Aller au contenu principal

Episode 59 : Texte VF-VOSTFR

Le Commando / Le commando des enfants soldats.

Sur une planète du système solaire. Des jeunes regardent la Terre.

DB : Regardez la Terre ! / Voici la Terre.

Karroun : C’est maintenant que nous devons nous décider. Suivre ou ne pas suivre le Capitaine Dagos sur la planète Terre. / Que chacun se décide ici. Qui suivra le capitaine Dagyl sur Terre ?

Dagos : Ces monuments ont été élevés à la mémoire des commandos de Vega qui se sont battus contre Goldorak et qui en sont morts. La planète Terre sur laquelle nous allons nous rendre est entièrement contrôlée par le Prince d’Euphor. / Regardez. Ce sont les sépultures des soldats de Vega. Ils sont tombés au champ d’honneur en affrontant Grendizer. Cette Terre où nous voulons migrer est dominée par le prince du mal, Duke Fleed.

DB : Capitaine Dagos, dans ces conditions, pourquoi les terriens n’appellent-ils pas à l’aide ? / Capitaine Dagyl, pourquoi les Terriens ne nous appellent-ils pas à l’aide ?

Dagos : Pourquoi ? Parce qu’ils sont hypnotisés par l’extraordinaire pouvoir du Prince et ils nous considèrent comme des envahisseurs. / Duke Fleed a fait subir un lavage de cerveau aux Terriens, et ils nous prennent pour des envahisseurs de l’espace.

Karroun : Si nous tuons le prince, nous pourrons vivre sur Terre ? / Pourra-t-on aller sur Terre si on bat Duke Fleed ?

Dagos : Naturellement. / Bien entendu !

Karroun : Est-il exact que cette planète est remplie d’arbres et de fleurs. / C’est vrai que la terre est couverte de fleurs ?

Imel : Et qu’il y a des forêts et des lacs pleins de poissons ? / C’est vrai qu’il y a des forêts et des lacs ?

Dagos : Oui, tout ceci est exact. Il y a encore beaucoup d’autres choses extraordinaires que vous ignorez. Des jeunes comme vous y trouveraient le bonheur. Parmi vous, y en a-t-il qui souhaite accomplir ce voyage périlleux avec moi ? Il faudra du courage et de l’audace. Je vous laisse réfléchir jusqu’au coucher du soleil. Je ne vous oblige pas à dire oui, bien sûr mais je suis sûr qu’ensemble, vous avez une chance de réussir. / La Terre est verdoyante et pleine de ressources abondantes. C’est pour cela que Sa Majesté Vega souhaite migrer sur Terre. Que ceux qui veulent me suivre sur Terre pour abattre Duke Fleed marquent ici le lieu de leur tombe avant l’aube. Inutile d’écrire votre nom. Je ne vous y forcerai pas. Vous êtes des fils de gardes royaux, et nous avons foi en vous.

Karroun : DB, notre décision dépendra de la tienne. / Eins, tout dépend de ta décision.

DB : N’oublions pas que notre premier but est d’éliminer le prince d’Euphor et de libérer les hommes de son oppression. Ce ne sera pas facile. Il faut que nous soyons tous d’accord. / Ecoutez-moi. N’oubliez jamais ceci. Notre but est avant tout d’abattre Duke Fleed et de libérer les Terriens !

***

Une météorite tombe sur Terre.

***

Le matin, au Centre. Salle de repos.

Vé : Qu’est-ce que c’était cette sorte d’étoile filante? / On a identifié l’étoile filante d’hier soir ?

Alcor : A mon avis, ce n’était rien d’autre que la trace lumineuse d’une météorite entrant dans l’atmosphère. / Oui, l’objet était très grand, mais c’était une simple météorite.

Phénicia : S’il s’agit d’une vraie météorite. / C’était vraiment une météorite ?

Alcor : Bah, qu’est-ce que tu racontes ? Oserais-tu douter de ce que je dis maintenant ? / Dis donc, je n’aime pas le ton que tu prends. Tu doutes de nous ?

Phénicia : Oh non évidemment, monsieur le génie. / Non, pas vraiment…

Actarus : Hum, hum.

Alcor : Le prof Procyon a dit que c’était une météorite. / Hayashi me l’a certifié, et c’est un spécialiste.

Phénicia : Bonjour prof. / Bonjour !

Procyon : Bonjour les enfants. / Bonjour.

Tous : Bonjour prof. / Bonjour, professeur !

Procyon : Restez assis. Actarus, il faut que j’aille au grand quartier général de nos forces de dissuasion. / Bonjour. Daisuke, je me rends maintenant à la base aérienne de Fuji.

Actarus : Pour y faire quoi ? / Une base aérienne ?

Procyon : Et bien pour y faire une inspection des nouvelles installations de la base. Phénicia, veux-tu m’y conduire avec Fosssoirak ? / Oui. Je dois inspecter leur nouvelle tour de contrôle. Maria, peux-tu m’y emmener avec le Drill Spazer ?

Phénicia : Oui. / Oui.

***

Sur la route, le commando dans un bus.

Imel : Waouh, c’est fantastique, regardez, c’est vert partout. Ah, un insecte. Ce qu’il est mignon avec ses ailes. / Il y a de la verdure à perte de vue. Un insecte ! Qu’est-ce qu’il est beau !

DB : Imel, nous n’avons pas de temps à perdre avec des insectes. / Cinco ! Ce n’est pas le moment de jouer à ça.

Ils arrivent devant la base.

Dagos : Voici la base, regardez-là bien. C’est la tour de contrôle du système de défense. Dès que vous l’aurez investie, vous brouillerez toute leur communication avec des interférences magnétiques. Vous avez tous bien compris ? / C’est ici. Regardez bien. C’est la tour de contrôle de la base aérienne. On va occuper la tour de contrôle, émettre de puissantes ondes en direction du Centre Spatial et brouiller ses radars.

Karroun : Capitaine Dagos, êtes-vous sûr que le Prince d’Euphor se trouve dans cette base. / Capitaine Dagyl, est-on sûr que Duke Fleed se trouve au Centre ?

DB : Qu’il y soit ou pas, l’important est de délivrer les terriens de l’influence néfaste de ce monstre. / Je veux abattre Duke Fleed au plus vite et sauver les Terriens.

Dagos : Soyez sans inquiétude. Dès que vous occuperez les lieux, le Prince se montrera. / Si on détruit le Centre Spatial, Duke Fleed interviendra forcément.

***

Procyon et Phénicia sont dans la base.

***

Dagos accélère près de l’entrée : J’y vais. Vous savez ce que vous avez à faire. / Vous êtes prêts ? L’opération va commencer.

Il provoque un accident.

Gardien : Oh mon dieu, vous êtes blessés. / Ça va ? Tenez bon !

Dagos : Allez appeler une ambulance. Vite, il y a des jeunes gens dans le car. / Appelez vite une ambulance. Il y a des enfants…

Gardien : Oui, tout de suite. / Entendu !

Les ambulances arrivent pendant que Dagos se cache dans la forêt.

Dagos : QG Minos, QG Minos. Les garçons sont entrés dans la base. / Général Gandal ! Général Gandal ! Les enfants ont réussi à s’introduire dans la base.

Minos : Bien reçu Dagos. Nous enverrons le golgoth quand vous voudrez. / Très bien. Le Vegamonstre est prêt à partir.

Dagos : Entendu; Je le cacherai dans la forêt. / Je reste en attente dans le bois, au pied de la montagne.

Minos : Parfait, brouillez d’abord leur liaison. Le golgoth partira ensuite. / Dès que le brouillage radar sera effectif, j’enverrai le Vegamonstre Daki-Daki.

Dagos : Entendu. / Bien reçu.

***

Le commando à l’hôpital. Imel saute sur un infirmier et l’endort avec un appareil.

Karroun : Allons-y. / En avant !

***

Une ambulance se précipite à la tour.

Gardien : Mais qu’est-ce qui se passe ? Vous avez votre laissez-passer ? Qu’est-ce que c’est ? / Qu’y-a-t-il ? Il s’est passé quelque chose ? Qu’est-ce que c’est ?

Il touche un objet que lui tend un extraterrestre. Il s’évanouit.

Commando : Allons-y. / Allons-y !

***

  • Argoli : Oh, le radar. / Le radar.

    Actarus : Il est en panne ? / Que se passe-t-il ?

    Argoli : Non, mais il est brouillé par des interférences. / Quelqu’un émet des ondes de brouillage.

    Actarus : Il s’agit d’un brouillage ? / Des ondes de brouillages ?

    ***

    Le commando entoure toutes les personnes présentes dans la tour.

    DB : nous ne sommes pas vos ennemis. Nous sommes un commando envoyé par Vega pour vous libérer. / Nous ne sommes pas vos ennemis. Nous sommes un commando de Vega venu vous libérer.

    Responsable du Centre : Quoi, nous libérer ? Mais vous êtes fous ? / Quoi ? Vous êtes des Végans ?

    Karroun : On est avec vous. Vous n’avez absolument rien à craindre. On vient vous délivrer de la tyrannie du Prince d’Euphor. / Attendez, nous sommes vos alliés. On est venus vous sauver de Duke Fleed.

    Phénicia : Qu’est-ce que vous dites ? / Quoi ?

    Procyon : Je ne comprends rien à ce que vous racontez. Vous devez faire une grossière erreur. / Je ne comprends pas bien ce que vous racontez. Qu’est-ce que ça veut dire ?

    Un terrien tente un tir, il est contrecarré et reçoit une décharge ainsi que les autres.

    Procyon : Phénicia, l’alarme ! / Maria, donne l’alerte !

    Elle n’a pas le temps qu’elle est aussitôt paralysée.

    ***

    Centre

    Argoli : Ah. Plus rien. / Rien à faire.

    Antarès : Oui j’écoute. Qu’est-ce que vous dites ? Quoi ? La tour de contrôle centrale est investie par un commando de Vega ? / Allô ? Oui, c’est ça. Hein, la tour de contrôle est occupée par des hommes de Vega ?

    Actarus : Comment ? Il ne manquait que ça./ La tour de contrôle ?

    Alcor : Nom d’un chien. Actarus, ton père et Phénicia sont là-bas. / Quoi ? Daisuke, le professeur et Maria sont dans la tour.

    ***

    Base militaire. Phénicia se réveille et sonne l’alerte.

    Madix : Qui es-tu ? Les terriens perdent connaissance quand ils reçoivent le rayon de la médaille et pas toi. / Comment ça se fait ? Ce Magnéton est censé étourdir n’importe quel Terrien.

    Imel : Pourquoi ? Nous, nous résistons parce que nous sommes entraînés. Et même les gens de chez nous s’évanouissent trente minutes. / Exactement ! Nous, on est immunisés, mais même un homme de Vega perdrait conscience une demi-heure.

    Madix : Il faut la liquider. / Ça ne peut vouloir dire qu’une chose.

    DB : Ne tire pas. / Ne tire pas !

    Imel : Hein ? Mais tu as vu ? Elle a enfoncé le bouton d’alarme. / Mais elle a donné l’alerte.

    DB : Pourquoi as-tu fait ça ? Nous venons pour vous libérer ? Nous n’avons aucune mauvaise intention. / Pourquoi as-tu fait ça ? On est pourtant venus vous sauver.

    Phénicia : Pour des libérateurs, vous tuez beaucoup trop de monde. / Alors pourquoi avez-vous tué tous ces gens ?

    DB : Nous n’avons tué personne. Nous les avons simplement endormis pour quelques instants. / On ne les a pas tués. On les a juste étourdis momentanément.

    Phénicia : C’est exact ? / Il est donc en vie…

    Karroun : Oh DB, viens voir. / Eins, on a un problème !

    Des chars entourent la tour.

    Karroun : On est encerclé par l’armée. Oh encore d’autres. / Des chars nous encerclent ! Ici aussi.

    DB : Il y a eu tant de gens qui ont eu le cerveau lavé par le prince d’Euphor ? / Bon sang… Tant de gens ont donc été lobotomisés par Duke Fleed ?

    Karroun : Oh, voilà Goldorak. / C’est Grendizer !

    DB : Comment a-t-il su ? C’est insensé. Je croyais que nous avions brouillé toute leur communication. / Quoi ? Grendizer ? Bon sang, on avait pourtant émis des ondes de brouillage. Ils ont des contre-mesures ?

    ***

    Goldorak et Alcorak se posent sur le tarmak.

    Actarus : Où en est-on ? / Où en est-on ?

    Resp de l’armée : Le Commandant, le prof Procyon et la jeune fille sont entre leurs mains. Pour l’instant, nous attendons. / Le commandant et le Pr Umon sont dans la tour de contrôle. Il y a encore une fille.

    Alcor : Phénicia est prisonnière. / C’est bien Maria.

    Resp de l’armée : Il parait qu’il s’agit d’un commando composé de cinq jeunes garçons. / Il y aurait avec eux cinq jeunes hommes de Vega.

    Actarus : Des jeunes gens ? Vega ne recule vraiment devant rien. / Quoi ? De jeunes soldats ? Ils osent exploiter des enfants innocents.

    Il prend un megaphone.

    Actarus : Garçons de Vega, je suis le Prince d’Euphor; M’entendez-vous ? / Ici, Duke Fleed ! Enfants de Vega, m’entendez-vous ?

    DB : Le Prince d’Euphor ! Dagos avait raison. / C’est donc lui, Duke Fleed ?

    Karroun : Oui, c’est à nous de jouer. / Pas de doute.

    DB : Prince d’Euphor, nous ne voulons pas tuer les terriens, comme vous l’avez fait. / Duke Fleed ! Nous ne tuons pas les Terriens aveuglément ! Nous ne sommes pas comme toi !

    Actarus : Quoi ? J’ai tué des terriens moi ? / Quoi ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

    DB : Vous savez très bien ce que je veux dire. Vous leur avez lavé le cerveau pour qu’ils deviennent vos esclaves. Nous sommes là pour les libérer. Nous sommes ici que pour délivrer les terriens de votre tyrannie. / Tu le sais mieux que personne ! Tu as lavé le cerveau des Terriens et tu les exploites comme des esclaves ! Nous sommes venus sauver tous ces pauvres Terriens !

    Actarus à Alcor : Les pauvres garçons, ce sont eux qui ont subi un lavage de cerveau. / Ces jeunes naïfs ont dû se faire laver le cerveau par des adultes de Vega.

    DB : Prince, si vous attaquez la tour saute. Vous savez qu’il y a des prisonniers à l’intérieur mais ça, je suppose que vous vous en moquez. / Qu’est-ce que tu as ? Nous sommes déterminés ! Si vous nous attaquez, nous ferons sauter la tour avec nous et les otages dedans !

    Alcor : Quoi ? Il est fou ! / Quoi ?

    DB : nous quitterons la Terre dès que nous l’aurons débarrassé du Prince d’Euphor. / Nous ne bougerons pas avant de t’avoir battu, Duke Fleed !

    Actarus : Ce qui prime, c’est de sauver les otages. / Il faut au moins sauver les otages.

    Alcor : Oui, mais comment ? / Mais comment ?

    Actarus : Qui est votre chef ? Je veux lui parler. / Qui est votre chef ? Je veux lui parler !

    DB : Parfaitement superflu. / Il n’y aura pas de discussion !

    Actarus : Si c’est à moi que vous en voulez, inutile de faire d’autres victimes. / Si c’est moi que vous voulez, vous n’avez pas à tuer plus de gens.

    Karroun : Qu’est-ce qu’on fait ? / Que fait-on ?

    Madix : On ne se laisse pas avoir. C’est sans doute un piège qu’il nous tend. / Cette histoire de discussion est un piège.

    Phénicia : Non, le Prince d’Euphor ne tend jamais de piège. / Duke Fleed ne ferait rien d’aussi lâche !

    Karroun : Toi, tu vas te taire. Koussiet, essaye de contacter le capitaine Dagos, immédiatement. / Tais-toi ! Beecha, tu n’arrives toujours pas à contacter le capitaine Dagyl ?

    Koussiet : Capitaine Dagos, Capitaine Dagos. Ici le commando Liberté. Me recevez-vous ? Ah, il n’y a rien à faire, je n’arrive pas à établir le contact. / Capitaine Dagyl ! Ici, le commando des jeunes soldats. Capitaine Dagyl ! Rien à faire, on dirait que les communications sont brouillées.

    Madix : Ah, tu es vraiment un bon à rien. / Bon sang, on n’a plus le choix.

    Karroun : DB, c’est à toi que revient le commando maintenant. / Eins, désormais, tu diriges les opérations.

    Imel : Regardez, les troupes se retirent. / Les chars ennemis se retirent !

    Karroun : Le Prince d’Euphor reste tout seul. / Duke Fleed est maintenant seul.

    DB : C’est peut-être une ruse. Surveillez-le bien. / Vérifiez encore autour de nous.

    Imel : Il n’y a plus rien. / Rien à signaler.

    Madix : Par ici, tout est calme. / Ici non plus.

    Actarus : Ecoutez-moi. Nous allons tous rentrer. Faites-en autant, retournez sur votre planète. / Ecoutez-moi ! Nous nous sommes tous retirés. Retournez vite sur votre planète !

    Karroun : Quoi ? Pas question. / Il nous dit de rentrer ?

    Madix : On ne peut pas le croire. Il veut nous avoir. / C’est impossible. C’est forcément un piège.

    Phénicia : Non, vous avez tort. Le prince ne ment jamais. / Ce n’est pas un piège. Duke Fleed ne ment jamais !

    Madix : Silence ! Sinon, gare à toi. / Tais-toi ! Et arrête de tout commenter ! La prochaine fois…

    DB : Madix, arrête. Je devrais établir un plan d’action. / Trois, arrête ! On doit réfléchir à un plan.

    Karroun : DB, nous sommes à cinq contre un. On va gagner. / Eins, à cinq contre un, on a l’avantage.

    Imel : Oui, on est ici pour les débarrasser du Prince d’Euphor. / Il a raison, on est venus pour abattre Duke Fleed !

    DB : Pas d’énervement. Attendons les instructions du Capitaine Dagos. / Non, mieux vaut attendre de pouvoir contacter le capitaine Dagyl.

    Karroun : DB, tu fais du sabotage. / Tu as peur maintenant ?

    DB : Bien sûr que non. Nous ne vaincrons pas le Prince d’Euphor avec nos petites médailles. / Pas du tout. Mais avec nos seuls Magnétons, on ne peut rien face à Duke Fleed.

    Karroun : Nous n’avons pas que ça. Regarde. Nous avons aussi des révolvers. / Nous avons des armes. Ces pistolets laser suffiront.

    Madix : Oui, des révolvers lasers. Ça m’étonnerait beaucoup que le Prince leur résiste. / C’est quitte ou double. C’est peut-être un piège, mais c’est aussi une chance.

    Koussiet : Mais oui, allons-y. / Ok, on y va !

    Imel : DB, laisse-nous y aller. Le Prince n’a aucune chance. / Eins, on va combattre Duke Fleed héroïquement.

    DB : Bon entendu. Mais avant essayons encore d’établir le contact avec le capitaine Dagos. Koussiet ! / Bien, c’est entendu. Mais tentons de joindre le capitaine une dernière fois. Beecha !

    ***

    Forêt.

    Dagos : DB, DB, répondez. Le golgoth que nous attendions est arrivé. DB répondez. / Eins ! Eins, tu m’entends ? Le Vegamonstre est déjà arrivé. Eins, réponds-moi !

    Minos : Capitaine Dagos. Avez-vous établi le contact avec le commando ? / Capitaine Dagyl. Avez-vous réussi à contacter vos hommes ?

    Dagos : Non pas encore Minos. / Non, le contact est impossible.

    ***

    Le commando rejoint Actarus

    DB : Prince d’Euphor, sors ton arme et défends-toi comme un homme. / Duke Fleed, nous sommes prêts ! Prends ton arme !

    Actarus : Je n’ai pas envie de me battre. Je veux discuter avec vous. / Je ne compte pas me battre. Je veux vous parler.

    Karroun tire : N’ayez pas peur. Si vous n’êtes pas armé, je ne vous tirerai pas dessus. / N’aie pas peur. Tant que tu ne dégaines pas, on ne tentera pas de te tuer.

    Actarus : Je ne porte pas d’armes. / Je ne suis pas armé.

    Karroun : Pas d’arme ? / Quoi ?

    Actarus : Jamais et je refuse de me battre contre vous. / Je ne veux pas qu’on s’entretue.

    Karroun : Votre parole ? / Quoi ?

    Actarus : Oui.

    Madix : Ça n’a aucune importance. Tuons-le. / Eins, c’est un piège. Tuons-le !

    Petite bagarre où Actarus reprend le flingue de DG et le tient en otage.

    Actarus : Ne bougez pas ou j’abats votre ami. / Ne bougez pas ou je tire !

    Koussiet : J’étais sûr qu’il avait une arme. Le prince est un menteur. On ne peut pas lui faire confiance. / Il avait une arme, en fait ! On ne peut pas croire ce qu’il dit !

    DB : Ne vous inquiétez pas pour moi. Abatte-le. / Ne vous occupez pas de moi, tirez-lui dessus.

    Karroun : Non. Attends. / Ne tire pas ! Attends, Trois !

    DB : Allez-y. Ma vie ne compte pas. Abattez ce monstre. C’est un ordre. / Zwei, ma vie n’a pas d’importance, tirez-lui dessus ! tuez ce félon !

    Actarus : Ecoutez-moi. Je n’ai jamais eu l’intention de tuer ce garçon. Je voulais seulement vous obliger à m’écouter. On vous a tous induits en erreur intentionnellement. Si quelqu’un veut asservir la Terre, ce n’est pas moi, mais Vega et ses hommes. Ils vous endorment avec de belles paroles. / Je suis désolé. Je ne veux pas lui tirer dessus, mais c’est le seul moyen pour que vous m’écoutiez. Ecoutez-moi. On vous a menti. Ce n’est pas moi qui tente de conquérir la Terre, mais les adultes de Vega.

    DB : Tirez, tirez vite. Allez-y. / Ne vous laissez pas avoir ! Tuez-le vite ! Dépêchez-vous !

    Dagos (en flash) : N’oubliez jamais que la Terre est sous l’emprise diabolique du Prince d’Euphor. / N’oubliez jamais ceci. La Terre est dominée par le prince du mal, Duke Fleed.

    Actarus : Regardez autour de vous. Regardez. Admirez ces fleurs. Admirez ses forêts. Contemplez ses montagnes. Voit-on cela sur une planète asservie? J’aime la planète bleue parce qu’elle est pacifique. Ma seule ambition est qu’elle le reste. Je vous le jure. Retournez dans votre galaxie. Dites aux peuples de Vega que nous pouvons tous vivre en nous aimant comme des frères. Qu’il faut que nous cessions de nous battre. Vega a envoyé un golgoth ! Surtout, faites ma commission à Vega. Tiens reprends ça mais attache-toi à ne pas en faire un mauvais usage. / Regardez autour de vous ces fleurs ! Regardez ces forêts, ces montagnes ! Cela ressemble-t-il à une terre conquise ? J’aime cette Terre verdoyante et pacifique. Je ne désire rien d’autre. Tâchez de comprendre ! Restez en vie et rentrez chez vous. Retournez sur Vega et dites à vos congénères que s’ils désirent la paix, il y a toujours un moyen de cohabiter. Oh non, un Végamonstre ! Rappelez-vous ce que je viens de vous dire. Je te le rends. Même si j’aurais préféré vous voir sans arme.

    Koussiet est tué par le golgoth.

    Actarus : Relève-toi. Ils l’ont tué. / Tiens bon ! Tiens bon, petit !

    DB : Pourquoi le capitaine Dagos a-t-il fait tuer Koussiet ? / Beecha ! Capitaine Dagyl, pourquoi avez-vous tué Beecha ?

    Karroun : Viens, fichons le camp. C’est dangereux de rester ici. / Eins, sauvons-nous. On est en danger.

    DB : Et Koussiet ? / Mais…

    Karroun : On ne peut plus rien pour lui. Allez viens. / On n’a pas le choix. Viens !

    Imel : DB, c’est affreux pour Koussiet mais il faut partir. / Eins, je suis désolé pour Beecha, mais il faut y aller !

    Ils sont embarqués dans le golgoth.

    ***

    Minos : Dagos, qu’est-ce que vous faites ? Pourquoi récupérer ces garçons ? / Dagyl, que faites-vous ? Oubliez les enfants !

    Dagos : Pas de panique. Vous allez comprendre quel est mon plan, Minos. / Général Gandal, je vais vous montrer les fruits de mon éducation.

    ***

    Karroun : DB, à quoi est-ce que tu penses ? / Eins, à quoi penses-tu ?

    DB : Pourquoi le Prince d’Euphor ne m’a-t-il pas tué ? / Pourquoi Duke Fleed ne m’a-t-il pas tué, tout à l’heure ?

    Karroun : Ce n’est pas un assassin. / Parce qu’il n’a pas pu.

    DB : On nous a trompés. / Tu en es sûr ?

    [Scène coupée dans la version Declic.

    On revoit Beecha (Koussiet) toucher par des balles et Duke Fleed courir à sa rencontre et le prendre dans ses bras.

    DB : Quand Beecha a été touché, Duke Fleed a oublié le danger et l’a pris dans ses bras.

    Fin de la scène]

    Karroun : DB, ne me dis pas que tu as cru un mot de ce que le Prince a raconté ? / Eins, ne me dis pas que tu crois tout ce qu’a dit Duke Fleed.

    Actarus (en flash) : Si quelqu’un veut asservir la Terre, c’est Vega et ses hommes. / Ce sont les adultes de Vega qui tentent de conquérir la Terre.

    Phénicia (en flash) : Non, le Prince d’Euphor ne ment jamais. Jamais. / Duke Fleed ne ment jamais !

    DB : Les yeux du Prince sont ceux d’un être pur. Karroun, tu n’es pas d’accord avec moi. / Elle n’avait pas le regard d’une personne lobotomisée. Zwei, tu ne penses pas comme moi ?

    Karroun : Peut-être mais ça n’a pas d’importance. Nous devons obéir aux ordres du Capitaine Dagos, un point c’est tout. / Mais enfin… Eins, on ne doit pas douter. Nous n’avons qu’à croire ce que nous dit le capitaine Dagyl.

    Madix : C’est exact. Nous avons été sélectionnés et entraînés pour cela. Pour obéir. Alors pourquoi veux-tu te casser la tête ? / Il a raison. Nous sommes les fils de gardes royaux. Un commando de soldats triés sur le volet !

    DB : Parce que j’ai compris. / Je sais !

    ***

    Alcor : Je vais le descendre. / Bon sang… En avant !

    Actarus : Non, Alcor. Les garçons sont dans le golgoth. / Attends, Kôji ! Les enfants sont dans ce Végamonstre.

    Alcor : Mais il faut qu’on s’en débarrasse. Oh, attention Actarus. Oh, ils attaquent sans arme. / On ne va pas rester les bras croisés. Attention, Duke ! Il ne m’attaque pas.

    Dagos : DB, tu es un traitre. Tu ne vas pas rentrer vivant. / Eins, continue comme ça ! Ne pense pas à ta vie ! Bien, continue comme ça.

    Actarus : Ce sont des monstres. Ils envoient ces garçons à la mort. / Ils ne visent que moi. Mais ils n’ont pas d’arme.

    Alcor : Qu’est-ce qu’on peut faire ? / Ils veulent te percuter ?

    Actarus : Rien. Ils sont télécommandés. Attention. / Ils obligeraient des enfants à faire ça ? Attention !

    Alcor : Mortanium ! / Cyclone Beam !

    Actarus : Alcor, je te laisse le golgoth. Je vais tenter de sauver les autres. / Kôji, occupe-toi de ce Végamonstre. Je vais forcer les enfants à atterrir.

    Alcor : D’accord. / Ok !

    Actarus : Transfert ! Autolargue ! Alcor, ne tire pas sur le serpent. / Chute in ! Dizer go ! Kôji, ne tire pas sur les enfants.

    Alcor : Entendu. Oh, Actarus, ils reviennent. / Je sais. Duke Fleed, derrière toi !

    Dagos : Allez, assez rit. Allez au diable. / C’est le moment ! Oh non !

    Alcor : Les garçons ! / Les enfants…

    Le serpent explose.

    Actarus : Ah, quelle horreur ! Jamais je ne leur pardonnerai. Ils ont délibérément sacrifié ces garçons. Tu vas payer pour ce que tu as fait. Astérohaches ! / C’est impardonnable. Il a envoyé des enfants désarmés se jeter contre l’ennemi. Tu vaux encore moins qu’une bête sauvage ! Oui, moins qu’une bête sauvage ! Double Piton !

    Alcor : Victorang ! / Double Cutter !

    Actarus : Cornofulgure ! Assassin. Tu as eu le sort que tu méritais. / Space Thunder ! Imbécile ! Voilà ton châtiment !

    ***

    Pluie, Actarus devant la dépouille du serpent.

    Actarus : C’est effrayant, j’aurais peut-être pu vous sauver. J’aurais dû vous ramener avec moi. Pardonnez-moi. / Pardon. C’est ma faute si vous avez trouvé la mort ainsi. Pardonnez-moi.

    DB (voix off) : Prince, nous avons été heureux de connaître la planète bleue, les fleurs, les insectes et les forêts si belles. Mais nous savons que le prince d’Euphor a dit vrai. Il nous a appris que les hommes pouvaient vivre en paix. Qu’il en soit remercié. / Non, nous sommes heureux d’être venus sur Terre. Les fleurs, les insectes et cette belle nature sont authentiques. Et surtout, j’ai compris que Duke Fleed n’était pas un menteur, mais un homme épris de paix et véritablement courageux.

    Actarus : Vous pouvez dormir en paix. Vous au moins, êtes délivrés des horreurs de la guerre. / Vous n’avez plus à vous battre. Reposez-vous en paix sur cette Terre verdoyante.

    ***

    Prochain épisode : Ce soir, à 19h, la tour de Tôkyô explosera !

    Le professeur Zuril annonce soudainement qu’il va faire sauter la tour et la gare de Tôkyô. Malgré nos recherches près de la tour, nous ne trouvons rien. Duke Fleed, l’heure de l’explosion approche ! Tu n’as pas une idée ?

    Laisser un commentaire

    Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :