez-vous tous les trois prêts à partir. Ouvrez la rampe. / On lance les opérations tout de suite. Shutter open.

Cochyr : Les routes 2, 4 et 7 sont praticables. / Routes 2, 4 et 7 ouvertes.

Procyon : La route 2 est trop près, la 4 n’est pas idéale non plus. Je crois que la route n° 7 est encore la plus sûre. / La route n° 2 est trop proche. La route n° 4 ne permettra pas de manœuvrer. Ce sera la route n° 7.

Cochyr : Route n° 7 choisi. / Route n° 7.

Actarus : Bien reçu. / Bien reçu.

Procyon : Ouvrez la route n° 7. Route n° 7. Sas ouvert. / Descente engagée vers la route n° 7. Route n° 7, ouverture.

Actarus : Goldorak, go ! / Grendizer, go !

Cochyr : Goldorak va atteindre les chutes dans 10 secondes. / Il arrivera bientôt à la sortie de la route n° 7.

Procyon : Bon, les cygnes l’ont suivi comme je l’espérais. Alcor, allez-y, la route est libre. / Parfait, ils ont mordu à l’hameçon. Kôji, c’est le moment de sortir.

Alcor : Compris. Alcorak, go ! / Ok. Double Spazer, go !

Phénicia : Fossoirak, go ! / Drill Spazer, go !

Vénusia : Vénusiak, go ! / Marine Spazer, go !

***

En ville, l’armée tente de se défendre contre le Golgoth.

Militaire : Goldorak ! J’appelle Goldorak. Demandons secours d’urgences ! / Grendizer, venez vite à notre aide !

***

Actarus : Ils sont toujours après moi. On va rire. Planitrons. Un de moins. / Ils ne me lâchent pas. Je tente le coup. Spin Saucer ! C’étaient bien des missiles.

***

Horos : Malédiction ! Ils ont compris notre stratagème. Comment ont-ils deviné que les cygnes étaient cybernétisés ? / Et zut, il a compris notre opération. Comment a-t-il su que nos cygnes étaient armés ?

Minos : Général Horos, les cygnes finiront par tous être abattus. Changeons de tactique et lançons notre attaque sur le Centre. / Procyon Zuril, si on ne fait rien, il va détruire nos cygnes. On change de stratégie et on attaque le Centre Spatial.

Horos : Mais c’est une erreur ! Je crains que leur rétro-défense ne soit déjà en place. / S’ils nous ont démasqués, ils ont déjà déployé leur bouclier.

Minos : Il faut essayer quand même. / Il faut tenter le coup.

Horos : C’est inutile. / C’est inutile.

Minos : Obéissez ! / Obéissez !

Horos : Je n’ai pas d’ordres à recevoir ! / Je ne suis pas à vos ordres !

Véga : Imbéciles ! Tandis que vous vous disputez, vos oies se font massacrer. / Bande d’imbéciles ! Pendant que vous vous disputez, vos canards se font descendre.

Horos : Ce ne sont pas des oies, ce sont des cygnes. / Ce ne sont pas des canards, mais des cygnes.

Véga : Ce détail n’a pas d’importance. Agissez, c’est tout. / Je m’en moque ! Réagissez vite !

Horos : A tes ordres ! Allez, attaque générale contre Goldorak. Concentrez-vous tous sur Goldorak et le Prince d’Euphor. / A vos ordres. Il faut absolument faire exploser Grendizer. A l’attaque, cygnes !

***

Actarus : Ah, les cygnes changent de comportement. Père ! Si j’essayais de les épargner ? / Les cygnes s’excitent. Père, ne peut-on pas sauver ces cygnes ?

Procyon : Tant que les missiles sont amorcés, tu dois les détruire jusqu’au dernier. / Leurs détonateurs ont déjà été activés. Il faut les abattre.

Actarus : Je ne pourrais pas continuer à les esquiver bien longtemps. Cornofulgure ! / Je ne peux pas les éviter plus longtemps. Pauvres bêtes… Space Thunder !

***

Minos : Diable, ce prince est un démon. Golgoth 62, achève de tout détruire avant l’arrivée de Goldorak. / Malédiction ! Maudit Duke Fleed ! Goe-Goe, déchaîne-toi avant que Grendizer n’arrive !

***

Ville

Enfant 1 : Le monstre se dirige dans notre direction. / Le monstre s’approche !

Enfant 2 : On est perdu. / Maître, j’ai peur.

Instituteur : Mais qu’est-ce qu’il attend Goldorak ? / Tout ira bien, du calme.

Enfant 2 : Ah, j’ai peur, au secours. Regardez ! Voilà Alcorak. / J’ai peur ! Maître, au secours ! C’est le Double Spazer !

Enfant 1 : Vénusiak et Fossoirak sont là aussi. / Il y a aussi le Marine Spazer et le Drill Spazer.

Vénusia : Phénicia, j’aperçois des enfants, juste en dessous. / Il y a des enfants qui n’ont pas pu s’enfuir.

Phénicia : Il faut éliminer ce Golgoth. / Il faut éloigner le monstre !

Alcor : D’accord, je vais m’en occuper. Mortanium ! / Ok, je m’en charge ! Cyclone Beam !

Phénicia : Alcor, attention ! Missiles Sygma ! / Attention, Kôji ! Drill Missile ! Je l’ai eu !

Elle est touchée par un rayon de lasernium.

Vénusia : Phénicia ! / Maria !

Alcor : Elle est touchée ! / Ça va ?

Phénicia : Je ne contrôle plus les commandes ! / Les aérofreins ne répondent pas !

Vénusia : Phénicia ! / Maria !

Alcor : J’y vais. Missiles Alpha ! Attends ! En attaquant sous cet angle, on risque de la toucher. / Attention ! Double Missiles ! Et zut, si je l’attaque, je risque de toucher le Drill Spazer.

Vénusia : Oh, Actarus, viens vite ! / Duke Fleed, viens vite.

Alcor : Il faut arriver à détourner l’attention du Golgoth. / Maria est en danger. Il faut occuper le monstre.

Vénusia : Oui, mais comment ? / Mais comment ?

Alcor : Je vais l’amuser. Toi, protège Phénicia. / Je vais attirer son attention. Entre-temps, va aider Maria.

Vénusia : D’accord. / Compris.

Alcor : A nous deux. / On y va.

Il est touché par un rayon de lasernium.

Vénusia : Alcor, tu n’as rien. Toute seule, je ne tiendrai pas longtemps. / Kôji, ça va ? Cette fois, je tente ma chance.

Actarus : Je suis là. Je me charge de lui. / Attends, Hikaru ! Je me charge de lui.

Vénusia : Contente de te voir. / Duke Fleed !

Actarus : Navré d’être en retard. Il a fallu liquider les cygnes. / Désolé pour le contretemps. J’ai abattu tous les cygnes.

Alcor : Fais vite. Phénicia est en danger. / Maria est en danger !

Actarus : Je prends le Golgoth. Dégage Phénicia. Transfert ! Autolargue ! Achelieochoc ! Rétrolaser ! Ah, il commence à faiblir. Astérohaches ! / Je me charge du monstre. Occupez-vous de Maria. Chute in ! Dizer go ! Dizer Kick ! Storm Antigravity ! Et le coup de grâce. Double harkin ! En position.

Après une bonne bagarre, il détruit le Golgoth mais est envoyé dans le fond de la mer.

Vénusia : Actarus ! / Duke…

Alcor : Actarus ! Actarus ! / Duke.. Duke Fleed !

Phénicia : Ah, mon frère. / Mon frère…

Vénusia : Actarus ! / Duke Fleed !

Alcor : Actarus, tu n’es pas blessé au moins. / Duke, ça va ?

Actarus : Non, tout va bien. / Ça va.

***

Centre.

Mizar : Tu crois qu’il est capable de voler ? / Il peut vraiment voler, maintenant ?

Actarus : Sois-en certain. Tiens, laisse-le aller. / Oui, tu peux le lâcher.

Mizar : Oh, non. / Mais…

Vénusia : Mizar, tu sais bien que nul n’a le droit d’emprisonner un être vivant. / Gorô, le cygne sera plus heureux dans le ciel.

Alcor : Lève la tête, Mizar. Regarde ! / Regarde donc, Gorô-kun.

Mizar : Oh qu’est-ce qu’ils sont beaux ! / Une volée de cygnes !

Alcor : Crois-tu que le tien n’ait pas envie de rejoindre ses frères ? / Laisse-le retourner auprès de ses camarades.

Mizar : Si. Fais bien attention à toi. Allez, va ! Sois prudent, surtout et ne te laisse pas attraper. Bon voyage. / Oui. Allez, prends ton envol ! Vole ! Hé, portes-toi bien ! Ne te fais plus attraper par des méchants ! Adieu…

Alcor : Quelle chance de pouvoir passer l’hiver au soleil. / Il a enfin rattrapé ses camarades.

Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :