Aller au contenu principal

Episode 56 : Texte VF-VOSTFR

Le lynx de l’espace / La menace du faux professeur !

Les aigles patrouillent au-dessus de la mer. Alcorak fait des acrobaties.

Actarus : Alcor, pourquoi ces acrobaties ? / Rien de ton côté, Kôji ?

Alcor : Parce que je m’ennuie. / Rien à signaler.

Vénusiak sort de l’eau.

Vénusia : Ici Vénusia. Je n’ai rien vu qui ressemble à une base, même par grand fond. / Ici, Hikaru. Je n’ai rien vu qui ressemble à une base.

Actarus : Bien reçu. / Entendu !

Actarus (narration) : Après avoir découvert que les Forces de Vega projetaient d’édifier une base secrète sur la Terre, nous avons multiplié les patrouilles. / Quand nous avons appris que l’ennemi établissait une base secrète sur Terre, nous avons renforcé nos patrouilles.

Phénicia sort d’un rocher.

Phénicia : Rentrés ! Toujours rien à signaler. / Drill off ! Rien à signaler non plus.

Actarus : Bien reçu. / Entendu.

Alcor : Les gens de Vega ont l’air terrorisé par nos sorties. / Les Forces de Vega ont la frousse devant nos patrouilles.

Actarus : Je n’y crois pas outre mesure. / Ils ont sûrement une base sous-marine.

***

Une fusée décolle.

Minos : Horos, une fusée ! / Tiens, d’où sort cette fusée ?

Horos : Une fusée ? Quoi cette chose ridicule ? Il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter. Ce n’est qu’une fusée de poche envoyée par un Centre d’initiation pour la jeunesse. Si tu veux mon avis, ça n’est qu’une sorte de jouet. / Une fusée ? Elle est ridicule. Inutile de nous en inquiéter. C’est une fusée conçue par une université à des fins scientifiques. Ce n’est pour nous qu’un jouet.

Minos : Espérons que tu as raison. / Je vois. Je me suis inquiété pour rien.

La fusée se détache présentant un radar pointé sur la Terre.

***

Procyon : Le spatiolab est également conçu pour enregistrer le rayonnement électromagnétique des rayons X émis par les ovnis que ce soit en l’air ou par 11 000 mètres de fond. / Si un ovni passe, ce satellite enregistre son rayonnement infrarouge et le fait apparaître sur cette carte. Le système voit jusqu’à 2 000m de profondeur.

Vénusia : Une espèce d’œil de l’espace. / C’est un œil de l’espace.

Procyon : Jusqu’à présent, rien n’indique qu’une activité sous-marine dans notre secteur. Dites-moi, est-ce que le terminal fonctionne ? / Pour l’instant, aucune trace de soucoupe plongeant dans l’océan. Et du côté de l’ordinateur ?

Antarès : Parfaitement. / Tout est normal.

Alcor : Ils ont la frousse, tout simplement. / On a dû les intimider, comme je le pensais.

Actarus : Tu es d’un optimisme délirant. Tu es bien placé pour savoir qu’ils ne se découragent pas si facilement. / Non, il ne faut pas être trop optimiste. Nos adversaires ne reculent pas si facilement.

Phénicia : Regarde ! Prof, que signifie cette trace, là. / Professeur, que signifie cette ligne ?

Procyon : Quelle trace ? / Quelle ligne ?

Actarus et Alcor : Hein ?

Procyon : Le rayonnement électromagnétique. / Une réaction infrarouge.

***

Des navettes volent dans un canyon jusqu’à une ouverture dans une falaise.

Actarus (narration) : Nos inquiétudes étaient donc fondées. Ils continuaient à construire leur base. Pour déjouer la surveillance de nos patrouilles, les soldats de Vega avaient creusé un tunnel dans la montagne et c’est par là que les navettes apportaient le matériel. / Nous avions quand même vu juste. Ils étaient en train de construire une base secrète. Les Vegans s’étaient joués de nous en creusant un tunnel dans la montagne servant à transporter du matériel sous la mer.

Horos : Si seulement notre base était terminée, nous pourrions détruire le Centre en 30 mn. Il faut intensifier la cadence du travail. / Une fois cette base opérationnelle, le Centre Spatial ne sera qu’à 30 minutes. On pourra agir comme on veut.

Minos : Quand nous passerons à l’attaque, les techniciens du Centre n’auront pas le temps de réagir. / J’ai hâte de lancer une attaque surprise. Les gens du Centre seront pétrifiés de peur.

***

Procyon: Le tunnel descend jusqu’à moins 10 000 de la côte des Philippines. Le spatiolab a de bons yeux. / En traversant cette vallée et cette montagne, on arrive dans la fosse du Japon.

Alcor : Un véritable œil de lynx. / Une base sous-marine.

Actarus : Tu l’as dit. / Je le savais

Procyon : Mes enfants, à vous de jouer. Vous devez arrêter ce projet sans perdre une seconde. Je compte sur vous. / Bien, tout le monde part à l’attaque. La construction de cette base ne doit pas continuer une seconde de plus.

Vénusia : D’accord. / Entendu !

Alcor : En route. / Entendu !

***

Sortie de Goldorak par la route n° 0 et de la patrouille

Actarus : Alcor, Phénicia, allez sur le Mont Info et coupez le tunnel. Vénusia, on s’occupe de la base. / Kôji et Maria, allez détruire le tunnel dans la vallée. Nous, on ira frapper la base.

Alcor : D’accord. Phénicia, je te rejoins. / Ok. Maria, en avant.

Phénicia : Je t’attends. / Bien reçu !

Actarus : Vénusia, tu y es ? / Hikaru, allons-y !

Vénusia : Oui. / Bien.

Actarus : Transfert ! Autolargue ! Assemblage ! / Chute in ! Dizer, go ! Combination Cross !

***

Dans la base.

Minos : Regarde, Goldorak ! / Grendizer !

Horos : Oh !

Soldat : Ils se dirigent vers l’entrepôt. / Ils s’approchent du dépôt de matériaux.

Minos : Mais, comment a-t-il pu arriver à découvrir l’entrée du tunnel ? / Comment ont-ils découvert notre route secrète ?

Horos : S’il détruit l’entrepôt, on va prendre du retard. / Enfer, s’ils détruisent le dépôt, nous allons prendre du retard.

Un golgoth en forme de crabe sort des rochers

Actarus : Vénusia, à toi ! / Attention ! Hikaru, à toi de jouer !

Vénusia : Missiles Oméga ! / Marine Missiles !

Une fumée sort du golgoth les aveuglant.

Vénusia : Actarus, je ne vois plus rien. / Je ne vois plus rien !

Actarus : Moi non plus. Bon sang, je suis bloqué. / Bon sang ! Melt Shower ! Je ne peux plus bouger.

Vénusia : Ne t’inquiète pas. Je vais essayer de t’aider. Deltalame ! / Attends un peu, tu vas voir ! Marine Cutter !

Actarus : Pulvonium ! / Hand Beam !

Vénusia : Missiles Oméga ! / Marine Missiles !

Actarus : Bravo, tu as mis dans le mil. Vas-y on est juste sur la base. / Et maintenant, le tunnel secret. Hikaru, on l’a pile dans le viseur.

Vénusia : Missiles Oméga. / Marine Missiles !

***

Soldat : On a une voie d’eau. / On est inondé !

Alerte : Evacuez. L’entrepôt va être submergé. Evacuez. L’entrepôt va être submergé. / Vite ! Le dépôt est inondé !

Minos : Vite, les unités de transport doivent sauver le plus de matériel possible, il a une valeur inappréciable. Exécution. / Evacuez le plus de matériel possible ! Le matériel est précieux. Faites vite ! Malédiction !

L’eau envahit le tunnel.

***

Alcor et Phénicia devant la sortie de la falaise.

Alcor : Ils font la valise. Attaque-les. / Maria, à toi. Double Cutter !

Phénicia : Missiles Sygma ! / Drill Missiles !

Alcor : Attends une seconde toi ! / Misérable, tu veux t’enfuir ?

Phénicia : Tarriéropulseur ! / Drill on !

Alcor : Mortanium ! / Cyclone Beam !

***

Actarus : Parfait ! Leur tunnel est complètement coupé. Attaquons ce qui reste. / La route de transport de matériaux est totalement détruite. Il reste le dépôt.

Vénusia : Entendu ! / Entendu !

Actarus : Prêt à tirer ? / Paré à tirer.

Vénusia : Missiles Omega parés ! Feu ! / Marine Missiles prêts. Feu !

***

La base tremble sous l’effet des explosions.

Vega : Bandes d’imbéciles, je vous avais dit de ne commettre aucune erreur même la plus minuscule. Regardez ça ! / Bande d’imbéciles ! Ne vous l’avais-je pas dit de ne rien laisser passer ? Regardez ça !

Horos : C’est la fusée que nous avions repérée ! / C’est la fusée qu’ils ont testée ?

Vega : Idiot ! C’est la dernière trouvaille de Procyon. / Demeurés ! Vous vous êtes fait berner par Umon.

Minos : Quoi ? / Eh ?

Horos : Seigneur./ NA

Vega : Horos, tu t’es laissé berner comme un gamin. Tu es indigne des responsabilités que je t’ai confiées. / La perte de ce précieux matériel va retarder l’achèvement de la base. Vous ne méritez pas ma confiance !

Horos : Grand Stratéguerre, laisse-moi une nouvelle chance. Je t’en prie. Je te jure de terminer la construction de la base en temps utile. / Votre Majesté, donnez-nous encore une chance. Mon honneur sera souillé à jamais si je n’achève pas cette base !

Vega : Entendu, je vous accorde un sursis à tous les deux. Mais si la construction de la base n’est pas achevée dans 10 jours, ce sera la dégradation. / Très bien, je te donner encore une chance. Tu as 10 jours pour achever cette base. Passé ce délai, je serai contraint de réfléchir.

Minos : A tes ordres ! / A vos ordres.

Horos : Arrête de grogner Minos, tes grognements ne seront pas suffisant pour nous sortir d’affaire. / Les attaques ont cessé. Apparemment, ils n’ont pas pu nous trouver.

Minos : Horos, comment allons-nous pouvoir terminer cette base ? / Malheur ! Si je n’avais pas parlé en l’air…

Horos : Trouve quelque chose. Tu risques ta tête dans ce coup-là. / Ne dites pas ça, Gandal. C’est surtout après Umon que j’en ai.

Minos : Il faut détruire leur détecteur. Mais comment? Leurs patrouilles sont bien trop vigilantes. / Mais, Pr Zuril, comment va-t-on finir la base en dix jours ?

Horos : Creusons-nous la cervelle. Procyon n’est pas invulnérable. / Faites-moi confiance. Je me vengerai d’Umon.

***

Centre au soir.

Actarus : Père, c’est demain le grand jour. Ce serait merveilleux si tous les pays adoptaient ton satelli-radar à l’issu de la conférence. / Père, votre départ est pour demain. J’espère qu’ils accepteront de lancer ces satellites.

Procyon : Ouais. Le Dr Shubyler m’a affirmé qu’il défendrait mon point de vue et il pèse lourd. J’attendrai le résultat du vote avant de rentrer. / Mon ancien professeur, le Pr Shubyler, y est tout à fait favorable. J’espère que tout le monde le suivra.

Vénusia : Si chaque pays envoyait un satelli-radar, chaque pouce de Terre pourrait rester sous surveillance. / Si tous les pays du monde acceptent, la Terre sera surveillée par des dizaines de Space Eye.

Alcor : Et Vega n’aurait plus la possibilité d’installer des bases secrètes chez nous. Ça, ça serait merveilleux. / La construction d’une base sera de plus en plus dure pour les hommes de Vega.

Phénicia : Oh oui, ce serait fantastique. / J’espère bien.

Procyon : Actarus, veille sur le Centre pendant mon absence. / Daisuke, je te confie le Centre.

Actarus : Compte sur moi, père. Et toi, veille sur toi-même. Les espions ou hommes de main de Vega sont capables de tout. Ne l’oublie pas. / Tout ira bien, père. C’est à vous de faire attention. On ne sait jamais où se cachent les sbires de Vega.

Procyon : Sois sans inquiétude. Avec des gardes du corps comme Alcor, Vénusia et ta sœur, je n’ai aucun souci à te faire. / Ne t’inquiète pas. Kôji, Hikaru et Maria seront mes gardes du corps.

Actarus : Oui, c’est vrai. Mon conseil est superflu. / Je m’inquiétais pour rien.

Alcor : Nous veillerons sur lui. / C’est sûr !

Procyon : Allez au lit, on se lève très tôt demain matin. / Mettez-vous au lit tôt, ce soir.

Tous : Au lit. / Entendu !

Actarus : Bonne nuit, père. / Bonne nuit.

Procyon : Toi aussi mon grand. / Bonne nuit.

***

En vol sur la route des Alpes.

Alcor : Procyon, nous serons en Suisse plus tôt que prévu. / Professeur, on sera bientôt en Suisse.

Procyon : J’en suis ravi. Je dois m’entretenir avec le Dr Shubyler avant la conférence. / Très bien. J’ai hâte de revoir le Pr Shubyler.

Vénusia : Oh, les Alpes ! Quelles merveilles ! / Oh, ce sont les Alpes ! Comme c’est beau.

Phénicia : Sur Euphor aussi nous avions de belles montagnes. / Il y a de si beaux endroits sur Terre.

***

Maison de Shubyler.

Espion de Vega : Est-ce que le docteur Shubyler est là ? / Le professeur Shubyler est-il là ?

Elsa : Oui, qui dois-je lui annoncer ? / Oui. Qui dois-je annoncer ?

Espion de Vega : Pas un cri où je vous abats. Venez. / Un geste et tu es morte !

Schubillër : Elsa ! Qu’était-ce ? Elsa ? J’ai bien entendu sonné ? / Elsa, que se passe-t-il ? Elsa ? J’ai cru entendre quelqu’un.

***

Procyon : Bonjour Elsa. / Bonjour Elsa.

Elsa : Prof Procyon. / Professeur Umon.

Procyon : Vous êtes toujours aussi ravissante. Voulez-vous dire au Doc que je suis impatient de le voir ? / Tu es toujours aussi belle. Veux-tu bien prévenir le professeur de mon arrivée ?

Elsa : Le doc met la dernière main à l’exposé qu’il fera à la conférence. Il ne veut être dérangé sous aucun prétexte, je suis navrée. / Il est en train de se préparer pour le congrès. Il a demandé à ne pas être dérangé.

Procyon : C’est curieux, il m’avait recommandé de passer le voir dès mon arrivée en Suisse, je ne comprends pas. / C’est étrange. Il m’avait dit de venir le voir dès mon arrivée en Suisse.

Elsa : Ce sont ses ordres. Le Doc est très fatigué en ce moment, vous le verrez demain au palais du Congrès. / Je suis désolée. Le professeur Shubyler est très fatigué. Vous pourrez le voir au congrès.

Procyon : Puisqu’il le faut mais cela me contrarie. Bon à demain, Elsa. / Je vois, c’est bien dommage. Bien, à plus tard.

Elsa : Excusez-moi, prof. / Je suis désolée.

***

Le lendemain au Congrès international des sciences de Genève.

Procyon : La Terre est sous la menace constante d’une invasion extraterrestre. Si nous voulons défendre notre planète, je suis persuadé que nous devons tous joindre nos efforts et nos possibilités pour lutter contre les Forces de Vega. Je pense que si chacune de nos nations satellisait un observatoire miniaturisé du type de celui que j’ai créé, et dont je vous entretenais il y a quelques instants, la Terre serait inexpugnable grâce à la surveillance permanente diurne et nocturne du satelli-radar que j’ai baptisé le Lynx de l’espace. / La Terre est menacée par les Forces de Vega. Afin de défendre notre planète, tous les pays doivent être solidaires et faire front commun contre les Forces de Vega. Un moyen d’y parvenir serait que chaque pays lance un satellite de surveillance. Comme vous l’avez vu au travers des données exposées tout à l’heure, il n’est pas exagéré de dire que nous pouvons, grâce aux satellites Space Eye, empêcher les Forces de Vega d’envahir la Terre.

  • Maître de conférences : Notre prochain orateur sera le Doc Shubyler de la Confédération helvétique. / Le représentant de la Suisse, le Pr Shubyler, va prendre la parole.

    Shubyler /Horos : Je commencerai mon exposé en vous disant que je ne partage pas la position du Prof Procyon. / Ma position est tout à fait opposée à celle du Pr Umon.

    Public : C’est absurde ! / Quoi ?

    Procyon : Il est fou ou quoi ? / Pr. Shubyler

    ***

    Goldorak décolle.

    ***

    Alcor : Mais pourquoi a-t-il changé d’avis ? / Mais qu’est-ce qui se passe ?

    Shubyler: Le spatiolab du Prof Procyon n’a qu’un but. Espionner les secrets militaires de chaque nation si son emploi était généralisé. / Le Space Eye que le Pr Umon a lancé surveillera les opérations militaires de tous les pays du monde.

    Procyon : Je n’en crois pas mes oreilles. Pourquoi un chercheur fait-il cela ? / Qu’est-ce que vous racontez ?

    Shubyler : Parce qu’un chercheur de la trempe de Procyon n’est en fait qu’un Napoléon. . / Pourquoi lancer ces satellites ? Parce que le Pr Umon projette de conquérir le monde !

    Alcor : C’est un mensonge. Vous devriez voir un psychiatre / C’est faux ! Ce sont des mensonges !

    Shubyler: Le Prof Procyon s’est vendu aux extraterrestres pour asservir la Terre ! / Le Pr Umon veut s’allier aux extraterrestres pour dominer la Terre !

    Procyon : C’est ridicule. Sur quoi repose cette affirmation ? / C’est absurde. Professeur Shubyler ! Sur quoi vous fondez-vous pour affirmer cela ?

    Participant 1 : Je considère que le Prof Procyon nous a fait un exposé qui nous a paru très honnête. De quelle preuve contradictoire dispose le Doc Shubyler? / C’est vrai, l’exposé du Pr Umon s’appuie sur des données détaillées. Montrez vos documents qui le contredisent !

    Participant 2 : L’impression subjective est inadmissible. Sur quoi vous fondez-vous ? / Je suis de son avis. Nous sommes des scientifiques ! Une opinion si subjective n’a aucun sens. Contre-argumentez concrètement !

    Shubyler: Vous me connaissez. Je ne suis pas homme à argumenter sans avoir de preuve. Mon désaccord s’appuie sur des faits précis. / Les documents étayant mes objections…

    Le complexe subit un tremblement.

    Alcor : Bon sang, qu’est-ce qui se passe ? / Bon sang, je crains le pire.

    Un golgoth commence à faire des dégats dans la ville. Les aigles sont sortis.

    Alcor : Regarde un peu ça ? Venez les filles. / Un Vegamonstre. Hikaru, Maria, dépêchons-nous !

    Filles : Oh oui / Entendu !

    ***

    Actarus : Vite, Goldorak. Père est en danger. / Vite, Grendizer, dépêche-toi.

    ***

    Alcor : Victorang ! / Double Cutter !

    Vénusia : C’est impensable. / Ça ne lui fait rien !

    Alcor : Vénusia ! / Hikaru !

    ***

    Shubyler : Messieurs, messieurs. Gardez votre calme. Ce Golgoth va être abattu. Son attaque a été cogitée selon les instructions du Prof Procyon. Il n’est qu’un savant de province. Il ne rêve que de devenir une vedette quitte à pactiser avec nos ennemis de toujours. Il sera le Hitler de demain si nous le laissons faire. / S’il vous plait ! Veuillez-vous calmer ! Le Vegamonstre est parti. Cette attaque surprise a été orchestrée par le Pr Umon ! Afin d’asseoir sa position, il avait tout préparé avec ses amis, les envahisseurs de l’espace ! Les ambitions du Pr Umon sont maintenant claires !

    Procyon : Doc Shubyler, je conteste vos accusations. / Même venant de vous, je ne tolérerai pas ces injures !

    ***

    Phénicia : Missiles Sygma ! / Drill Missiles !

    Alcor : Victorang ! / Double Missiles !

    Phénicia : Oh Actarus. / Grand frère !

    Alcor : Il était temps que tu arrives. / On t’attendait, Duke Fleed !

    Actarus : Pulvonium ! Je ne te laisserai pas t’échapper. / Hand Beam ! Tu espères t’enfuir ?

    Phénicia : Vénusia, tu es touchée ? / Hikaru, ça va ?

    Vénusia : Non, ça va. Je suis en pleine forme (avec une voix gémissante) / Merci. Tout va bien.

    Alcor : Grouillez-vous toutes les deux. J’arrive. / Allez, on se remue, les filles. On y va !

    Actarus : Bon sang.

    Une escadrille de navettes arrive.

    Phénicia : Des navettes. / Une escadrille !

    Alcor : Victorang ! Raté. Merci Vénusia. / Double Cutter ! Merci, Hikaru.

    Actarus : Pulvonium ! / Hand Beam !

    Phénicia : Missiles Sygma. / Drill Missiles !

    ***

    Procyon : Je vous supplie de me croire. Le Lynx de l’espace peut vous sauver tous. / Je vous prie de me croire ! Le Space Eye nous est indispensable !

    Shubyler : Je soulève deux objections. Primo, le spatiolab espion de Procyon est une grave menace pour la paix mondiale. Secundo, et ce deuxième point est particulièrement significatif. Procyon a mis nos vies en péril dans l’espoir de faire adopter son projet. Ne vous laissez pas berner. / J’aimerais maintenant faire deux propositions. La première est d’éliminer sur le champ ce satellite espion qui menace la paix dans le monde ! La deuxième est que tous ceux qui aiment la Terre boycottent ces réunions organisées au profit des traîtres comme lui !

    Procyon : Je ne comprends pas. Vous avez toujours été d’accord avec moi. Vous m’avez encouragé à construire le lynx. / Professeur. Pourquoi, Professeur ? Vous avez pourtant soutenu mes recherches.

    Shubyler: Procyon, vous êtes un excellent chercheur mais vous avez trop d’ambition. / Umon, tu es un brillant scientifique. Mais tu as trop d’ambition.

    ***

    Actarus : Ça va, plus personne ne nous barre la route. Alcor, concentrons-nous sur le golgoth. / Bon, on ne sera plus dérangés. Kôji, on va l’attaquer de tous les côtés.

    Alcor : D’accord, on y va. / Ok, bien compris.

    Actarus : Phénicia, jumelage. / Maria, arrimage !

    Phénicia : Quand tu veux. / Bien reçu !

    Actarus : Transfert ! Autolargue ! Assemblage ! Phénicia, vise les ailes. / Chute in ! Dizer go ! Combination Cross ! Maria, vise ses ailes !

    Phénicia : Compris ! / Ok.

    Actarus : Allez-y / Maintenant.

    Alcor : Victorang ! / Double Cutter !

    Vénusia : Deltalame ! / Marine Cutter !

    Actarus : Cornofulgure ! / Space Thunder !

    Destruction du golgoth.

    ***

    Actarus : Pourquoi Shubyler est-il contre le lynx ? / Quoi ? Ils veulent détruire le Space Eye ?

    Alcor : Il faut absolument faire quelque chose. / C’est absurde, il faut empêcher ça !

    Procyon : Inutile, nos propres unités de défense ont ordre de le détruire. / C’est trop tard. L’armée a déjà lancé un missile.

    Alcor : Mais c’est absurde. / C’est insensé !

    Destruction du radar.

    Procyon : Mais Shubyler est droitier ! Jamais il ne tient sa pipe de la main gauche. En plus, il est calme, jamais il n’agite les bras ou ses lunettes. Comment aurait-il pu appeler un golgoth par son nom sans l’avoir vu ? / Le professeur est gaucher. Il tient toujours sa pipe de la main gauche. Et il a l’habitude de brandir ses lunettes quand il est excité. Et comment savait-il que c’était un Vegamonstre sans même le voir ?

    ***

    Maison de Shubyler. Le doc et son assistante sont attachés.

    Procyon : Doc Shubyler! Elsa ! Doc ! Ils avaient trouvé un sosie. / Professeur ! Elsa ! Professeur ! C’était bien un imposteur.

    Elsa : Excusez-moi, mais je n’ai pas pu vous prévenir quand vous êtes venus ce matin. J’avais beaucoup trop peur qu’ils ne tuent le docteur. / Je suis désolée. Ils ont menacé de tuer le Pr Shubyler si je vous disais la vérité.

    Shubyler : Procyon, j’organiserai une nouvelle conférence. Je suis sûr que chaque nation adhérera à votre idée. / Umon, convoquons un autre congrès. Et demandons à tous les pays de lancer des Space Eye.

    Procyon : Non Doc, on nous interdira de le faire. Votre sosie a été particulièrement convainquant à la conférence. Nos forces ont détruit le spatiolab. / Professeur, je ne peux plus prouver quoi que ce soit. Le Space Eye que j’ai lancé a été détruit par l’armée.

    Shubyler : Quoi ! Ils l’ont détruit ? Mais les hommes sont fous, fous à lier. / Quoi ? Il a été détruit ? Mais quelle absurdité ! Quelle absurdité !

    ***

    Vega : J’aurais voulu voir la tête de Procyon. Bien joué Horos. Voilà qui nous donne une chance de terminer notre base sans ennui. Elle sera notre grand quartier général. Bravo ! / J’aurais bien aimé voir la tête d’Umon. Bien joué, Zuril. Notre base sera bientôt achevée. Tâche d’établir un plan d’invasion à partir de cette base ! Compris ?

    Horos : Merci. / A vos ordres !

    ***

    Actarus : Horos et Minos doivent se frotter les mains après cette victoire. / La disparition du Space Eye doit réjouir Zuril et Gandal.

    Procyon : La lutte n’en sera que plus difficile mais gardez le morale. On ne baissera pas les bras. / Le combat sera de plus en plus dur. Tenez bon et ne vous découragez pas.

    Alcor : Bien sûr. / Oui.

    Actarus : Père ! Si on orbitait lynx 2 au plus vite. / Père, lançons vite un deuxième Space Eye.

    Alcor : Pour une fois, ton idée me plait, Actarus. / Bon sang… On ne se laissera pas abattre.

    ***

    Prochain épisode : Hurle, mon monstre !

    Maria et moi profitons d’un jour de congé pour visiter Tôkyô. Mais Maria fait encore des siennes et se fait enlever par une sinistre bande de motards. Tandis que je la recherche, un drôle d’enfant hurle au monstre, mais c’est un piège de l’ennemi. Duke, viens vite !

    3 commentaires
    1. Tijo permalink

      Et allez, encore une grosse bourde de la VF, hahaha !
      Procyon : Mais Shubyler est droitier ! Jamais il ne tient sa pipe de la main gauche. […] / Le professeur est gaucher. Il tient toujours sa pipe de la main gauche. […]
      Les images donnent raison au texte de la VO. Encore un soulagement. Depuis petit je m’étais toujours dit qu’il y avait un truc qui clochait …

      • et bien, je vois que tu es content d’avoir la VO 😉 Et je suis contente de voir que le travail de reprendre tous les textes servent 😉
        Merci

    Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :