Aller au contenu principal

Episode 35 : Texte VF-VOSTFR

Episode 35

Le premier raid / Envole-toi, Double Spazer !

Merci à Alcorine pour la transcription de la version française.

———————————–

Au bord du lac.

———————————–

Il fait nuit. Un cycliste roule en chantonnant. Soudain, il aperçoit un objet lumineux venant du ciel qui s’abat à proximité en émettant une forte lumière.

Paroles de la chanson : Quand je demande à la mouette si les harengs sont arrivés…

Cycliste. Oooooh ! Qu’est-ce que c’est que ça ? Aaaaah ! / Qu’est-ce que c’est ?

Il accélère, puis laisse son vélo et s’approche du bord de l’eau à pied. Il aperçoit des cercles de lumière à la surface de l’eau. Un golgoth sort du lac à cet endroit précis.

Cycliste. Aaaah ! Un O.V.N.I. ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Faut prévenir tout le monde. Au secours ! / Un ovni ! Oh mon dieu ! Je dois donner l’alerte

Il s’enfuit mais il est rattrapé par le golgoth.

Cycliste. Aaaaaah !

Le golgoth le touche et le tue. Son corps disparaît.

Le lendemain, des avions survolent la région.

———————————–

Au centre de recherches spatiales.

———————————–

Actarus. Les patrouilleurs sont affirmatifs. Rien à signaler le long de la bande côtière. / Père, d’après le rapport de l’armée, il n’y a rien d’anormal.

Procyon. C’est étonnant. / Très bien.

Actarus. L’objet que nous avions repéré devait être une météorite. / C’était sans doute une météorite.

Procyon. Espérons-le. / Je l’espère.

———————————–

Au bord du lac et au camp de la Lune noire.

———————————–

La terre tremble. Il se produit un éboulement de rochers. On aperçoit une fissure dans le sol. Sous terre, se trouve le golgoth. Le pilote appelle le camp de la Lune noire.

Scarabe. Ici commandant Scarabe, j’appelle la Lune noire. La pénétration s’est effectuée sans le moindre problème. / Ici, capitaine Beetle. J’ai réussi à m’infiltrer.

Minos. Bien joué, commandant Scarabe. Les terriens perdent leur temps à surveiller le ciel pour détecter l’arrivée de nos golgoths. Ils ne s’attendent pas à être attaqués des entrailles mêmes de la Terre. Reste camouflé jusqu’à ce que tu aies atteint ton objectif. / Bravo et bon travail. Maudit Grendizer. Tu dois penser que les soucoupes n’arrivent que du ciel. Tu en seras pour tes frais. On attaquera d’en dessous. Ecoute bien. Ne remonte surtout pas avant d’être arrivé à destination.

Scarabe. Entendu, commandant Minos. / C’est compris !

Minos. Ensuite, tu ne bougeras plus avant d’avoir reçu de nouvelles instructions. / Bien, confirmons de nouveau la destination.

Minos appuie sur un bouton.

Minos. Voici une photo aérienne de la région où nous soupçonnons que Goldorak a son repaire. À cause des radars, une attaque par air est impossible. Nous pensons que Goldorak est parqué sous terre aux alentours de ce point rouge. Scarabe, voici quelle sera ta mission : tu vas fouiller le sous-sol de fond en comble jusqu’à ce que tu trouves la base de Goldorak. Quand tu l’auras découverte, tu l’attaques et tu la détruis. / Voici les photos aériennes de la zone examinée par l’ordinateur. On pense que c’est de là que Grendizer décolle. Il y a forcément quelque chose aux endroits clignotant en rouge. C’est là que tu interviens. Tu vas forer toute la zone et trouver la base de Grendizer ! Puis, tu le réduiras en miettes !

Scarabe. Compris, sois tranquille, je réussirai. Golgoth 35 est bien équipé pour ce genre de travail. / Pour le travail souterrain, comptez sur moi. Je promets de le débusquer.

Minos. Oui, c’est aussi ce que je pense. Cette fois, Goldorak va être définitivement bloqué. Ah ah ah ah ! / Je te souhaite de réussir. Cette fois, Grendizer ne pourra rien faire !

———————————–

Au centre de recherches spatiales. À l’extérieur.

———————————–

Vénusia arrive dans une charrette tirée par un cheval et transportant des bidons de lait.

———————————–

Au centre de recherches spatiales. Dans un atelier.

———————————–

Actarus observe un OVT. Alcor émerge de la cabine de pilotage et s’assoit sur le bord.

Actarus. Alors Alcor, est-ce qu’il est au point ton engin ? / Kôji, tu as enfin fini ton vaisseau.

Alcor. Il ne reste plus qu’à faire les essais en vol. / Oui, il ne me reste plus qu’à faire un vol d’essai.

Actarus. Dis donc, est-ce tu aurais par hasard l’intention de te battre avec ça ? / Cela dit, ça ressemble à un chasseur. Qu’est-ce que ça apportera au programme spatial ?

Alcor. Et comment ! C’est pas pour aller en balade. Et sois tranquille, je suis fermement décidé à en descendre quelques-uns. / Avant ça, il faut abattre les Monstronefs.

Actarus. Tu n’oublies qu’une chose, c’est mon travail de m’attaquer aux forces de Véga. / Pas si vite. Les Monstronefs, c’est moi qui m’en charge.

Alcor. Oui, je sais. Je ne suis qu’un débutant à côté du prince d’Euphor. Seulement, un de ces jours, tu retourneras sur ta planète alors ce sera à moi de défendre la mienne. Je dois donc commencer à m’entraîner dès maintenant. / Ça non. Tu ne seras pas le seul à faire le beau. Et un jour, tu retourneras sur la planète Fleed, non ? Alors, c’est moi qui protégerai la Terre.

Actarus. Mais tu es fou ! / Hé, Kôji !

Procyon et Vénusia font irruption dans l’atelier.

Procyon. Actarus, vous êtes encore en train de vous chamailler comme des gamins. / Daisuke. Ne vous disputez pas pour des futilités.

Actarus. Oui, excuse-nous Père. / Désolé.

Vénusia. Quand l’OVT d’Alcor sera au point, vous pourrez vous entraider tous les deux. Ça nous promet d’assez belles bagarres. / Quand il l’aura achevé, vous pourrez encore vous tirer la bourre. Je crains le pire !

Alcor. Ne t’occupe pas de ça. Est-ce que tu as pensé à apporter le lait ? / Et toi, tu viens nous donner le sein ?

Vénusia. Oh ! Moi ?! / Hein ? Tu es dégoûtant !

Alcor. Ben, c’est ton travail, non, et moi je meurs littéralement de soif. / J’ai raison, pourtant. Et j’ai faim !

Actarus. Et moi donc. / Moi aussi.

Vénusia. Autrement dit, vous me considérez comme une servante ? / Quand vous avez faim, vous vous entendez bien.

Alcor. Eh eh ! Exactement. / Pas faux ça.

L’alarme se met à sonner. La voix d’Argoli retentit dans l’atelier.

Argoli. Professeur ! / Professeur ! Professeur !

Procyon. Oui. / Qu’y a-t-il ?

Argoli. Le sismographe enregistre quelque chose de bizarre. / On observe des séismes suspects.

Procyon. Très bien, nous arrivons. / Des séismes suspects ?

Tous les quatre se précipitent dans la grande salle de l’observatoire.

———————————–

Au centre de recherches spatiales. Dans la grande salle de l’observatoire.

———————————–

Argoli. Regardez ! Une onde sismique se dirige vers le centre à vitesse anormale. / Leur épicentre se rapproche.

Procyon. C’est curieux ça. / Quoi ?

Alcor. C’est étrange. D’habitude, la propagation est presque instantanée. / Professeur, c’est absurde. Un séisme ne se déplace pas.

Procyon. Hmm… Cochyre, mettez les données de ce tremblement sur ordinateur. / Saeki, remonte la trajectoire des séismes.

Cochyre. Oui, c’est déjà fait. L’épicentre se situe tout près du port, là où on a cru que la météorite était tombée. / C’est déjà fait. En remontant à la source, on arrive à Umibe-mura.

Procyon. Coïncidence troublante. / Umibe-mura ?

Actarus. Pas tellement, ce doit être un golgoth qui s’est enfoncé sous terre. / J’ai compris, un Monstronef a dû s’engouffrer sous terre.

Alcor. Tu as raison. Ça expliquerait que les patrouilleurs n’aient rien aperçu. / Ce n’est donc pas une météorite qui est tombée.

Actarus. C’est un nouveau modèle. / C’était sûrement un Monstronef.

Procyon. Pour détruire, ils ont l’imagination fertile. / C’est fort probable.

Argoli. Oh ! L’onde a dévié et se dirige vers l’école Stratos. / Oh, il se dirige maintenant vers l’école Yatsugatake.

Vénusia. Hein ! Oh, Mizar et ses copains y jouent au base-ball. / Hein ? Gorô et ses amis y jouent au baseball.

Procyon.Bon sang ! Ils vont encore s’attaquer aux enfants. Actarus, vas-y ! / Ce sera une catastrophe si le bâtiment est détruit. Daisuke !

Actarus. Oui. / J’y vais !

/// Scène de la métamorphose d’Actarus et de son entrée à l’intérieur de Goldorak ///

Actarus. Paré au décollage. / Grendizer, stand-by, ok.

Procyon.Bien, Tiens-toi prêt, je vais t’indiquer la route. / Bien, descente engagée.

———————————–

Plus loin, sous terre.

———————————–

Le golgoth de Scarabe poursuit son travail d’exploration en faisant trembler la terre, ce qui a pour effet de générer des crevasses.

———————————–

Au centre de recherches spatiales. Dans la grande salle de l’observatoire.

———————————–

Cochyre. Toutes les routes risquent de s’écrouler. / On est exposé !

Procyon. Cochyre, envoyez une onde rétro-sismique sur la route numéro 4. / Ok. Brouille le ciel au-dessus de la route n° 4.

Cochyre. Tout de suite. / Bien.

Procyon. Actarus, la route numéro 4 est protégée. Décolle vite avant que l’onde ne perde son intensité. / Daisuke, route n° 4. Mais tu es surveillé. Evite de rester dans les airs.

Actarus. Bien compris. Allez-y, ouvrez les sas ! Goldorak go ! / Compris. Route n°4, ouverture. Grendizer, go !

/// Décollage du robot par la route numéro 4. ///

Cochyre. Goldorak va arriver au Val d’Enfer dans quelques secondes. / Il arrive bientôt dans la Vallée de l’Enfer.

———————————–

Au ranch du Bouleau Blanc.

———————————–

Vénusia arrive dans la charrette tirée par un cheval.

Vénusia. Oh ! Oh ! Papa ! Oh ! / Holà ! Papa ! Papa !

Riguel est en train de dormir sur une botte de foin et se réveille en sursaut.

Riguel. Silence ! C’est pas croyable, on ne peut pas faire une sieste sans être dérangé ici. / Ah, qu’on me fiche la paix ! Plus moyen de siester tranquillement !

Vénusia. C’est pas le moment de dormir. Mizar et ses camarades vont être attaqués par un Golgoth. / Ce n’est pas le moment ! Un Monstronef va attaquer Gorô et ses amis !

Riguel. Hein ! Mon unique héritier mâle est en danger, j’accours, je vole ! Hop ! / Quoi ? L’héritier de la famille Makiba est en danger ? Je dois réagir. Hein, quoi ?

Riguel saute de la botte de foin, atterrit sur la tête du cheval qui le projette sur le bord de la charrette. Le nez de Riguel le heurte et devient tout rouge.

Vénusia. Oh papa, est-ce que tu te sens bien ? / Papa, ça va ?

Riguel. (En sautant à côté de Vénusia et en attrapant les rênes.) Oui, ne t’inquiète pas. / Ce n’est rien du tout ! Hue !

Riguel lance la charrette sur le chemin.

———————————–

À l’école.

———————————–

Les enfants jouent au base-ball. La terre tremble. Les enfants s’accrochent à ce qu’ils peuvent.

Entraîneur. Du calme, les enfants, pas de panique ! / Deux prises ! Courage ! Un séisme ! Au secours ! Du calme !

Goldorak arrive.

Actarus. Ah ! Voici l’école. Transfert ! Autolargue ! / Ils sont en danger. Chute in ! Dizer go !

Goldorak se pose dans la cour de l’école.

Actarus. Évacuez, ne restez pas là ! / Vous êtes en danger, enfuyez-vous !

Goldorak s’élance en l’air.

Actarus. Cabré ! Tariero punch ! / Dizer jump ! Screw Crusher !

Goldorak, poings en avant s’enfonce dans la montagne à la poursuite du golgoth.

Les enfants se sauvent de l’école.

Entraîneur. Allez vite, dépêchez-vous ! / Il faut vite vous enfuir !

Riguel et Vénusia arrivent.

Riguel. Mizar ! Mizar ! / Gorô !

Mizar. Oh ! Papa ! / Papa !

Riguel saute hors de la charrette, s’élance vers son fils et le prend dans ses bras.

Riguel. Mizar ! Merci mon Dieu, mon petit Mizar. / Tu es sain et sauf, Gorô !

Vénusia. Mais allez, vous vous embrasserez plus tard ! Allez, venez vite, le golgoth peut revenir ! / Papa, dépêche-toi, la soucoupe risque de revenir !

Riguel. Où est-il ? / Hein, une soucoupe ? Où ça ?

Vénusia. Mais il est sous terre, sous vos pieds. / Elle est sous terre.

Riguel. Mais elle est folle, elle confond un golgoth avec une taupe. / Idiote ! Tu as déjà vu une soucoupe voler sous terre ?

———————————–

Sous terre et au centre de recherches spatiales.

———————————–

Sous terre, Goldorak poursuit toujours le Golgoth.

Actarus. Ça y est, je l’ai débusqué. / Je t’ai trouvé. Attends !

Les deux machines se dirigent vers la surface et sortent de terre l’une après l’autre.

Actarus. Bon sang ! Il s’est enfui ! / Zut, il m’a échappé.

Procyon. Pourquoi t’éloignes-tu autant de ta soucoupe porteuse ? / Et zut, tu es trop loin de ton Spazer.

Actarus. Elle est valable en l’air mais trop encombrante sous terre. / C’est difficile de coopérer entre sous-sol et ciel.

Procyon. Hmm… Pourvu que le Stratéguerre n’ait pas découvert le point faible de Goldorak. Récupère ta soucoupe avant qu’elle ne soit trop loin de toi, vite ! / L’ennemi a trouvé le point faible de Grendizer. En tout cas, attrape-le avant qu’il ne fasse plus de dégâts.

Actarus. D’accord. Goldorak, Cabré ! Arrimage ! Ovostable ! / Bien. Dizer jump ! Spazer Cross !

Le golgoth s’enfonce de nouveau sous terre.

Actarus. Autolarge ! / Dizer go !

Goldorak s’enfonce à son tour sur terre à la poursuite du golgoth. Les deux machines sortent de terre.

Actarus. C’est un drôle d’engin. Récupération ! Cabré ! Arrimage ! Ovostable ! Avec tout cela, j’ai perdu la trace du golgoth. / Il est vraiment rapide. A moi, Spazer ! Dizer jump ! Spazer Croos ! Et zut, je l’ai perdu de vue.

———————————–

Sur un chemin.

———————————–

Vénusia, Riguel et Mizar sont à bord de la charrette.

Vénusia. Oh, mon Dieu ! Le sol se dérobe ! / Encore un séisme.

La charrette se renverse et tous trois tombent à terre en criant.

Riguel. Mais bon sang, mais qu’est-ce que c’est que tout ce remue-ménage ? / Mais qu’est-ce qui se passe, à la fin ?

Vénusia. Mais c’est encore le golgoth, papa ! / C’est une soucoupe, j’ai dit.

Riguel. Mais c’est quand même incroyable ! / C’est absurde !

Vénusia. Oh, regarde ! / Regardez ! Ce n’est pas le moment, papa ! Au secours !

Une crevasse et des monceaux de terre progressent vers eux. Vénusia et Mizar s’enfuient en tirant Riguel. Ils trébuchent.

———————————–

Sous terre et au camp de la Lune noire.

———————————–

Le golgoth poursuit sa route.

Minos. Ordre de stopper Scarabe. Tu es sorti du périmètre de recherche prévu. / Attends, Beetle. Tu as décalé de 15 degrés au sud-est.

Scarabe. Si je me suis égaré, c’est que la programmation du golgoth a été mal faite. / Je ne suis pas décalé. Ce sont vos indications qui sont erronées.

Minos. Impossible ! / Comment ?

Scarabe. Ou que l’ennemi a les moyens de dérégler mes instruments de bord. / C’est l’ennemi qui a faussé nos calculs.

Minos. Oui, ça, ce n’est évidemment pas impossible, mais il faudrait d’urgence savoir comment. / Le point que nous avons localisé ne serait donc pas correct ?

Scarabe. Malheureusement, je n’ai aucun moyen de déterminer la nature du phénomène. / Tout à fait. Laissez-moi me charger des opérations souterraines.

Minos. Alors ne bouge plus, tu risquerais de tomber dans un piège. Je vais mettre les données sur ordinateur. / Mais attends, il pourrait y avoir des pièges. Je vérifie ça par ordinateur.

Scarabe. Entendu, j’attends tes ordres. / C’est compris.

———————————–

À la surface de la Terre.

———————————–

Riguel. Le golgoth s’est arrêté. / Ça s’est arrêté.

Vénusia. Alors, c’est le moment d’en profiter. Vite ! Courons-nous réfugier au centre. / Profitons-en pour nous réfugier au Centre.

Riguel. Allez, venez, on fonce ! / Gorô, dépêche-toi.

Mizar. Ouais. / Oui

———————————–

Au camp de la Lune noire.

———————————–

Minos. Quelles sont vos conclusions, commandant Horos ? / Alors, professeur Zuril ?

Horos. Scarabe a raison, notre programmation a été brouillée par une onde d’une nature inconnue. C’est une onde d’une puissance énorme qui a eu pour effet de dérégler les instruments. / Beetle a raison, ces informations montrent une erreur de degrés. Ce n’est pas une erreur de calcul. C’est à cause des ondes de brouillage.

Minos. Scarabe, tes instruments de bord ne peuvent plus marcher. Passe sur le pilotage ovamatique. / Beetel, tu avais raison. Désormais, tu as carte blanche.

Scarabe. Compris, commandant. / C’est entendu.

Le golgoth redémarre et poursuit sa route sous terre.

———————————–

Au centre de recherches spatiales. Dans la grande salle de l’observatoire.

———————————–

Argoli. Attention, le golgoth a changé de direction, il progresse vers la route numéro 5. / Professeur, le Monstronef se dirige vers la route n°5.

Procyon prend contact avec Actarus.

Procyon. Actarus, l’aire de lancement de la route numéro 5 est menacée. Va y jeter un coup d’oeil. / Quoi ? Daisuke, la sortie de la route n°5 est menacée. Vas-y immédiatement.

Actarus. Tout de suite. Goldorak, Méga mach ! / Entendu. Dizer, puissance maximale !

Procyon. Argoli, est-ce que Goldorak pourra arriver à temps ? / Hayashi, est-ce que Grendizer peut arriver à temps ?

Argoli. Je n’en sais rien, ce golgoth progresse à une vitesse surprenante. / Oui, il peut. Quant à savoir s’il peut le capturer…

Procyon. Bien. Dans ce cas, préparez le sabordateur. / Bon préparez les explosifs.

Argoli. Hein ? / Quoi ? Professeur ?

Procyon. Oui, je crois qu’il est préférable de faire sauter la route plutôt que de laisser ce golgoth la repérer. / Mieux vaut détruire la route n°5 avec le Monstronef plutôt qu’être découverts.

Cochyre. Professeur, si nous provoquons une explosion, le barrage du lac risque de céder et l’eau va déferler dans la caverne et la submerger. / Mais si on la fait exploser, l’eau du lac risque de refluer d’un coup et d’inonder le hangar.

Procyon. Oui, je le sais. Mais Goldorak serait cloué au sol si l’ennemi connaissait l’existence des voies d’accès. Il faut donc que nous préservions le secret à tout prix. / On n’a pas le choix. L’ennemi ne doit pas découvrir la cache de Grendizer. Garder notre secret mérite des sacrifices.

Cochyre. Oui, je comprends. / Bien.

Argoli. Vous avez raison Professeur, je branche le sabordateur. / Entendu, j’oriente le radar là-bas.

Argoli appuie sur un bouton, un levier apparaît.

Procyon. Attention, attendez que je vous fasse signe pour déclencher l’explosion. / A mon signal, déclenchez l’explosion.

Argoli. Entendu. / Entendu.

Procyon. Le point supérieur matérialise Goldorak et l’autre le golgoth. Allez Actarus, tu dois arriver à temps ! / Grendizer est en haut, le Monstronef en bas. Dépêche-toi, Daisuke.

———————————–

Dans le ciel, sous terre et au centre de recherches spatiales.

———————————–

Actarus. Transfert ! Autolargue ! Tariero punch ! / Chute in ! Dizer go ! Screw Crusher !

Goldorak pénètre sous terre à la poursuite du golgoth.

Procyon et ses collaborateurs suivent la progression des deux robots sur leur écran.

Procyon. Argoli, préparez-vous. / Préparez-vous.

Argoli saisit le levier du sabordateur.

Procyon. Attendez ! / Attendez !

Argoli. Hein ?

———————————–

Sous terre et au centre de recherches spatiales.

———————————–

Goldorak rejoint le golgoth.

Scarabe. Je vais lui envoyer du gaz oxygénophage. Ça lui apprendra à m’arrêter. / Bon sang, il ne reste que 500 mètres ! Gaz suffocant !

Du gaz part de l’avant du golgoth et se dirige vers Goldorak qui lui fait face.

Actarus. Aaah ! L’oxygène diminue d’un seul coup, il veut m’asphyxier ! Hélico punch ! / Le niveau d’oxygène chute. Tu vas voir. Screw Punch !

L’hélico punch fait exploser l’avant du golgoth qui fait demi-tour et s’enfuit.

Actarus. Reste-là ! / Attends !

Goldorak se lance à la poursuite du golgoth.

Scarabe. Des mines vont le stopper. / Ovomines !

Des mines s’échappent du derrière du golgoth. Le golgoth émerge du sol tandis que les mines explosent autour de Goldorak.

Scarabe. J’ai réussi. Cette fois, il n’arrivera pas à s’en sortir, à moins d’être le diable. / Je l’ai eu ! S’il s’en sort, ce n’est plus un robot, mais un monstre !

Au même instant, Goldorak émerge du sol.

Scarabe. Rrrrr !

Actarus. Récupération ! Cabré ! Arrimage ! / Spazer, go ! Dizer jump! Spazer Cross !

Le golgoth envoie un rayon sur Goldorak, ce qui l’empêche de s’arrimer.

Actarus. Aaaah !

Goldorak s’écrase sur le sol mais parvient à faire un bond afin d’éviter une nouvelle attaque du golgoth.

Actarus. Astérohache ! / Double Harkin !

L’arme de Goldorak rattrape le golgoth et coupe ses deux têtes.

Actarus. Il va s’écraser sur le centre. Récupération ! Cabré ! Arrimage ! Ovostable ! Père, le golgoth se dirige vers le centre. Je ne l’arrêterai que si je le décapite. Soyez sur vos gardes. / Il fuit vers le Centre. Spazer, go ! Dizer jump ! Spazer Cross ! Père, le Monstronef se dirige vers vous. Sans sa tête, il doit être incontrôlable. Faites attention.

Procyon. Entendu. / Bien.

Procyon appuie sur un bouton et se saisit d’un micro tout en déclenchant l’alarme.

Procyon. Alerte générale. Évacuez le centre et descendez dans l’abri souterrain. Cet ordre doit être exécuté à l’instant même. / A tout le personnel, gagnez les abris souterrains. Gagnez les abris au plus vite.

Riguel arrive accompagné de Vénusia et Mizar.

Riguel. Procyon ! / Professeur !

Procyon. Ah ! Vous voilà ! Je suis bien content de vous revoir tous. Le golgoth s’approche. Descendez vite dans l’abri avec tout le monde. / Danbei ! Gorô va bien. Tant mieux. Le Monstronef se dirige par ici. Tous aux abris.

Alcor se dirige vers son OVT, y pénètre et s’installe aux commandes.

Alcor. Professeur, je vais décoller et attaquer. / Professeur, je vais abattre le Monstronef.

Procyon. Je te l’interdis ! Ton OVTerre n’est pas encore opérationnel, ce serait de la folie ! / Kôji, tu n’as même pas fait de vol d’essai. Ne fait pas l’idiot.

Alcor. C’est le moment de l’essayer. / Il faut agir.

Procyon. Tu ne décolleras pas sans que je t’en donne l’ordre ! / Ne sors pas avant d’en avoir reçu l’ordre.

Alcor. Que de temps perdu ! / Et zut…

Le centre s’enterre. Le golgoth s’approche.

Scarabe. Je ne contrôle plus cet engin. / Bon sang, les commandes ne répondent plus.

Le golgoth s’écrase sur la tour et en détruit le sommet.

À l’intérieur du centre, des débris du plafond tombent sur Procyon et ses assistants.

Quelqu’un. Attention !

Goldorak arrive à son tour.

Actarus. Il a détruit la tour. / Oh, il est là-bas !

Le golgoth lance des missiles en direction de Goldorak qui les esquive.

Actarus. Pulvonium ! / Hand Beam !

Actarus atteint le Golgoth mais celui-ci se protège du rayon à l’aide de l’une de ses ailes.

Actarus. Si je l’attaque, je risque de détruire le centre. / Ça ne va pas. Je risque d’endommager le Centre.

Le golgoth essaye en vain d’atteindre Goldorak à l’aide de ses rayons.

Actarus. Père ! Qu’est-ce que je fais ? Je ne peux pas l’attaquer ici ! / Papa, je suis coincé. Je ne peux pas l’attaquer.

Procyon. Largue-toi et envoie ta soucoupe sur lui pour dégager l’air d’envol. / Envoie le Spazer, et qu’il projette l’ennemi en l’air.

Actarus. Si la soucoupe reste attachée au golgoth, je ne pourrai pas les rejoindre. / Mais si je fais ça, Grendizer ne pourra pas voler.

Procyon. Ne t’inquiète pas, je t’envoie Alcor. / Essaie quand même.

Actarus. Parfait ! / Bien.

Procyon. Alcor ?! Alcor ! Tiens-toi prêt ! / Kôji. Kôji, prépare-toi à décoller.

Alcor. Oui, Professeur, tout est paré. / Oui, professeur. Je suis prêt.

Actarus. Autolargue ! / Dizer, go !

Goldorak atterrit sur le bord du centre et sa soucoupe porteuse accroche le golgoth. Scarabe crie de douleur. Le golgoth se détache de la tour et s’enfuit, la soucoupe reste accrochée à lui.

Actarus. Père, qu’est-ce que je dois faire maintenant ? / Père, j’ai réussi à le déloger.

Procyon. Arrime-toi à l’OVTerre et attaquez le golgoth. / Bien, attaque-le avant qu’il ne s’échappe.

Actarus. Bien. / Entendu.

L’OVT émerge de la tour.

Alcor. Actarus, me voilà ! Je vais y aller. Tâche de ne pas me rater. / Double Spazer, go ! Accroche-toi à mes ailes. Faut pas le laisser filer.

Actarus. Vas-y. Cabré ! / Entendu. Dizer Jump !

Goldorak s’agrippe aux ailes de l’OVT.

Alcor. Maintenant, nous sommes vraiment les frères de l’espace. En route ! / Premier vol entre frères. On y va !

Scarabe. Je ne peux pas le décramponner. / Bon sang !

Actarus. Séparation ! / Spazer Out !

La soucoupe se détache du golgoth.

Actarus. Cornofulgure ! / Space Thunder !

Goldorak atteint le golgoth qui riposte mais Actarus évite son rayon.

Actarus. Hélico punch ! / Screw Punch !

L’arme de Goldorak traverse le golgoth.

Alcor. Actarus ! On va l’achever ! / Daisuke, laisse-moi l’achever !

Actarus. Dis donc, on s’en souviendra du premier raid d’Alcorak ! / Ok, c’est le baptême du feu du Double Spazer. Fais ça bien !

Alcor. J’aime beaucoup ce nom-là ! Victorang ! / Ok. Double Cutter !

L’arme d’Alcorak achève le golgoth qui explose.

Alcor. T’as vu le travail ?! / Je l’ai eu !

Actarus. Oui. Presque aussi bien que moi ! / Félicitations, Kôji !

———————————–

Au camp de la Lune noire.

———————————–

Minos. Bon sang de bon sang ! Nous étions si prêts de la victoire ! / Les misérables ! On était si près du but !

Horos. Nous avions pratiquement trouvé son point faible et ils ont trouvé la parade ! Nous devons repartir de zéro. / Je ne pensais pas qu’ils pourraient concevoir un tel appareil. Un jour, vous le paierez cher !

———————————–

Sur terre.

———————————–

Alcorak et Goldorak rentrent au centre. Procyon et les autres les observent sur l’écran.

Procyon. Si nous perfectionnons le jumelage de Goldorak et d’Alcorak, nous posséderons une arme capable de résister aux forces de Véga. À eux deux, ils seront invincibles. / Si on peut arrimer Grendizer au Double Spazer, nous aurons le vaisseau robot parfait. Voilà mon rêve.

***

Prochain épisode : Promesse dans le ciel embrasé !

Les entraînements ont commencé pour arrimer Grendizer au Double Spazer. Le but est de compenser les faiblesses de Grendizer. Mais Zigra, de la Garde Royale, connaît déjà ses points faibles. Une longue journée d’angoisse commence pour Daisuke et moi.

Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :