Aller au contenu principal

Episode 42 : Texte VF-VOSTFR

Episode 42

Péril en la demeure / Danger ! Debout, le Centre spatial !

Un camion arrive au Centre en passant par le ranch.

Ri : Oh, qu’est-ce que c’est que ça ? C’est beaucoup trop gros pour être un autocar. Eh, Vénusia, je viens de voir un camion qui va vers le Centre. Si nous allions jeter un coup d’œil ? Allez, selle les chevaux, s’il te plait. / Oh hisse ! Oh hisse ! Tiens ? Qu’est-ce que c’est ? On dirait qu’une grosse voiture vient de passer. Hé, Hikaru ! Un gros engin se dirige vers le Centre Spatial. Allons voir de quoi il s’agit. Amène le cheval.

Vé : Oui. / Oui.

***

Au Centre.

Pr : Tenez, mettez le verrouillage là. / RAS

Al : Prof, le cérobro-ordinateur vient d’arriver. / Prof. L’ordinateur central de contrôle est arrivé. On le descend tout de suite.

Pr : D’accord, je vais avec toi. / Parfait, allons-y.

Ac : Ça va. Doucement, doucement. / Encore, encore, stop !

Pr : Je l’attendais depuis longtemps, ce cérébro-ordinateur. / Notre ordinateur central est enfin arrivé.

Ri : Pr, j’aimerais qu’on m’explique à quoi va servir ce gros bidule, oh, machin là. / Dites-moi, Pr Umon, qu’y a-t-il donc là-dedans ?

Pr: Riguel, c’est un ordinateur très perfectionné. Il sera le cerveau central de notre restructurateur. / C’est l’ordinateur qui sera au cœur de notre système de contrôle.

Ri : Bon et bien voilà. Lorsqu’on m’explique gentiment, je comprends tout très bien. De nos jours, c’est vrai, on ne sait rien faire sans ordinateur mais pourquoi vous compliquez vous la vie comme ça ? Ah, là là, de mon temps, on avait besoin d’un bon cheval et c’est tout. A quoi va vous servir tous ces restructu-machin chouette. / Système de contrôle ? Ordinateur ? Je ne comprends pas bien de quoi vous parler. Dites-moi plutôt, professeur… Qu’est-ce qu’ils fabriquent, au juste ? Ça sert à quoi d’entasser ces drôles de machines ?

Pr : A contrecarrer les éventuelles attaques des Forces de Vega, mon cher Ri. / Nous nous préparons à un assaut de Vega.

Ri : Hein ? On les a toujours renvoyés dans leur foyer. / Un assaut des Forces de Vega ?

Al : Oui, mais ils nous ont tellement espionnés qu’ils connaissent nos secrets. Nous devons tout modifier pour nous défendre. Hein, prof ? / Exactement. Ils sont au courant pour le Centre. Mais avec ça, on est paré. Hein, professeur ?

Pr : Hum ? Oui. / NA

Al : Oh, vous semblez songeur. Soyez pas pessimiste. N’oubliez pas que si les ovnis attaquent le Centre, ils trouveront devant eux Goldorak et Alcorak. Ils ont fait leur preuve, il me semble. / Vous n’avez pas l’air sûr de vous. Ne vous inquiétez pas. Qu’ils osent venir ! Tant que Grendizer et le Double Spazer seront là, il n’arrivera rien au Centre.

Ri : Dis donc, tu oublies le Vénusiak de ma fille, on dirait. / N’oublie pas le Marine Spazer de Hikaru !

Al : Ah, oui. Excuse-moi. / Ah oui, désolé !

Pr : Tout le monde au travail. Il faut installer le cérébro-ordinateur dans les meilleurs délais. / Bien, on ne sait pas quand l’ennemi attaquera. Dépêchons-nous.

L’équipe : A vos ordres ! / Oui.

Ri : J’aimerais me joindre à vous. / Je vous aiderai aussi.

Pr : Mon cher Ri, je vous en remercie. / Merci, Danbei.

***

Camp de la Lune Noire.

Mi : Quoi ? Vous en êtes sûr ? / Comment ? C’est vrai, ça ?

Ho : Positif, nous pouvons recommencer l’opération « Missidor » avec un espoir de succès. / Oui, on sait enfin comment s’approvisionner en énergie végatronique.

Mi : Le plan est bon. Il est de fait que l’hyperanium nous appartiendra si nous détruisons le Centre et le Ranch du Bouleau Blanc. / Excellent. Alors établissons tout de suite une stratégie afin d’attaquer le Centre Spatial du Pr Umon.

Ho : J’ai fait venir une soucoupe amirale depuis laquelle vous commanderez les opérations. / J’avais anticipé cela. Je vous ai déjà préparé un vaisseau-mère.

Mi : Parfait, je suis flatté mais prenons le temps de réfléchir. Plus le plan sera élaboré, plus la victoire aura une chance de nous sourire. Essayons de tirer les enseignements des défaites qui nous ont été infligées. Elles ont toutes un dénominateur commun : Goldorak. Ils n’ont cessé de le perfectionner. Ils se sentent à l’abri, terrés dans leur Centre. Or, il faut les disperser. Il faut éloigner Goldorak de son point d’attache. Je propose qu’un golgoth fasse une manœuvre de diversion. Nous aurons ainsi les mains libres pour attaquer le Centre. En outre, je crois qu’il serait bon d’équiper la soucoupe amirale avec le canon au lasernium. / J’apprécie le geste, mais ne nous précipitons pas. Il faut prendre le temps d’établir une stratégie infaillible. Si tous nos assauts ont échoué, c’est uniquement parce que Grendizer a un allié. Et cet allié est le Centre du Pr Umon. Ainsi, en détruisant le Centre du Pr Umon, nous pourrons vaincre Grendizer et nous emparer de la Terre. Nous devons d’abord éloigner Grendizer du Centre. Pour ça, il faut un Monstronef extrêmement résistant. Enfin, nous équiperons le Vaisseau-mère d’un laser végatronique.

Ho : Oui, je vous donne carte blanche. / Bien, mettons-nous au travail.

Mi : Merci. / Oui.

***

Au Centre. Pr est devant la machine. Il hésite à la mettre en fonction.

Dans son bureau, il est rejoint par Ac.

Ac : Père ! / Père

Pr : Oh, Ac. / Ah, Daisuke.

Ac : Père, tu as l’air d’avoir des ennuis. Dis-moi ce qu’il y a. Tu sais que tu peux te confier à moi. / Père, que vous arrive-t-il ? Quelque chose vous inquiète-t-il ?

Pr : Oui. Mais sois sans crainte, je n’ai pas d’ennui particulier. / Non, je ne suis pas particulièrement inquiet.

Ac : Père, tu sais que tu ne peux rien me cacher. C’est la crainte d’une attaque sur le Centre qui te trouble ? / Père, craignez-vous un assaut des Forces de Vega ?

Pr : Non, c’est une éventualité à laquelle je m’attends tous les jours. Elle se produira fatalement, elle est programmée par l’enchaînement des faits. Et nous ne la repousserons pas indéfiniment avec nos moyens de défense actuelle. Il suffirait que Goldorak et Alcorak soient en mission pour que le Centre soit à la merci des Forces de Vega. Nous n’avons pratiquement aucun moyen de défense par nous-même et c’est notre point faible. Mon fils, ce que je vais te dire, je ne le dirais jamais à personne d’autre que toi. / Non, ça n’a rien à voir. Le Centre finira par être attaqué, c’est une certitude. Mais notre système de défense actuel n’est pas suffisant. Rien ne garantit que Grendizer et le Double Spazer nous protégeront. Il faut repenser toute la conception du Centre. Daisuke, il y a peu de monde au courant, mais en fait, ce centre de recherches…

Ac : Tu sais que tu peux tout me dire. / Mais alors, père…

Pr : Ouais, je sais. Depuis des années, nous perfectionnons le Centre, nous lui donnons de plus en plus de puissance. Nous pouvons le parachever maintenant que le cérébro-ordinateur est là. / Oui, cela fait des années que ce projet avance pas à pas. Et le voilà enfin achevé. Il reste à activer l’ordinateur central.

Ac : Alors, il faut le connecter tout de suite. / Pourquoi ne le fait-on pas ?

Pr : Il le faudrait mais au dernier moment, j’hésite. Bien sûr, je devrais et voudrais le faire seulement… Actarus ! Depuis mon enfance, je caresse un rêve : percer l’énigme que l’univers spatial pose à chaque être humain. Je me demande aujourd’hui si c’est possible. Je sais que le soleil est une gigantesque bombe atomique. Nous sommes de minuscules répliques de sa structure. Des électrons autour desquels gravitent des corpuscules de matière. Rien d’autre. J’ai créé ce centre pour avoir enfin la révélation d’un dieu qui s’est multiplié pour ne pas vivre seul mais comment trouver dieu en luttant contre les forces de Vega ? Peut-on trouver Dieu par la destruction? Si maintenant ce centre devient une forteresse, il trahit tout ce pour quoi il a été créé… et c’est la raison pour laquelle j’attendrais avant de brancher le cérébro-ordinateur. Je veux si possible éviter de déclencher un cataclysme de cette taille. Ac. Ac, tu dois me comprendre. S’il le faut, je lutterai à mort contre les envahisseurs. Tu sais très bien que je serai le premier à défendre la planète bleue. J’y suis résolu depuis bien longtemps. Je restructurerai le centre s’il le faut et alors je deviendrai un guerrier muré dans une forteresse mais je n’étais pas voué à ce destin et c’est très dur de tuer un rêve. C’est comme si je te demandais d’effacer de ta mémoire le souvenir de la destruction de ta planète. / J’hésite. Voilà pourquoi. Moi aussi, j’aimerais le faire, mais… Daisuke, toi aussi, tu le sais. Mon rêve est d’élucider ne serait-ce qu’un peu, les mystères de ce vaste univers. Cet espace à l’étendue infinie. Et plus je l’étudie, plus devient profond. L’espace parvient toujours à me surprendre et à m’émouvoir. J’ai bâti ce centre de recherches pour toutes ces émotions qu’offre l’espace. Mais il a fallu que ces maudites Forces de Vega arrivent, détruisent nos villes et sèment la mort. Et maintenant, le Centre est en train de devenir une arme de guerre. Si c’est encore possible, j’aimerais éviter ça. Voilà pourquoi je ne puis me résoudre à activer l’ordinateur. Daisuke… Daisuke, qu’y a-t-il ? Tu n’as pas à te préoccuper de ça. Il faut bien que quelqu’un se batte contre les Forces de Vega. Et j’y suis résolu. Je savais que ce moment arriverait et j’ai équipé le Centre en conséquence. Simplement, il m’est difficile d’abandonner mon vieux rêve. Voilà, tu sais tout. Mais ce qui doit être fait sera fait.

***

Camp de la Lune noire.

Mi : Passez à l’attaque du Centre. Engagez toutes les forces. Exécution immédiate ! Goldorak va se jeter à la poursuite de cet antérak et quand il comprendra, il sera trop tard pour revenir en arrière. Le Centre sera détruit et il sera seul, sans aide, sans allié, sans abri. Bon voyage, golgoth 42, va faire joujou avec Goldorak. / Partons à l’assaut du Centre du Pr Umon ! Tout le monde au combat ! Maudit Duke Fleed. Tu vas affronter le Monstronef Gau-Gau sans te douter que c’est un piège. Tu n’auras plus nulle part où retourner une fois le Centre disparu. Monstronef Gau Gau, en avant ! Tâche d’occuper Grendizer !

***

Au Centre.

Argoli : Prof, des ovnis sur le scope. Une grosse formation. / Pr, ovnis détectés ! Toute une escadrille en approche.

Pr : Bon surveillez-les. Alcor, Alcor, des ovnis, décolle tout de suite. / Quoi ? Une escadre ? Kôji. Kôji ! L’ennemi arrive. Décolle immédiatement.

Al : Avec joie. Compris, Prof, je vais m’en occuper. Alcorak, go ! Bonjour messieurs. Missiles Alpha. En plein dans le mille. Il ne manquait plus que ça. Prof, ils sont trop nombreux pour moi. / Alors, les voilà. Bien reçu, je pars tout de suite. Moteur principal, allumage. Double Spazer, go ! Vous voilà. Double Missiles ! Voilà pour vous. Un Monstronef ! Prof, ça se corse. Une deuxième vague arrive.

Pr : Alcor, combien sont-ils ? / Quoi, une deuxième vague ?

Al : Beaucoup. Et il y a un antérak. / Oui, et cette fois, il y a un Monstronef.

Ac : Père ! / Père !

Ac et Vé rejoignent la salle d’observation.

Pr : Ah, Ac. Ils attaquent en force avec un antérak. Il faut que tu ailles aider Al. / Daisuke, une deuxième vague de Mini-FO et un Monstronef arrivent. Décolle tout de suite.

Ac : Bon, je vais y aller. / Entendu.

Al : Mortanium ! Il ne m’a pas raté de beaucoup. Mortanium ! / Cyclone Beam ! Maudit Monstronef. Cyclone Beam !

Ac se métamorphose et prend Goldorak par la route n° 7.

Ac : Al, je me charge de l’antérak. Occupe-toi des navettes. / Kôji, je m’occupe du Monstronef, et toi, des soucoupes.

Al : D’accord. / Bien reçu.

Ax : Planitrons ! C’est bizarre, ses armes sont inopérantes. Fulguropoing ! Megavolts ! Planitrons ! Je n’y comprends vraiment rien. / Spin Saucer ! Bizarre, son laser n’a aucune puissance. Crusher Punch ! Melt Shower ! Spin Saucer ! Arrête de fuit et viens te battre !

Al : Missiles Alpha. Il ne reste plus que l’antérak. Je vais donner un coup de main à Actarus. / Double Missiles ! J’en ai fini avec les soucoupes. Il ne reste que le Monstronef. Je vais aider Grendizer.

Pr : Alcor, écoute-moi une minute. J’aimerais mieux que tu viennes surveiller le Centre. / Attends, Kôji. Tu dois rester près du Centre.

Al : Pourquoi ? Ils ne vont pas revenir tout de suite ? / Ça ira, plus aucun ennemi ne viendra. J’y vais.

Pr : Alcor, fais ce que je te dis. Quelle tête brûlée, ce gamin ! Ac, où en es-tu avec ton antérak ? / Kôji, attends ! Il n’en fait qu’à sa tête. Daisuke, comment tu t’en sors ?

Ac : Il est juste devant moi. Mais c’est curieux, il est moins puissant que les autres. / Je pourchasse le Monstronef. Père, il n’a pas l’air bien terrible.

Pr : Tant mieux, Al va te rejoindre. A vous deux, vous irez vite. Rentrez à la base dès que possible. / Très bien. Kôji te rejoint. Abattez-le vite et revenez.

Ac : Entendu. / Bien reçu.

Pr : C’est bizarre. Ils organisent une attaque massive et ils engagent un anterak presque impuissant. Ça cache quelque chose. / C’est étrange d’envoyer une telle escadre avec un Monstronef si faible. Ça cache quelque chose.

Ac : Père. Père ! L’antérak vient de plonger dans le lac. Je vais devoir le suivre. Envoie-moi vénusiak. / Bon sang, il a plongé. Père, le Monstronef a plongé dans le lac. Envoyez immédiatement le Marine Spazer.

Pr : Ouais tout de suite. Vé, tu as entendu ? / Compris. Hikaru, va le rejoindre.

Vé : Bien prof. / Entendu.

***

Ac : Vé, on patrouille en rase-motte dès qu’on a localisé l’antérak dès qu’on aura effectué la manœuvre de jumelage. / Hikaru, écoute-moi bien. Je vais m’arrimer et on va d’abord le chercher à la surface.

Vé : D’accord. / Bien reçu.

Ac : Transfert ! Autolargue ! Assemblage ! Tu reçois un écho ? Moi je n’ai rien mais ton sonar est meilleur que le mien. / Chute in ! Dizer go ! Combinaison Cross ! Alors, Hikaru ? Le Marine Spazer est idéal pour la recherche sous-marine.

Vé : Non. Pour l’instant, je n’ai rien du tout. / Oui, mais je ne le trouve toujours pas.

Ac : Surveille ton écran. On ne voit rien à l’œil nu. Le lac est profond et l’eau est très polluée. / Le fond du lac est très accidenté, alors sois vigilante.

Vé : Mais je surveille. Ça y est, il est là. / Entendu. Il est là !

Ac : Où ? Je ne vois rien. / Où ça ?

Vé : Devant toi. / En dessous !

Ils ont attaqué par le golgoth qui les emmène au fond de l’eau.

Ac : Qu’est-ce que je vais inventer pour me sortir de là. / Bon sang, je dois lui faire lâcher prise.

***

Mi : Bien joué. Maintenant maintiens-le bien au fond aussi longtemps que tes forces te le permettront. Essaie d’économiser ton énergie. A présent nous sommes tranquilles pour attaquer le Centre. / Victoire ! Bon travail, Gau-Gau. Retiens Grendizer comme ça tant qu’il te reste de l’énergie. Et maintenant, direction le Centre du Pr Umon.

***

Ac : Vénusia, tu n’as rien ? / Hikaru, tu n’es pas blessée ?

Vé : Non, ça va, tout va bien à bord. / Ça va, je n’ai rien.

Ac : Ce n’est pas normal qu’ils aient envoyé un golgoth avec des moyens aussi faibles. Ce n’est pas dans leurs habitudes. Bon sang, j’ai compris. / C’était donc ça. J’ai compris pourquoi il était si faible. Mais pourquoi reste-t-il immobile ? Oh non, je crois comprendre.

Al : Qu’est-ce qu’ils fabriquent ? Je n’aime pas savoir Goldorak dans l’eau. / Que se passe-t-il ? On ne peut rien faire sous l’eau.

Ac : Alcor ! / Kôji !

Al : Je t’écoute. / Qu’y-a-t-il ?

Ac : On est tombé dans le piège. Le centre est en danger, retournes-y. / On s’est fait piéger. Le Centre est en danger. Rentre immédiatement !

Al : Qu’est-ce que tu racontes ? / Quoi ? Explique-toi.

Ac : Ce golgoth est un leurre. Ils ont voulu m’éloigner. Cette machine n’a pas les moyens de me détruire alors j’en déduis que leur véritable cible, c’est le Centre. / Ce Monstronef était un appât pour me faire sortir. Il n’a pas la force de me battre. Leur vrai objectif est donc forcément le Centre.

Al : Vu, je rentre immédiatement. / Ok, je rentre.

Ac : Fais vite. Père, je me suis laissé avoir. / Je compte sur toi ! Père, nous sommes pris au piège.

Pr : Quoi ? Qu’est-ce que tu dis ? / Quoi ? Un piège ?

Ac : Oui, ils m’ont attiré, je suppose qu’ils vont attaquer le Centre. Je viens de renvoyer Al mais il ne pourra pas vous défendre à lui tout seul. Père, connecte le cérébro-ordinateur (les ondes se brouillent). Père, il faut que… / Oui, je suis sûr que le Centre va être attaqué. J’ai dit à Kôji de rentrer, mais seul, il ne pourra pas vous défendre. Père, c’est le moment de prendre une décision. L’ordinateur…

Argoli : Prof, il y a du brouillage. / Des ondes de brouillage.

Ac : Père, tu dois surmonter ta répugnance. Connecte le… Connecte le cérébro… / Père, c’est la seule solution. Enclenchez l’ordinateur. Enclenchez-le immédiatement.

Argoli : Prof, les voilà, il y a la soucoupe amirale. / Le voilà. C’est un vaisseau géant !

Pr : C’est le grand jeu. / Alors, le voilà.

Mi : Attention, première vague à l’assaut. / Première escadrille, à l’attaque !

Pr : Déployez-vite l’astronase de protection. Pourvu que le générateur tienne le coup assez longtemps. / Activation du champ de force. Combien de temps cet écran tiendra-t-il ?

Cochyr : Prof, le transformateur va dépasser la température critique. / Prof, les générateurs du champ de force surchauffent.

Pr : Ça devient grave. Commencez à rentrer les superstructures. / Ça ne suffira pas. Abritez le dôme d’observation au sous-sol.

Mi : Ah ah, cette manœuvre ne servira strictement à rien. Bien, leur barrage va sauter très vite. Je n’ai plus qu’à patienter quelques minutes. / Qu’espérez-vous avec ça ? Ce bouclier ridicule ne tiendra pas bien longtemps. Ce sera bientôt à moi de jouer.

Al : Missiles Alpha. / Double Missiles !

Pr : Al, c’est trop tard. Nous allons nous enterrer. Echappe-toi. S’il nous arrive malheur, je te remercie pour ton dévouement. / Kôji, il est trop tard. On s’est abrités sous terre. Enfuis-toi ! Qu’importe le Centre, tu dois te sauver.

Al : Prof, ne dite pas ça. Prof… Je ne peux pas les abandonner. Victorang ! / Mais, prof… Prof ! Pas question de les abandonner ! Double Cutter !

Mi : En voilà un qui veut absolument jouer les petits malins. Préparez le canon au lasernium, on va rire. Pointez sur la salle des commandes. Atterrissage. / Sa présence ne représente pas une menace. Armez le laser végatronique ! Préparez la chambre de visée. Descendez.

***

Ac : Il faut que je m’en sorte. Si j’utilisais mon rétrofoudre. Non, non, impossible, Vénusiak risque d’être endommagé par l’onde de choc. Je ne vois vraiment pas quoi faire. (il frappe du poing sur sa manette) Si ce n’est attendre que le golgoth soit à bout d’énergie. / Rien à faire. Il me reste le Storm Antigravité. Non, mauvaise idée. Si je force trop, je risque d’endommager le Marine Spazer. Qu’est-ce que je dois faire ? Suis-je piégé jusqu’à ce qu’il épuise toute son énergie ?

***

Al : Missiles Alpha ! Je n’y arriverai jamais. Mortanium ! / Double Missile. Bon sang… Cyclon Beam !

***

Pr se souvient de ce qu’a dit Actarus : Père, connecte le cérébro-ordinateur. Si maintenant le Centre devient une forteresse, il trahit tout ce pour quoi il a été créé. Père, connecte le cérébro-ordinateur. C’est la raison pour laquelle j’attendrais pour brancher le cérébro-ordinateur. Père, connecte le cérébro-ordinateur. Connecte, connecte, connecte. Actarus ! / Il faut maintenant prendre une décision. Si c’était possible, j’aimerais éviter cela. Père, c’est la seule solution. Voilà pourquoi je ne puis me résoudre à activer l’ordinateur. Père, enclenchez l’ordinateur. Enclenchez-le immédiatement. Daisuke !

***

Ac : Bon sang, j’aurais dû y penser plus tôt. Vénusia ! / Mais bien sûr, pourquoi n’y ai-je pas pensé avant ? Hikaru !

Vé : Oui ? / Oui ?

Ac : Branche l’exeaqua. On va se propulser avec le golgoth et l’écraser contre les rochers. Bien vas-y, recommence. Vé, tu n’as rien ? / Propulse-nous jusqu’au fond du lac et cogne-le contre les rochers ! Hikaru, encore une fois ! Spazer go ! Hikaru, ça va ?

Vé : Non. Tout va très bien. / Oui, ça va.

Ac : Je récupère ma soucoupe porteuse et je pars devant. / Je rejoins le Spazer et je pars.

Vé : Entendu. / Entendu.

***

Pr : Il le faut.

Il branche le cérébro-ordinateur.

***

Mi : Je vais leur donner le coup de grâce. / Enfin la dernière touche.

***

Pr : Voilà.

Al : Si je pouvais le descendre. Il n’y a rien à faire. / Misérables ! Bon sang, le Centre va être détruit !

***

Mi : Préparez-vous pour la curée. Nous allons enfin être débarrassés du Centre. A mon commandement, attaquez ! / C’est le moment de porter le coup de grâce. Mini-FO, écartez-vous.

***

Pr : Ça y est. / Tout est prêt.

Al : Prof ! / Prof !

Ac : Père ! / Père !

Pr : Go ! / Maintenant.

Mi se marre et déchante vite : Quoi ?

Ac : Mais…

Al : Qu’est-ce que c’est ? / Ça alors !

Pr : Miroirs ouverts ! Feu à volonté. / Shutter Open ! Dash up ! A l’attaque !

***

Mi : Toutes les navettes à l’attaque ! Nous allons voir si vous résisterez longtemps au lasernium. Ah, malheur, il a détruit le canon. Vous ne perdez rien pour attendre. / Mini-FO, à l’attaque ! Vous allez goûter à nouveau à la puissance du laser végatronique ! Oh non, le laser a été détruit ! J’enrage. Devoir se replier si près du but !

Al : Ac, à neuf heures ! / Attention à gauche !

Ac : Attends un peu, tu vas voir. Pulvonium ! Al, fais une passe frontale très serrée. Astérohaches ! / Il est tenace. Prends ça ! Hand Beam ! Kôji, passe devant lui. Double Harkin !

Pr : Actarus ! / Daisuke !

***

Pr : Vous voyez, voilà ce que je voulais éviter. Par ma faute, vous avez eu une bonne dose d’émotions fortes. Je vous en demande pardon. / Cela fait longtemps que je préparais en secret ce nouveau Centre Spatial. Pardon de vous avoir causé du souci.

Al : Non, je savais que vous trouveriez quelque chose. Je n’ai jamais été inquiet pour vous. Au contraire, je me suis bien amusé. / Mais non, je n’étais pas inquiet du tout. Je savais que vous vous en sortiriez.

Vé : Alors dis-moi pourquoi tu sanglotais dans ton masque ? / Alors, pourquoi tu pleurnichais comme ça ?

Al : Parce que j’avais une poussière dans l’œil. / Quoi ? Tu m’écoutais ?

***

Prochain épisode : La chute de la météorite et l’île mystérieuse

Une météorite tombe sur une île du Pacifique, et je m’y rends d’urgence pour enquêter.Comme je m’y attendais, il s’agissait d’un Monstronef, piloté par le commandant Gaska. Mais à cause de mon inattention, je suis aveuglé et je perds de vue l’ennemi. Grendizer, Marine Spazer, venez vite ! Je vous attends !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :