Aller au contenu principal

Episode 58 : Texte VF-VOSTFR

Le sosie / Grendizer transformé en démon !

Une météorite plonge dans la mer déchainée. Goldorak est entouré de flammes.

***

Centre

Procyon : Rien de suspect dans la zone bombardée par les météorites ? / Rien de suspect dans la zone d’impact ?

Antarès : D’après le rapport, la mer ne reçoit plus rien. / Je ne détecte rien d’anormal.

Actarus : J’espère que ce sont de vrais météorites. / Mais était-ce une vraie météorite ?

Vénusia : Je me demande si ce n’est pas encore un coup de Vega. / C’est peut-être un coup de Vega.

Phénicia : Au lieu de nager dans les suppositions, si on allait se rendre compte sur place. / Eh ben, si ça vous inquiète à ce point, allons jeter un œil.

Alcor : Excellente idée. Je prends Vénusiak, prof. / Bonne idée, Maria. Professeur, j’y vais.

Phénicia : Dis donc Alcor, tu pourrais peut-être m’attendre. / Attends, Kôji, je viens avec toi.

Actarus : Non, Phénicia. Laisse Alcor y aller seul. Nous ignorons ce que l’avenir nous réserve et nous devons rester ici en alerte. / Attends, Maria. Laisse Kôji partir en reconnaissance. On pourrait avoir à intervenir ailleurs. Reste ici en alerte.

Phénicia : Oui, mais j’aimerais bien être avec lui. Je ne suis jamais tranquille quand Alcor part seul en patrouille. / D’accord. Mais j’aurais préféré y aller. Il n’est pas fiable, quand il part seul.

Actarus : Qu’est-ce que tu dis ? / Qu’est-ce que tu dis ?

Phénicia : Oh moi ? Je n’ai rien dit. / Rien, oublie.

Tout le monde rigole.

***

Alcor prend Vénusiak.

Procyon : Paré au décollage. A toi, Alcor. / Shutter open ! Dash up !

Alcor : Vénusiak, go ! / Marine Spazer, go !

La météorite qui est en fait une capsule atterit au fond de l’eau. Vénusiak arrive sur les lieux.

Alcor : Je survole l’endroit qui a été bombardé. Je vais passer en immergation. D’accord, prof ? / Je survole la zone d’impact. Rien à la surface. Je plonge.

Procyon : Oui, d’accord mais sois très prudent. / Sois prudent, Kôji.

Alcor : Entendu. / Entendu.

La capsule arrive dans la base sous-marine qui est cachée sous les rochers.

Alcor : Aucune trace de météorites ou que ce soit qui y ressemble. / Aucune trace de météorite dans le secteur.

Procyon : Elles se sont peut-être réduites en de fines particules en traversant les couches basses de l’atmosphère. / Elle a dû se désintégrer dans l’atmosphère. Tant mieux si c’est une vraie météorite.

Alcor : Je continue à chercher par prudence. / Je continue mes recherches, on ne sait jamais.

***

Base sous-marine. Laboratoire.

Horos : Commencez le travail. / Activation.

La capsule révèle un monstrogoth (Beni-Beni) avec des oreilles de chauve-souris, et des arrêtes dorsales dans le dos.

Minos : Golgoth 58 a reçu des modifications dont Vega est très fier. Nous allons pouvoir commencer l’opération « Sosie » / Voilà donc ce Beni-Beni qui fait la fierté de Sa Majesté. Bien, lancez l’opération « Devil Grendizer »

Horos : Vas-y, tout est prêt. / Descendez le modèle.

Le golgoth projette une lumière sur l’image de Goldorak qui se reflète et le transforme en Goldorak

Minos : Goldorak ! / Grendizer !

Horos : La métamorphorisation marche à merveilles mais attend la suite. / Etonnante capacité mimétique, pas vrai ? Et regarde donc ça.

Le Golgoth se transforme ensuite en une soucoupe avec le robot à l’intérieur.

Minos : C’est fantastique. La ressemblance est confondante. / La ressemblance avec Grendizer est absolument parfaite.

Horos : Tu vas encore plus fort. Capitaine ! Métamorphorisation ! / Maintenant, au tour de Duke Fleed. Apparais, vaillant garde royal !

Le pilote du golgoth est transformé en prince d’Euphor, avec les yeux rouges

Horos : La ressemblance avec le prince est remarquable. / Tu es le sosie de Duke Fleed.

Faux prince : Je suis le prince d’Euphor / Je suis Duke Fleed.

Minos : Tout est parfaitement au point. Je te baptise Karodlag. / Tout est prêt. J’ai hâte de voir ce que ça va donner.

La soucoupe amirale sort de la base.

Minos : Le Grand Stratéguerre s’est surpassé. Il ne pouvait trouver mieux pour détruire Goldorak. Envoyez les navettes hameçons. / Je reconnais bien là Sa Majesté. Son plan est absolument parfait. Escadrille de soucoupes, décollage !

***

Centre

Argoli : Voilà toute une escadrille de navettes. / Professeur, des ovnis !

Procyon : Encore. Branchez le télescope. / Quoi ? Télescope spatial.

Actarus : Il faut contre attaquer, père. Et mettre le paquet. / Une escadrille de soucoupes ! J’y vais.

Procyon : Entendu, vas-y. / Je compte sur toi, Daisuke.

Actarus : Tout de suite. / Oui.

Phénicia à Vénusia : Dis donc, j’ai l’impression qu’il nous a oubliées. / Tu vois, je l’avais senti.

***

Métamorphose. Départ route 0.

Foissoirak et Alcorak décollent à sa suite.

Actarus : Alcor, des navettes dans le 2 noirs. Tu n’en es pas loin. Regarde ce qu’il se passe. / Kôji, des soucoupes attaquent. C’est toi le plus près. Intercepte-les.

Alcor : Ce n’était pas prévu au programme. J’arrête les recherches et je cours après les navettes. / Quoi, des soucoupes attaquent ? Bien reçu. J’avais terminé. J’interviens.

Les navettes attaquent un complexe industriel.

Alcor : Je vais les empêcher de continuer. Missiles Omega ! Vous allez avoir affaire à moi. Deltalame ! / Je ne vous laisserai pas faire. Marine Missiles ! Il en faut plus pour m’abattre. Marine Cutter !

Actarus : Planitrons ! / Spin Saucer !

Alcor : Actarus ! / Duke Fleed !

Actarus : Je m’occupe des navettes. Elles ont peut-être un autre objectif. Toi, rejoins les filles et protégez la ville. / Je les prends en chasse. Ils mijotent sûrement quelque chose. Rejoins Hikaru et Maria, et restez sur vos gardes.

Alcor : Tu peux compter sur nous. / Bien reçu. Compte sur nous.

Actarus sort de l’atmosphère.

***

Minos : Goldorak s’est séparé de la patrouille comme prévu. Lâchez les météorites aimants. Karodlag, go ! / L’imbécile. Il a mordu à l’hameçon. Phase suivante. Larguez les météorites magnétiques !

Actarus :Fulguropoing ! Bande de lâches. Cornofulgures. Mais qu’est-ce que c’est que ça ? / Screw Punch ! Vous ne m’échapperez pas. Space Thunder ! Qu’est-ce que c’est ?

Les météorites se collent à lui.

Actarus : Ah, des météorites aimants. Ils brouillent les champs de force. Ils m’isolent complètement. Je ne peux pas dégager et je ne peux pas prévenir les autres. / Des météorites aimantées. Quel champ magnétique ! Rien à faire ! Impossible de bouger.. Même la radio est en rade.

Minos : Cet imbécile de prince d’Euphor s’est laissé prendre au piège. / Te voilà devenu un bel amas de cailloux. Ce fut un vrai jeu d’enfant.

Horos : Commandant Minos ! / Général Gandal.

Minos : Je t’écoute, Général Horos. / Oui, professeur Zuril.

Horos : Les terriens ont perfectionné Goldorak. Ne crois pas que tu pourras le détruire toi-même. / Vous devez vous dire que c’est une bonne occasion d’en finir avec Grendizer.

Minos : Surement pas, Horos. Ce sont les terriens qui vont le détruire. / Je sais ce que vous allez me dire. Cette fois-ci, je n’échouerai pas.

Horos : Veille bien à discréditer le prince d’Euphor et son appareil à leurs yeux. / N’oubliez pas que cette opération a été conçue par Sa Majesté.

Minos : Je connais mon rôle. Atention, Karodlag, passe à la phase n°2. / Inutile de me le rappeler. Trève de bavardage. Végamontre Beni-Beni ! Décollage !

***

La patrouille au ciel.

Phénicia : La journée s’annonce calme. / C’est le calme plat.

Alcor : Ne dis pas que tu le regrettes. Pour une fois qu’on peut voler en paix. / On dirait que tu es déçue. C’est mieux comme ça.

Vénusia : Oh, voilà Goldorak qui revient avec nous. / Grendizer est de retour.

Alcor : Actarus, tu as rattrapé les navettes ? / Duke, tu t’es occupé des soucoupes ?

Actarus : Bien sûr, elles sont en compote. Allez, on rentre. / Oui, j’ai fait le ménage. Allez, on rentre.

Phénicia : Mon frère fait toujours de l’excellent travail. Actarus, qu’est-ce que tu as derrière la tête ? / C’est toujours mon frère qui a le beau rôle. Il y a quelque chose sur la nuque de Grendizer !

Vénusia : Oh, on dirait que c’est une bombe. Actarus ! / C’est une bombe ! Daisuke !

***

Minos : Phase n° 3. / Faites exploser la bombe !

***

La bombe éclate sur Karodlag qui perd de l’altitude.

Alcor : Qu’est-ce que tu as, Actarus ? / Que se passe-t-il, Duke ?

Vénusia : Actarus ! / Duke !

Phénicia : Réponds ! / Grand frère !

Karodlag détruit tout sur son passage.

Vénusia : On dirait que Goldorak a disparu. / Où est passé Grendizer ?

***

Le faux Goldorak, sorti de la soucoupe, détruit une ville.

Karodlag : Je suis le prince d’Euphor. Le maître de la Terre. / Je suis Duke Fleed, le maître du monde !

Vénusia : Oh, Actarus ! / Oh, Duke !

Alcor : Mais il est devenu fou ! / Il se comporte bizarrement.

Phénicia : Ah non, c’est impossible que mon frère fasse ça. / Mon frère est devenu fou.

Vénusia : Actarus ! / Daisuke !

Alcor : Vénusia, n’approche pas ! / Hikaru, attention !

Vénusia : Actarus, c’est moi Vénusia. Tu me reconnais ? Actarus ! Non, non. Ce ne sont pas les yeux d’Actarus. / Daisuke, c’est moi, Hikaru. Daisuke ! Non, ce n’est pas lui. Ce ne sont pas ses yeux.

Karodlag lui donne un coup de poing.

Alcor : Il est fou, il n’y a pas de doutes. Phénicia, n’y vas pas. / Duke, qu’as-tu fait à Hikaru ? Reviens !

Phénicia : Alcor, il faut sauver Vénusia. Dépêche-toi. / Kôji, il faut d’abord sauver Hikaru.

Alcor : Oh mon dieu, mais qu’est-ce qu’il lui prend ? / Qu’est-ce qui lui est arrivé ?

***

A l’infirmerie du Centre.

Vénusia : Actarus, Actarus, Actarus. / Daisuke… Daisuke…

Phénicia : Ah, je ne peux pas croire qu’il soit devenu un monstre. / Mon frère est devenu un véritable démon.

Procyon (voix off) : Mon fils, est-il possible que tu te sois transformé en démon ? / Daisuke, es-tu vraiment devenu un démon ?

Argoli : Prof ! / Professeur !

Procyon : Quoi encore ? / Qu’y a-t-il ?

Argoli : Prof, toutes les forces armées ont reçu l’ordre d’abattre Goldorak. / Professeur, l’armée se prépare à abattre Grendizer.

Alcor : Qu’est-ce que tu dis ? / Quoi ?

Procyon : Si Actarus a sombré dans la démence, il est un danger pour tout le monde. On ne peut pas empêcher les hommes de le bannir de la planète bleue. / Si Daisuke est devenu fou, il est normal qu’ils veuillent se débarrasser de Grendizer.

Phénicia : Il faut les en empêcher. Ce serait trop affreux. Vega l’enverra dans les bagnes d’Akéreb-la-rouge. S’il est fou, il faut le soigner. / C’est affreux. Oui, affreux ! Mon pauvre grand frère ! C’est affreux !

***

Alcor court dans le couloir.

Alcor : Actarus, tu m’as trop souvent sauvé pour que je t’abandonne. Tu es devenu dangereux mais le sort qu’on te réserve est beaucoup trop cruel après tout ce que tu as fait pour nous. Les frères de l’espace, c’était nous. / Il est banni de cette planète parce qu’il est devenu fou. Je ne peux pas rester là les bras croisés. A ce compte-là, il vaut mieux qu’il meure. C’est moi qui m’en chargerai. Bon sang !

Il part avec Alcorak à la recherche de Goldorak.

***

Karodlag continue les destructions.

Minos : Mon cher Karodlag, c’est du beau travail. Les hommes ne supporteront pas Goldorak bien longtemps. Leur protecteur est devenu leur bourreau. / Mon cher Grendizer, tu en as assez fait comme ça. Tu n’as plus ta place sur Terre. Voyons à présent ce que ça donne.

***

Dans l’espace.

Actarus : L’intensité du champ de force à l’air de décroître. Autolargue ! Cornofulgure ! Arrimage ! Ovostable ! / Le champ magnétique a diminué. Pleine puissance ! Dizer go ! J’ai réussi. Space Thunder ! Spazer Cross !

***

Alcor : Il faut que je le trouve le premier. Ça y est le voilà. / Où te caches-tu, Grendizer ? Duke !

Actarus : Désolé de ne pas vous avoir rejoint plus tôt. Quelque chose ne va pas ? / Salut. Désolé d’avoir trainé. Alors, rien d’anormal ?

Alcor (voix off) : Oui pour nous tous, et surtout pour toi. Je dois te tuer. Missiles Alpha ! / Duke… Pour tous les Terriens. Non, pour toi. Meurs ! Double Missiles !

Actarus s’écrase au sol, il est évanoui au pied d’un arbre.

Alcor : La mort, c’est la paix, Actarus. / Meurs ! Pardonne-moi, Duke.

Alcor pointe son pistolet vers son ami mais il hésite.

Alcor : Je ne sais pas si je vais pouvoir. Pardon, Actarus. Pardon. / Meurs ! Daisuke !

Actarus se réveille : Alcor, qu’est-ce que tu fais ? Pourquoi veux-tu me tirer dessus ? Alcor ! / Kôji, qu’est-ce qui te prend ? Kôji !

Alcor : Actarus, c’est toi ? Tu es sûr de me reconnaître ? / Tu te souviens que je m’appelle Kôji ?

Actarus : Quoi ?

Alcor : Formidable ! Le choc t’a remis les idées en place. Et je te jure que cela me fait plaisir. Merci mon dieu. / J’ai compris. Le choc du crash t’a permis de retrouver tes esprits. Je suis si heureux; Si heureux !

Actarus : Alcor, j’aimerais bien que tu m’expliques. / Explique-moi !

***

Au centre. Infirmerie.

Phénicia : Quand je pense que mon frère est devenu un monstre. Que tout le monde admirait. La famille royale d’Euphor est déshonorée. / Grand frère, tu es devenu un démon… alors que tout le monde croyait en toi. C’est à moi de t’éliminer.

Vénusia : Actarus ! / Daisuke…

Phénicia : Quand mon pendentif approche de mon frère, il émet des rayons. Il m’indiquera où est le monstre. J’effacerai notre honte dans la mort. / Ce pendentif se met à briller à l’approche de Grendizer. Je retrouverai mon frère… Et je mourrai avec lui.

***

Salle de contrôle.

Procyon : Tout s’explique. Il y avait deux Goldorak. Malheureusement, Phénicia l’ignorait. / Je vois. Il y a deux Grendizer ? Mais ça, Maria l’ignorait.

Actarus : Qu’est-ce qu’elle a avoir là-dedans. / Qu’a-t-elle fait ?

Procyon : Elle a dit que son devoir était de tuer son frère pour qu’il ne tombe pas entre les mains de Vega. / Elle a dit que c’était à elle de t’éliminer, et elle est partie sans qu’on puisse la retenir.

Alcor : Elle est partie à la recherche de Goldorak. Si elle tombe sur le faux, elle va se faire massacrer. ! / Elle cherche donc le faux Grendizer ? Si elle tombe dessus, elle risque gros.

Actarus : Je vais aller à son secours. / Maria, j’arrive !

Alcor : Attends-moi, Actarus. / Je t’accompagne, Daisuke.

***

Phénicia : Le compteur réagit au Véganium. Il n’est pas loin. Goldorak. C’est un faux. Mon pendentif ne réagit pas. Ce n’est pas mon frère. Je vais te faire payer tout ce que tu nous as fait endurer. Imposteur. Prépare-toi à mourir. Missiles Sygma ! Alcor, c’était un faux Goldorak. / Je détecte du Vegatron tout près d’ici. Grendizer ! Grand frère. Ce n’est pas le vrai. C’est un faux Grendizer. Ce n’est pas mon frère. Sale imposteur, tu vas me le payer. Drill Missiles ! Kôji, c’est un faux Grendizer.

Alcor : Je sais. Laisse-nous faire. Mortanium ! / Laisse faire Duke Fleed ! Cyclone Beam !

Actarus : Pulvonium ! Je reconnais que c’était bien imité. Cornofulgure ! Autolargue ! Fulguropoing ! Pulvonium ! Fulguropoing ! Achéliopunch ! Astérohaches ! / Hand Beam ! On va voir à quoi tu ressembles. Space Thunder ! Dizer go ! Screw Crusher Punch ! Hand Beam ! Dizer Punch ! Dizer Jump ! Double Harkin !

***

Sur la terrasse du Centre, au coucher du soleil.

Vénusia : Goldorak est redevenu Goldorak. / Grendizer nous revient sain et sauf.

***

Prochain épisode : Le commando des enfants soldats.

Des hommes de Vega s’introduisent dans la tour de contrôle du Mont Fuji. Le professeur et maria sont pris en otage. Mais ce commando est en fait composé de cinq enfants soldats. Duke et moi, nous n’osons pas riposter contre des enfants. Duke Fleed, que fait-on ?

Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :