Aller au contenu principal

Episode 6 : Texte VF-VOSTFR

AUJOURD’HUI, GOLDORAK DANS…

Attaque sur Perlepolis / Une âme de combattant !

Le jour se lève sur le Ranch du Bouleau Blanc et ses bovins

Riguel (sur sa tour) : Haa, décidément il ne se passe pas grand-chose par ici. Tiens? Vénusia, l’autocar vient d’arriver! Dépêche-toi un peu, voyons. / Allez, montrez-vous, mes petits ovnis. Ohé, Hikaru ! Voilà l’autocar ! Dépêche-toi, bon sang !

Vénusia: Inutile de crier comme ça papa. Tu vas ameuter tout le quartier. / Arrête de beugler comme ça, voyons ! C’est gênant !

Riguel: Je te prie de ne pas me parler sur ce ton violent, hein. / Tu n’avais qu’à te dépêcher ! Voyons…

Vénusia: Actarus, veille bien sur le ranch en mon absence. / Daisuke-san, je te confie le ranch.

Actarus: Fais bon voyage et amuse-toi bien. / Ok. Bon voyage

Vénusia: Ah, je vais en profiter. Au revoir! / Merci. Au revoir.

NB on ne peut pas dire que ses jeans soient « ajustés », ici 🙂

Mizar: Vénusia attends. Tu allais oublier de prendre ton appareil photographique. / Hika ! Tiens, t’avais oublié ça. Ce que tu peux être étourdie, ma pauvre.

Vénusia: Oh merci! Oh, c’est la faute de papa, il n’a pas arrêté de me bousculer aujourd’hui. / C’est la faute de papa, aussi. Il hurle pour que je me presse.

Riguel (avec sa lunette à l’oreille): Ha la la la la la la. Haaoo! Et alors, Banta? Tu ne peux pas prendre le chemin hein? Qu’est-ce que je t’ai déjà dit? / Qu’est-ce qu’elle raconte ? C’est quoi ça ? C’est bon Banta. Ça ira pour cette fois. Tu peux couper au plus court.

Banta: Haaa! Excuse-moi / Vraiment ?

Riguel :Allez, enlève-toi. Pour cette fois, ça va. Vénusia t’attend. / Puisque je te le dis. Allez, viens ! Amène-toi !

Banta: Il est trop poli. Je me demande ce que ça cache. En général il me reçoit plutôt à coup de fusil. / Pourquoi j’ai le droit aujourd’hui ? Ça me dit rien qui vaille.

Banta tourne le coin du bâtiment et se retrouve face au fusil de Rigel.

Banta : Haa! Ah mais qu’est-ce qui te prend? Je t’ai pas volé de bétail, j’ai pas embrassé Vénusia, j’ai encore rien fait de mal. Pousse-moi ce fusil. Pourquoi tu me menaces? / J’ai rien fait de mal, voyons. Je n’ai jamais embrassé Hikaru, ni même tenu sa main ! Je vous jure. Ne me tuez pas !

Riguel:Je te conseille de ne pas oublier que tu dois protéger Vénusia pendant son séjour à Perlépolis. Et conduis-toi correctement. / Ecoute-moi bien. Tu seras son garde du corps durant ce voyage. En cas de danger, protège-la au péril de ta vie.

Banta: Je veillerai sur elle comme sur la prunelle de mes yeux, père. / Quoi, ce n’est que ça ? Comptez sur moi, beau-papa.

Riguel: Je t’interdis de m’appeler « père ». / Je ne me rappelle pas t’avoir autorisé à m’appeler ainsi.

Banta: Ça va, te fâche pas. Malheur à celui qui voudra la toucher, il faudra qu’il me passe d’abord sur le corps. / Je sais, mais…Enfin bon, aucun problème ! Moi, Banta Arano, je veillerai sur Hikaru quitte à y laisser la vie.

Riguel: L’autocar t’attend! Fonce! / Parfait. En route, alors !

Il lui tire sur les pieds.

Banta: Haa! Fais attention! Tu pourrais blesser quelqu’un. / Oui, j’y vais beau-papa

Riguel: Fonce! Fonce! Tu entends? / Arrête un peu avec tes « beau-papa » !

Banta: Ça va! Ça va! J’y vais! J’y vais! J’y vais! la la la ! la la la ! la la la! Vénusia, me voilà. Ha ha ha . / Mais moi, j’ai envie de vous appeler comme ça. Ah, ma petite Hikaru adorée.

Vénusia: Encore en retard, comme d’habitude. / Tu es en retard.

Riguel: Et tiens-toi bien, malappris. / Je me demande si je peux lui faire confiance

* * *

Au Camp de la Lune Noire

Minos: Aaah, la Planète Bleue. Le rêve à portée de la main. / Ô Terre, astre sublime. Tu incarnes le mystère de la nature.

Minas: Tu es le commandant en chef des armées de Véga, pas un poête. Au lieu de perdre ton temps à rêvasser, tu ferais mieux de donner des ordres. Mmm. / Tu es le commandant en chef des Forces de Vega. Pas un poète. Avant de louer la Terre, tu ferais mieux de trouver comment la conquérir.

Hydargos: Minos, les troupes attendent tes instructions. / Général Gandal, quel est votre plan ?

Minos: Nous lançons une attaque sur Perlépolis. / Nous allons attaquer Tôkyô

Hydargos: Une attaque sur Perlépolis? / Attaquer Tôkyô ?

Minos: J’ai décidé de tendre un piège à Actarus. / Cela fera sortir Duke Fleed de son trou.

La soucoupe amirale prend son envol

* * *

L’autocar arrive à la capitale.

Banta (mange un épi de maïs): Mm gnam mm gnam gnam gnam

Vénusia (prend des photos) :Oh

Banta: Mmm. Héé, quelle ville fantastique, tu ne trouves pas, ma chère petite Vénusia? / T’as vu ma petite Hikaru, Tôkyô est vraiment gigantesque.

Vénusia: Ca n’est pas une raison pour te coller contre moi. Reste donc à ta place. / Dis donc, n’en profite pas pour te coller à moi !

Banta: En me quittant, ton cher papa m’a pris la main et m’a fait jurer de veiller sur sa fille chérie. / Inutile d’être aussi méchante. Tu sais, beau-papa m’a pris la main et m’a dit…

Vénusia: Bas les pattes! / Mais enfin…

Banta: Tu ne voudrais quand même pas que je manque à mon serment, hein? / « Mon cher Banta, occupe-toi bien de ma fille chérie. »

Vénusia: Lâche-moi donc, je suis assez grande pour veiller sur moi. / Vraiment, il faut toujours que papa en fasse des tonnes.

Banta: Hooo! Qu’est-ce qui se passe d’un seul coup?! / Ça vole aussi, les autocars ?

Vénusia: Haaa (son appareil photo tombe)

Passagers de l’autocar : Haa hoa ha ho… Ha ha ha

L’autocar s’élève dans les airs, ainsi que plusieurs voitures, aspirés par une sorte d’araignée géante. Des dizaines de véhicules sont happés.

Passagers : Au secours ha sortez-nous…. Ha ha haa / (Que des cris)

Vénusia: Haaa! Nous sommes à l’intérieur d’une soucoupe? / (idem)

Banta: Nous sommes perdus. Au secours / Bon sang, ce que j’ai peur !

Vénusia: Haaa! N’en profite pas pour m’approcher! / Ça suffit les mains baladeuses !

Banta: Haah ce que tu peux être désagréable. / Toi aussi, tu fais peur.

***

Au ranch. L’OVT décolle.

Riguel: Qu’est-ce qu’il y a, Alcor? Tu as vu une soucoupe volante, hein? Aaah! Arrête! Ho ha ce qu’il peut avoir mauvais caractère! Aaaah on n’y voit rien la dedans (tousse, tousse….) / Eh bien, Kôji ? Un ovni en approche, c’est ça ? Non, mais ! C’est très malpoli ça, Kôji ! UFO, come, come ! Par ici, petits ovnis. Je n’y vois plus rien.

* * *

Au Centre

Procyon: Alcor, ces monstres ont pris des otages. Fais bien attention quand tu te prépareras à les attaquer. / Kôji, le Monstronef retient des otages. Ne fonce pas tête baissée.

Alcor : Soyez tranquille. Je vais voir ce qu’il y a et je vous appelle. / Compris. Je fais une reconnaissance pour voir ce qu’il en est.

Procyon: J’attends ton rapport. (Actarus arrive) Ils viennent d’attaquer Perlépolis et ils ont pris des otages. / Oui, bonne idée. Un monstronef a aspiré un car de touristes.

Actarus: Ils ont fait ça? / Un car de touristes ?

* * *

Alcor (approchant du monstre) : Le voilà! (idem)

Vénusia: Ha! C’est l’ovéterre! Alcor vient à notre secours! / Ça alors ! C’est le T-FO. Kôji est venu à la rescousse !

Banta: Alcor, si tu nous tires de là, tu pourras m’appeler gros lard tant que tu voudras. / Sors-nous de là ! Tu peux m’appeler le Bariolé, je ne me fâcherai plus !

L’OVT approche du golgoth.

Alcor: Ha! Professeur! Vénusia est parmi les otages. / Hikaru ! C’était son autocar, alors ?

Procyon: Es-tu bien sûr de ce que tu dis? Comment peux-tu le savoir? / Comment ? Elle est à bord du Monstronef ?

Alcor: Je l’ai vue sur mon écran. Banta est avec elle. / Oui, je confirme. C’est bien Hikaru.

Actarus : Il n’y a pas de temps à perdre. J’y vais. Métamorphose! Goldorak Go! / Père, j’y vais. Duke Fleed ! Grendizer, go !

8:00

* * *

Alcor: Je dois les tirer des griffes de ces monstres. / Tenez bon ! Je vais vous sauver !

Il est aspiré à son tour à l’intérieur du monstre. Il sort de la soucoupe et rejoint ses amis

Vénusia: Alcor. / Kôji-san !

Alcor: Vénusia. Est-ce que ça va? / Et hop. Tout le monde va bien ?

Vénusia: Oui (idem)

Banta: Alcor, fais quelque chose pour nous, sauve-nous je t’en supplie. Je suis trop jeune pour mourir. / Fais quelque chose, Corniaud Volant ! Euh, non… Kôji. Je veux pas mourir !

Alcor: Allons, allons, du sang froid, gros lard. / Allons… Du calme, le Bariolé.

Banta: Hein? Tu oses me traiter de gros lard? / M’appelle pas comme ça, saligaud !

Vénusia Tu as promis de lui permettre s’il venait nous sauver. / Je croyais que tu ne te fâcherais plus ?

Banta: Tu mens, j’ai jamais dit ça. / Ça c’était tout à l’heure !

Alcor : Il doit y avoir un moyen de sortir par le plancher. Aidez-moi à le chercher. Regardez! Voilà Goldorak! / Il doit y avoir une sortie quelque part. Cherchons-là ! On compte sur toi, Duke Fleed.

* * *

Hydargos : Tout se passe comme nous l’avions prévu. Actarus n’a pas pu résister à la tentation. / Comme vous l’aviez prévu, Duke Fleed est sorti de son trou.

Minos: Il ne pourra pas agir tant que nous détiendrons ses amis en otages. Envoie Golgoth 6. / Avec tous ces otages, il se trouve pieds et poings liés. Lance l’attaque ! Qu’il soit terrassé !

Hydargos: D’accord. Préparez-vous! Golgoth 6, à l’attaque! / Bien ! Monstronef Dam-Dam ! Passe immédiatement à l’offensive !

Actarus: Ils ont réussi à prendre Alcor. Je ne peux pas attaquer maintenant. Ce serait les vouer tous à une mort certaine. / Kôji-kun a été capturé. Et si j’attaque, les otages en pâtiront. Comment leur venir en aide ?

* * *

Au ranch : madame Arano arrive.

Mère de Banta: Ha hh hh hh hahhhah

Riguel: Oh! Voilà la mère de Banta! Misère de bois. Haa aille aille ha haa! Au secours! C’est un cataclysme ho non ha! Mais qu’est ce qui te prend? Il y a pas le feu hein? / Ouh là ! Que vois-je donc là ? Voilà la mère de Banta ! Toujours aussi costaude, à ce que je vois.

Mère : / Hop là !

Riguel : / Ouf, sauve qui peut. Quand ça veut pas, ça veut pas.

Mère de Banta: Riguel je t’assure que ça n’est pas le moment de plaisanter! / Allons, c’est pas le moment de bayer aux corneilles, m’sieur Danbei !

Riguel: He he he mais voyons. Je te jure que je n’ai pas l’humeur à plaisanter car à chaque fois que tu viens ici, ça me coûte une fortune. / Mais enfin, je peux savoir ce qui vous met dans cet état ? Ça se fait pas de faire peur aux gens comme ça.

Mère de Banta: L’autocar vient d’être enlevé par une soucoupe volante, imbécile! / Une soucoupe a avalé l’autocar de Hikaru et Banta !

Riguel: Haaaaa!

Mère de Banta: Je viens de l’entendre à la télé! / Ils en ont parlé au journal télévisé.

Riguel: Yaaa.

* * *

Actarus: Comment faire pour les aider sans leur faire courir de risques? Aaah impossible de résister à ces magnétospires! / C’est risqué, mais je dois me rapprocher si je veux les sauver. Si je reste là, je suis cuit !

Procyon: Actarus, dégage-toi! Sors du champ magnétique! / Duke Fleed ! Ejecte-toi ! Tu ne dois pas te faire aspirer !

Actarus: Dégagement! Fulguropoing! / Misère… Grendizer power up ! Dizer Punch

Hydargos: Minos, notre première manoeuvre d’intimidation a échoué. / Général Gandal, le plan n° 1 a échoué.

Minos: Alors il n’y a plus à hésiter Hydargos. Allez! Passe à la deuxième phase de l’opération. / Lance l’opération « Broyage ». Les otages en danger, il reviendra à la charge.

Hydargos: A tes ordres. Attention! deuxième phase! / Je vois. Le broyeur !

Actarus: Pourquoi atterrissent-ils? / Il va atterrir.

Le monstre détruit des immeubles puis se pose

Foule dans la ville: Ho non ha ho à l’abri, à l’abri… / Au secours

Alcor: Nous avons atterri! J’aimerais savoir ce qu’ils font. / Il s’est posé. Est-ce qu’il compte rester là ?

Banta: Hè, regarde le plafond! On va passer un mauvais moment. / Quoi encore ? Hé ! Regardez ça ! Il veut nous réduire en charpie !

Passagers: Allez, défoncez la soucoupe! Allez, plus vite, eh donnes-moi un coup de main ha hh haaa! / Il faut se tirer d’ici. Ouais !

Ils cassent une des écoutilles de la soucoupe, créent un appel d’air et sont entraînés dans le vide.

Vénusia (emportée par l’appel d’air) : Haaa!

Des voitures se mettent en travers de l’issue et la bloquent, mais il n’y a plus d’air.

Banta : Alcor! Au secours! Je suis blessé! / J’ai mal… Je peux plus respirer…

Alcor: Ne bouge pas! L’air va bientôt manquer. / L’air est en train d’être aspiré.

Le plafond descend toujours.

Vénusia: Hhhah

Banta: Hoo ho hoo hohh

Alcor (libère une réserve d’oxygène de l’OVT): Cet oxygène va nous donner 5 minutes de répit. Ralentissez vos respirations. / Avec cet oxygène, on tiendra 5 minutes. Courage ! Ne perdez pas espoir !

* * *

Actarus: L’air va se raréfier dans leur soucoupe. Père! Père! / Ils risquent d’y passer d’un moment à l’autre. Père ! Père !

Procyon: Il n’y a plus qu’une solution pour essayer de sauver les otages. / Il n’y a qu’un seul moyen de sauver les otages.

Actarus: laquelle père? / Lequel ?

Procyon: Non, je m’y refuse, c’est beaucoup trop dangereux. / Oublie ça. C’est bien trop dangereux.

Actarus: Crois-tu que nous ayons du temps à perdre? Il faut tenter l’impossible! Dis moi ce qu’il y a à faire! Père! / Le temps nous est compté. Il faut essayer. Sinon Hikaru et les autres… Père !

* * *

Procyon sort du labo. Dans le couloir

Riguel: Professeur, pouvez-vous me dire où est Actarus. / Professeur ! Vous avez vu Daisuke ?

Procyon: Actarus? / Daisuke ?

Riguel: Je veux qu’il m’emmène à Perlépolis. Il faut que j’essaie de sauver Vénusia et Banta qui sont prisonniers de ces monstres. Je ne veux pas qu’ils meurent, je vous en supplie professeur! Il n’est jamais là quand on a besoin de lui. Ha ya ya / Oui, j’ai besoin d’un chauffer pour aller à Tôkyô secourir ma fille. Mais il n’est jamais là quand on a besoin de lui, le bougre. Misère ! Que va-t-il advenir de ma pauvre fille ? Hikaru ! Ma petite Hikaru.

Riguel et mère de Banta: Ha ha ….. (VF)

Riguel: Vénusia mon enfant! (VF)

Mère de Banta: Banta mon garçon adoré, rendez-le moi! / Banta, si jamais tu meurs, qui prendra soino de ta pauvre mère ? Banta !

Riguel et mère de Banta (pleurent…)

Riguel: Professeur! (idem)

Riguel et mère de Banta (pleurent et se rappellent les premières années de leurs enfants)

Riguel: Professeur rendez-moi mon enfant je vous en prie… (flash-back) fais dodo cola ma tite soeur, fais dodo t’aura… / Professeur, faites quelque chose.

Riguel et mère de Banta (pleurent…)

Procyon (revient dans le labo): Actarus! Les planitronks atomiques! / Tentons le coup. Avec le spin saucer !

Actarus: Ils ne le sont pas. / Le spin Saucer ?

Procyon: Il y a un petit bouton rouge sur le tableau de bord qui les rend atomiques. Attire le monstre dans l’espace et coupe ses antennes. Mais tu sais ce que vous risquez tous. / Pour commencer, attire le Monstronef dans le ciel. Et là, coupe ses tentacules avec les Spin Saucers. Au moment, Kôji précipitera l’autocar dans le vide.

Actarus: Nous n’avons plus le choix, père. / Et Grendizer le rattrapera ?

Procyon: Ensuite il faudra qu’Alcor propulse l’autocar et les voitures dans l’espace. / Tout à fait. Mais c’est extrêment risqué. Ça se jouera à la seconde près.

Actarus: Alcor tu as entendu? (idem)

Alcor: J’ai compris. / Oui

Procyon: Il vous faudra agir à la seconde près. Bonne chance. / Actarus : Le timing sera vraiment crucial. Je compte sur toi.

Actarus lance l’attaque

Actarus: Corno-fulgur! (le golgoth décolle) Alcor, j’ai attiré le monstre dans l’espace. À toi de jouer maintenant. / Space Thunder ! Kôji-kun, le Monstronef s’est envolé. Dépêche-toi de tout préparer.

Alcor: L’oxygène se raréfie de plus en plus… et le plafond va nous écraser dans quelques instants. Ha hh ha! / On est à court d’oxygène, et des pieux descendent du plafond.

Alcor transporte tous les passagers inconscients dans l’autobus.

Actarus: Alcor, tu es prêt? / Kôji-kun ! Ça va aller ?

Alcor (très affaibli par le manque d’air): Ha ha debout! hao he hh he ha hah ha ha cça y est, j’y suis, quand tu voudras. / T’en fais pas. Ça y est, je suis en place. Dépêche-toi !

Actarus: Bien, allons-y. Hah! La fumée! (golgoth disparaît dans un nuage de fumée) Il faut que je disperse cette fumée ou je n’y arriverai pas! / Ok ! J’y vais ! Oh ! Un écran de fumée ! Je dois le dissiper, sinon je ne pourrai pas les sauver.

Alcor (haletant): Actarus, dépêche-toi! / Fais vite, Duke Fleed !

Goldorak lance des mégavolts (sans qu’Actarus ne dise rien) et le golgtoh sort de la fumée. Actarus tourne autour, le doigt tout près du bouton, il attend le bon moment – ça dure – il semble vraiment ‘faire durer le plaisir’…Le golgoth arrive enfin dans le viseur …

Actarus: Planitronks!! / Spin Saucer !

Les tentacules du monstre sont coupés. Air et lumière reviennent à l’intérieur.

Alcor: Il a gagné! / Il a réussi !

Actarus: Alcor! A toi! / Kôji-kun, maintenant !

Alcor: J’y vais! / Ok ! J’y vais !

Il pousse le bus et les autres véhicules vers la sortie.

Alcor: J’ai fait ce que j’ai pu. Maintenant que le ciel te protège. / C’est fait ! A toi de jouer, Duke Fleed.

Actarus: Parfait. Traaaaans-fert! Goldorak go! / Ok ! Chute in ! Dizer go !

Goldorak rattrappe les véhicules pour les déposer en douceur à terre.

Actarus: Les otages sont sauvés. Et maintenant, vous allez payer! / Les otages sont sauvés. Je n’ai plus à me retenir !

Les tentacules coupés laissent la place à des piques. Le golgoth démollit plusieurs immeubles.

Actarus : Mégavolts! Pulvonium! / Melt shower ! Hand Beam !

L’OVT reparaît.

Alcor : Missile ! Feu !

Actarus : Alcor, ne viens pas trop près. / Reste à distance ! C’est dangereux !

Alcor: À toi la tête Actarus! Je vais l’attirer! / RAS

Il fait sortir la tête du golgoth qui attrappe l’OVT entre ses dents.

Alcor: Vas-y Actarus! Il est à ta main! / Duke Fleed ! C’est maintenant ou jamais !

Actarus: Avec plaisir. Astérohache! / Ok, c’est parti. Double piton !

Il tranche la tête du golgoth et le tout explose – comme par miracle – juste avant de s’écraser sur la ville.

* * *

Minos: Tu n’as pas pu le mettre hors d’état de nuire. Tu risques à présent de payer de ta vie! / Qu’est-ce que ça veut dire, Blakki ? Il t’a filé entre les doigts ?

Hydargos: Hargh, mais c’est toi qui as pris la décision! / Je suis confus.

Actarus et Alcor se saluent de leur engin

* * *

De retour au ranch. Une bannière « Au plus divin des hommes »

Mère de Banta: C’est toi qu’on appelle Alcor? / C’est toi, Kôji ?

Alcor: Quoi? / Hum ?

Mère de Banta: C’est toi qui as sauvé mon enfant préféré? Tu as droit à ma gratitude et à mes baisers. Tiens-moi ça. Haaah hah, laisse-moi te presser sur mon sein. / Tu as sorti mon fiston du pétrin. Tu es un véritable dieu pour moi. Laisse-moi te faire un gros bisou. Allons, reste là !

Alcor: Ha ha ha non, nenon, non non, j’aime encore mieux Hydargos… Actarus! Actarus! . / Mais non, j’y suis pour rien. Je vous assure, j’ai rien fait.

Vénusia: Ha ha

Riguel: Il est tellement modeste qu’il ne veut jamais qu’on le félicite pour son héroïsme ha ha ha! Au fait, Actarus, où étais-tu passé toi pendant tout ce temps-là? / Il ne veut pas faire le fanfaron. C’est admirable. Notre petit Kôji est un héros. Ce n’est pas comme toi, Daisuke. Où étais-tu passé, espèce de tire-au-flanc, hein ?

Alcor: Au secours!

Tout le monde: Ha ha ha ha ha …..

Fin

***

Prochain épisode : Même si je dois y laisser la vie.

Réputé dans tout l’univers pour sa férocité et son ingéniosité, le corps d’élite aux ordres directs de Vega entre enfin en action. Aux prises avec des mini-FO et un Monstronef, Grendizer ne peut compter que sur le soutien de mon T-FO. Duke Fleed aime la liberté et la paix. Pas question de le laisser se faire tuer.

Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :