Aller au contenu principal

Episode 26 : Texte VF-VOSTFR

Episode 26, Goldorak dans…

Les bords de l’abime / Skull attaque !

Au petit matin, Vénusia s’occupe de la traite des animaux.

Riguel en haut de sa tour : Laissez venir à moi les petits ovnis. Petits petits petits ovnis. / Come on, come on, petites soucoupes ! Venez par ici ! Ici, Danbei…

Venusia : Oh, père, arrête. Tu peux toujours les appeler, si un jour ils te plombent des bombes sur le ranch, on verra ta tête. / Papa ! Ça comment à bien faire ! a force, on va se faire attaquer !

Riguel : Ne dis pas de sottises. Je suis le Président du comité d’accueil de l’espace. Je n’ai rien à craindre. Ils ne me feront jamais de mal. / Hein, quoi ? Je suis Président du Comité pour l’amitié Intersidérale. Je dois faire venir une soucoupe !

Vénusia : Et si nous qui faisons tout le travail. / Il est incorrigible.

Mizar : J’ai fini, je vais rentrer la chèvre. / J’ai fini avec la chèvre.

Vénusia : Mizar, profites-en pour donner à manger aux vaches et aux chevaux, veux-tu ? / Gorô ! Nourris aussi les chevaux et les vaches.

Mizar : Mais Actarus tient à s’en occuper lui-même. / C’est Daisuke qui s’en charge.

Vénusia : Non, Mizar, ne compte pas sur l’aide d’Actarus. / Il ne faut pas toujours dépendre de Daisuke.

Mizar : Oh, ben et pourquoi ça ? / Pourquoi ?

Vénusia : Il a autre chose à faire et puis il faudrait peut-être que tu commences à essayer de te débrouiller tout seul, non ? / Tu auras bientôt 8 ans. Tu dois être capable de t’occuper des bêtes.

Mizar : Bon, ça va, j’ai compris, je vais le faire. / Je m’en occupe. Tu es contente ?

On entend un gros bruit.

Riguel : Oh là là, mais qu’est-ce qu’ils sont en train de faire ? / Voyons voir… Hein ? Qu’est-ce que c’est ?

***

Près du lac, un trou s’ouvre du sol et en sort une fusée. Banta, Riguel, Vénusia et Mizar arrivent sur les lieux.

Banta : Ça, pour une belle fusée, c’est une belle fusée. / Elle est géante, cette fusée !

Mizar : L’étage inférieur a l’air d’être un propulseur. / Il y avait donc une usine souterraine.

La camionnette du centre arrive. Argoli et Alcor, habillés en cosmonaute en descendent.

Riguel : Ils ont une drôle de tête. / Seraient-ce des extraterrestres ?

Alcor retirant son casque : Salut / Salut

Mizar : Oh, tu as une de ces allures Alcor avec ça ! / C’est toi, Kôji !

Procyon et Actarus descendent à leur tour de la camionnette.

Riguel : Professeur, vous pourriez nous expliquer un peu ce qui se passe ? / Pr Umon, de quoi s’agit-il donc ?

Procyon : Oui. J’espère que cette fusée ne vous a pas fait peur. Nous l’avons construire dans le plus grand secret pour éviter que les troupes de Véga ne s’en aperçoivent et ne la détruisent. / Excusez-nous de vous avoir fait peur. Nous avons monté cela en secret de peur que Vega nous attaque.

Actarus : Alcor et Argoli se préparent à aller faire une petite balade dans l’espace. / En fait, Kôji et Hayashi vont maintenant se rendre dans l’espace.

Banta : Et ils vont sur Mars ou simplement sur la Lune ? / Tiens donc ? Sur la Lune ? Sur Mars ?

Alcor : Ni sur l’un, ni sur l’autre. Nous allons nous contenter de faire quelques expériences scientifiques dans la basse ionosphère. / Ni l’un ni l’autre. Nous allons tourner autour de la Terre afin de procéder à divers tests.

Procyon : Assez bavardé, il va être temps de commencer le compte à rebours. / Kôji, Hayashi, ne prenez pas de retard. Montez dans la fusée.

Alcor : D’accord, professeur. Au revoir tout le monde. / Bien. Nous y allons.

Argoli : A bientôt / Au revoir.

Mizar : Allez au revoir / A bientôt.

Riguel : Amusez-vous bien. / Au revoir. Bonne chance.

Alcor et Argoli : Au revoir. / RAS

Mizar : Alcor, ne te penche pas en dehors. / Bon courage à vous !

***

De retour au centre.

Procyon : Encore 30 secondes / Décollage dans 30 secondes.

Cochir : 30 secondes, SUT paré ! / Décollage dans 30 secondes.

Alcor : SUT, paré ! / Instruments de bord, ok.

Procyon : 15 secondes, ZUV paré ? / Décollage dans 20 secondes.

Cochir : 15 secondes, ZUV paré ! / Décollage dans 20 secondes.

Procyon : Attention, encore 10 secondes. 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, 0. Go ! / Décollage dans 10 secondes. 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, 0. Décollage !

Décollage de la fusée. Séparation de la tête et du propulseur

Alcor : Tout va bien à bord. Aucun problème. Nous attendons que vous nous donniez vos instructions. / Ici, Kôji. Le Bouleau Blanc a rejoint son orbite terrestre.

Procyon : C’est parfait, Alcor. Vous pouvez commencer vos vérifications. / Kôji; Hayashi, commencez à préparer les tests.

Alcor : Bien, nous commençons. / Entendu.

***

Au camp de la Lune noire

Hydargos : Minos, comment crois-tu que nous puissions détruire cette fusée. Je n’aime pas qu’on vienne nous espionner. / Général Gandal. Qu’allons-nous faire avec la fusée du Centre Spatial ?

Minos : Rapproche la soucoupe amirale et surveille attentivement leur manœuvre. / Sors avec le Vaisseau-mère. Ne les quitte pas des yeux.

Hydargos : A tes ordres ! / Entendu !

La soucoupe amirale décolle.

***

Au centre. Schéma du relai spatial.

Procyon: Alcor et Mr Argoli vont maintenant commencer la construction d’un relai spatial. Au début, ils ne placeront qu’un module mais ils agrandiront progressivement la station et dans 3 ans, un OVT pourra s’y poser. / Kôji et Hayashi vont commencer à monter la station spatiale. Il s’agit d’une station expérimentale mais dans 3 ans, nous aurons une station pouvant accueillir un vaisseau.

Riguel : Professeur, qu’est-ce qui vous a amené à concevoir un projet aussi audacieux. / Et pourquoi vous êtes-vous lancés dans un projet aussi fou ?

Procyon : C’est parce que notre centre est avant tout un laboratoire de recherches spatiales. Nos ressources naturelles sont au bord de l’abime. Il nous faudra bientôt aller chercher dans l’espace tout ce qui nous manquera sur Terre. / L’objectif du Centre est le développement spatial. Nos ressources alimentaires et énergétiques sont limitées. Si l’humanité veut vitre dans la concorde, elle doit chercher dans l’espace des ressources naturelles.

Vénusia : Alors les hommes ne se battront plus pour s’arracher le blé et le pétrole. Et nous serons assez puissants pour repousser les troupes de Vega dans leur galaxie. / C’est la rareté de ces ressources qui provoque les guerres. Si le développement spatial réussit, la guerre sera éradiquée.

Riguel : Et nous pourrons faire des affaires avec les hommes d’autres planètes. Ah ah, professeur, vous avez une idée géniale. / Et on sympathisera avec les extraterrestres. Ce projet est merveilleux !

Banta : RAS / Mais est-ce que ça peut fonctionner ?

Riguel : RAS / Tais-toi, malpoli !

Banta : Je me demande si c’est facile de faire son marché dans l’espace. / Il n’y a pas d’air dans l’espace.

Riguel : Ah, décidément, toi tu ne penses qu’à manger. / Tiens, maintenant que tu le dis…

Procyon : Il existe encore un nombre incalculable de planètes vierges. Elles contiennent des ressources inestimables qui n’ont jamais été exploitées. Quand nous les atteindrons, je crois que la survie de l’homme sera assurée. / Il y a dans l’espace une infinité de planètes. Elles nous offrent des ressources illimitées. Le développement spatial est indispensable à l’humanité.

Riguel : Eh dites donc, on a encore du travail à faire. Allez, en route. / J’oubliais qu’on était au travail. Hikaru, Gorô, venez.

Vénusia : J’espère que ce voyage se passera bien professeur. / Je prie pour que rien n’arrive.

Alcor : Professeur, nous attendons votre feu vert. / Professeur, nous sommes prêts.

Procyon : Vous pouvez y aller Alcor. / Bien, commencez le travail.

***

Alcor et Argoli déploient les différentes parties du relai et commencent à les assembler.

Minos : Cette station orbitale pourrait devenir une menace pour nous. Il faut que tu la détruises. / Blakki, on ne peut pas se permettre d’avoir des Terriens dans l’espace. Débarrasse-t’en !

Hydargos : D’accord. / Entendu !

Minas : Un instant, Hydargos. Tu as sans doute l’intention d’envoyer ces hommes dérivés dans l’espace. / Attends, Blakki. Coupe juste son filin et laisse-le dériver.

Hydargos : Oui. / Entendu !

Minas : C’est très bien, car le prince d’Euphor viendra à leur secours. / Comme ça, on est sûr que Duke Fleed viendra l’arrêter.

Hydargos : C’est exact, le prince ne pourra s’empêcher de faire une sortie avec Goldorak. / Bien pensé. Nous nous en servirons comme d’un appât.

Minas : Expédie donc une escadrille de navettes dans l’atmosphère. Elles verront peut-être d’où il décolle. / Envoie des Mini-FO sur Terre. Peut-être pourrons-nous trouver leur base secrète.

Hydargos : A tes ordres Minas, je vois que tu as toujours des idées stupéfiantes. / C’est remarquable, Lady Gandal. Quelle intelligence !

Minas : Tu en doutais ? Oh oh oh / N’est-ce pas ?

Hydargos : Envoyez immédiatement Golgoth 26 et une escadrille de navettes. / Déployez le Monstronef Gido-Gido ainsi qu’un escadron de Mini-FO.

***

Au centre

Cochyr : Professeur, je vois des ovnis sur l’écran. / Professeur, ovni repéré !

Procyon : Quoi ? Faites un gros plan / Quoi ? Agrandis l’image.

Cochyr : Tout de suite. / Bien.

Actarus : C’est un Golgoth. Alcor et Argoli courent un grave danger. / Un Monstronef. Kôji et Hayashi sont en danger.

Procyon : Tiens-toi prêt à aller les aider. / Daisuke, rejoins-les tout de suite.

Actarus : Oui, père. / Bien.

Antarès : Professeur, professeur, voilà les navettes maintenant. Ils vont bientôt atteindre l’atmosphère. Il y a toute une escadrille. / Professeur, Mini-FO en vue. Ils approchent du Centre. Toutes nos sorties sont surveillées.

Actarus : Je suis sûr qu’ils attendent que je fasse une sortie. / C’est un piège.

Procyon : Alcor, Argoli, des navettes et un golgoth s’approchent de vous. Arrêtez le travail et mettez-vous à l’abri. / Kôji, Hayashi, un Monstronef s’approche de vous. Interrompez votre travail et revenez.

Alcor : Compris, professeur, nous allons regagner la capsule tout de suite. / On est en danger. Entendu, on rentre tout de suite.

En rejoignant la capsule, le lien d’Argoli se coince. Alcor cherche à le débloquer.

Argoli : Alcor, voilà le Golgoth. Ne t’occupe pas de moi, fiche le camp. / Le Monstronef ! Sauve-toi vite ! Oublie-moi !

Alcor : Reste calme. Ça y est, rentrons vite. / Du calme, Hayashi ! C’est bon. Retournons vite dans le vaisseau !

Il pousse Argoli dans la capsule. Le golgoth détruit la station. Un tir atteint Alcor qui s’éloigne de la capsule, sa corde étant cassée.

Alcor : RAS / Hayashi !

Argoli : Attrape ma main. / Kôji !

Alcor : Je ne peux pas. Préviens le centre. / Sauve-toi, il va détruire le vaisseau !

Argoli : Alcor ! Professeur ! Alcor dérive dans l’espace. / Kôji ! Professeur, kôji dérive dans le vide !

Procyon : Alcor, est-ce que tu m’entends ? / Kôji, tu m’entends ? Kôji ?

Alcor : 5/5 / Je vous entends.

Procyon : Utilise ton scaphandropulse pour rejoindre la capsule. / Utilise les propulseurs d’urgence. Rejoins le vaisseau.

Alcor : Rien à faire. Il ne s’allume pas. / Ils ne fonctionnent pas !

Actarus : Alcor, je vais venir à ton secours. Garde confiance. J’arrive mon vieux. / Kôji, je viens te récupérer. Ne perds pas espoir !

Alcor : Actarus, c’est à toi que le Golgoth en veut. Tu le sais bien. Ne viens pas. / Daisuke, le Monstronef ne m’a pas tué. Méfie-toi, ça cache quelque chose.

Actarus : Ne t’en fais pas. J’arriverais à m’en sortir. Tiens le coup. / Ça, je sais, mais je viens quand même. Attends-moi.

Alcor : Fais attention. Ah, je commence à m’endormir. / Je compte sur toi. Je sens que je m’endors…

Procyon : L’alimentation du cerveau en oxygène baisse. / Son système de survie a été détruit.

// Actarus voit des images d’Alcor recevant des tirs par les navettes.//

Actarus : Père, il faut que j’y aille. / Père, j’y vais.

Cochyr : Et si ça leur permettait de découvrir la route 7. / Ils vont repérer notre route secrète.

Actarus : Est-ce que tu hésiterais à ma place ? / On ne peut plus attendre.

Procyon : Actarus, j’ai une idée. Nous allons lancer la 2e fusée. L’onde balistique dérèglera leurs instruments. Tu en profiteras pour décoller. / J’ai une idée. On va lancer le Bouleau Blanc II avec le brouilleur d’ondes. Ça Attirera leur attention.

Actarus : Excellent, père ! / Compris.

Scène: Asporat, Métamorphose !

Procyon : Mise à feu du Bouleau Blanc n° 2. Attention, feu ! / Route 7, Duke Fleed. Bouleau Blanc II, décollage.

***

Au camp de la lune noire.

Hydargos : RAS / Que se passe-t-il ?

Soldat : Ils ont lancé une deuxième fusée. La puissance de l’onde balistique perturbe notre réception. / Cette fusée brouille nos ondes !

Hydargos : Malédiction ! Faites là abattre tout de suite par les navettes. / Bon sang… Ordre aux Mini-FO d’abattre cette fusée !

***

Au Centre

Procyon : La diversion a réussi. Vas-y. / C’est le moment, Duke Fleed !

Actarus: Goldorak, go ! / Grendizer, go !

Procyon : Argoli, Actarus se dirige vers Alcor. Il va le récupérer. Inutile de rester là-haut. Ramenez la capsule. / Hayashi, Duke Fleed s’occupe de sauver Kôji. Rentre tout de suite sur Terre.

Argoli : RAS / Compris !

***

Dans l’espace.

Alcor : Et maintenant, la radio est en panne. Je n’entends plus rien du tout. / Ça y est, je n’ai plus de réception. Je n’entends plus rien.

Actarus : Megavolt ! Pulvonium ! Toi, tu ne m’échapperas pas ! / Melt Shower ! Hand Beam ! Te voilà Monstronef !

Hydargos : Goldorak a réussi à sortir mais nous ne connaissons toujours pas son repère. / Regardez ! Nous avons attiré Grendizer !

Minos : Bon alors essaie de le détruire par une attaque massive. Envoie un autre golgoth renforcer l’escadrille. / Parfait ! Déploie un autre Monstronef afin de garantir notre victoire.

Hydargos : Entendu ! / Entendu !

Minas : C’est insuffisant de détruire Goldorak. Anéanti le centre sinon les Terriens finiront par envahir l’espace. / Blakki ! On ne peut pas épargner ce Centre qui tente de conquérir l’espace.

Hydargos : Bien. Ils ont fait de gros progrès technologiques. J’envoie un golgoth anéantir le centre. / Bien ! J’envoie sur place le Monstronef bambardier Hado-Hado.

Minas : Parfait, mais ne perds pas de temps. / Ce sera parfait.

***

Alcor : Oh, tout commence à se brouiller. Ne m’abandonne pas Actarus. Je ne tiendrais plus longtemps. Oh, ça y est, voilà les navettes. / L’oxygène s’épuise. Duke Fleed ? C’est Duke Fleed qui vient me sauver. Non ! Ce sont des Mini-FO !

Goldorak est percuté par un golgoth

Actarus: Cornofulgure ! Planitrons ! Avec deux golgoths après moi, je ne suis pas sorti d’affaires ! Si j’effectue un largage, j’ai une chance d’approcher d’Alcor. Transfert ! Autolargue ! / Space Thunder ! Spin Saucer ! Enfer, ils m’encerclent. Dans ce cas, je vais envoyer le Spazer sauver Kôji. Chute in ! Dizer go !

Alcor est menacé par les navettes qui lui lancent des tirs.

Alcor : Je savais qu’il viendrait. / Le Spazer !

Il est récupéré par la soucoupe.

Actarus : Astérohaches ! Arrimage ! Alcor ! Alcor, ici Actarus, tu me reçois ? / Double Harkin ! Maintenant ! Spazer Cross ! Kôji-kun ! Kôji-kun !

Alcor : Actarus, c’est toi ? / Duke Fleed ?

Actarus : Oui. / Oui.

Alcor : Tu m’as sauvé. Où suis-je ? / Où suis-je ?

Actarus : Dans la poupe de Goldorak. / Dans le Spazer.

Alcor : Ah, j’ai bien cru que j’y avais droit. / Il m’a sauvé, c’est ça ?

Actarus : Je te ramène au Centre pour que tu reçoives les premiers soins. Je vais accélérer. Prépare-toi à encaisser des jets. / Oui, désolé d’avoir un peu traîné. Des Monstronefs nous poursuivent. Je vais accélérer et les semer. Accroche-toi.

Alcor : Vas-y, je sers les dents. / D’accord. Merci.

Actarus : RAS / J’y vais !

***

Minos : Hydargos, rapproche toi de la Terre. Essaie d’attaquer Goldorak à l’atterissage. / Blakki, toi aussi, va sur Terre ! C’est ta faute, s’il s’est enfui.

Hydargos : A tes ordres ! Je jure de tuer le prince d’Euphor. Je le tuerai, fusse au péril de ma vie. / Entendu ! Même si cela doit me coûter la vie, je tuerai Duke Fleed de mes mains.

***

Procyon récupère Argoli.

Procyon : Ralentissez. Je suis certain qu’Argoli est tombé par ici. Argoli, vous m’entendez ? / On approche. Il a dû atterrir par ici. Hayashi, tiens bon.

Un Golgoth arrive et les attaque.

Procyon : Oh ! Vite ! / Vite !

Le Golgoth s’attaque ensuite au Centre puis au Ranch.

Riguel : Eh oh, calmez-vous, voyons ! Nous sommes des amis et nous sommes très heureux de vous accueillir enfin parmi nous. Bienvenue à vous. Eh attention ! / Come on ! Come on ! Petite soucoupe, ne sois pas si violente ! Nous sommes tous amis ! De nouveau par terre…

Il tombe

Vénusia et Mizar : Oh papa ! / Papa !

Riguel : Mais ils sont fous ces ovnis. Mais pourquoi attaquer mon ranch ? Je suis un ami. / Méchante soucoupe ! Elle s’en prend à mon ranch !

Mizar : Tais-toi et viens. / Viens vite.

Le ranch est en feu

Riguel : Il faut mettre les animaux à l’abri. / Il faut abriter les bêtes !

Mizar : Oh, mon lapin préféré. / Mon lapin !

Vénusia : Mizar, met-toi à l’abri. / Gorô, cache-toi !

Vénusia court vers le lapin. Elle est touchée par un tir.

Riguel et Mizar : Vénusia ! / Hikaru ! Grande sœur !

Riguel : Parle ! Dis-moi n’importe quoi mais dis-moi quelque chose, je t’en prie / Tiens bon, Hikaru ! Ouvre les yeux.

Mizar : Elle est morte. / Grande sœur !

Riguel : Oh non ! Ce n’est pas possible. Mon dieu, faites quelque chose. Ouvre les yeux Vénusia. / Que dois-je faire ? Hikaru va mourir. Hikaru va mourir…

***

Goldorak est toujours poursuivi.

Actarus : Oh, ils attaquent le centre ! Pas question d’atterrir. Il faut que je contrattaque. Alcor, rentre la soucoupe dès que je serai largué. / Oh, ils attaquent. Il y a trois Monstronefs. De front, j’ai peu de chance. Kôji, descends avec le Spazer.

Alcor : Oui, j’essaierai / Entendu.

Actarus : Autolargue ! / Dizer, go !

***

Alcor est déposé au Centre.

Mizar : Alcor, je suis content de te revoir. / Kôji, viens vite !

Alcor : Pourquoi as-tu l’air paniqué ? / Gorô, qu’est-ce qui se passe ?

Mizar : Il est arrivé un malheur terrible à Vénusia. / C’est Hikaru ! Elle est dans un état grave.

Alcor : Quoi ? / Quoi ?

Dans la salle médicale

Médecin : Le rayon a détruit ses globules. Une transfusion s’impose. Qui parmi vous est du groupe sanguin O négatif ? / On a encore besoin de sang. Quelqu’un est-il de type O ?

Riguel : Et moi, je suis O-, prenez-moi tout le sang dont elle a besoin. / Je suis de type O. Prenez-en autant qu’il faudra, docteur.

Médecin : Non, à votre âge, vous ne tiendrez pas le coup. Il n’y a personne d’autre qui soit O- ? / Vous êtes trop âgé. Personne d’autre n’est de type O ?

Procyon : Non, moi je suis A+. / Je suis de type A.

Alcor : Moi, je suis AB+ / Moi AB

Mizar : Moi, je suis A- / Moi A

Cochyr : Moi je suis O mais positif. / Il n’y a personne.

Médecin : L’électro encéphalogramme m’inquiète. / Il faut se dépêcher.

Procyon : Il reste une solution. En ramenez de l’antenne de la banque du sang. / On va être obligé d’aller aux urgences en ville.

Alcor : Je vais en chercher avec l’OVT. / J’y vais.

Procyon : Non, tu n’es pas en état. Tu es épuisé, Alcor. / Tu es en état d’y aller ?

Alcor : Moins qu’elle. / Bien sûr !

Riguel : Je ne veux plus présider un comité d’accueil de sauvages. Pourquoi ont-ils attaqué mon enfant ? / Bon sang ! Maudites soucoupes ! Je hais les soucoupes !

***

Retour sur le combat entre Goldorak et les deux golgoths.

Actarus : Fulguropoing ! Megavolts ! Astérohaches ! Cornofulgure ! / Screw Pusher Punch ! Melt Shower ! Double Harkin ! Space Thunder ! Je l’ai eu. Enfer !

Un golgoth en moins. Goldorak est emprisonné par les lanières du 2e. Le 3e lui jette des rayons de lasernium.

Hydargos : Ah ah, Prince d’Euphor, c’est moi qui vais te tuer. / C’en est fini de toi ! Meurs !

Actarus : Puisqu’il y a cette guerre à faire, je la ferai. / Je dois faire quelque chose. Vite !

***

Prochain épisode : Grendizer contre-attaque !

Je suis sorti avec le T-FO pour aider Grendizer qui est en danger. Mais il est détruit par un Monstronef ! Blakkii a en plus envahi le Centre et torture le professeur. Duke Fleed va forcément réagir ! Détruis le Vaisseau-mère !

Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :