Aller au contenu principal

Episode 21 : Texte VF-VOSTFR

Episode 21

Aujourd’hui Goldorak dans

Aujourd’hui Goldorak dans … Les continents submergés / Combat décisif sous l’aurore boréale

Le nord de la Terre est une calotte de glace qui s’épaissit depuis l’ère quaternaire. Mais si un bouleversement climatique brutale provoquait la fonte de ce gigantesque iceberg, le niveau des mers et des océans s’élèveraient à tel point que la plus grande partie des continents serait engloutie par les eaux. / Aux confins de la Terre, le pôle Nord. Sa partie septentrionale est recouverte d’icebergs tout au long de l’année. S’ils devaient fondre, d’immenses tsunamis se produiraient dans l’hémisphère nord.

Soucoupe dans l’espace. Un soldat regarde le radar et la progression de cette soucoupe jusqu’au pôle nord.

Soldat : Minos, l’héliodardeur est prêt à être mis sur orbite fixe au-dessus de l’océan arctique. / Mon général, le réflecteur de lumière solaire est en route vers son orbite terrestre.

Minos : Hydargos, l’opération « Atlantide » va commencer. Je te demanderai de faire immobiliser la soucoupe amirale. / Blakki, le réflecteur de lumière solaire se dirige vers la Terre. Je t’ordonne de déployer le Vaisseau-mère.

Hydargos : A tes ordres. Je vais pouvoir enfin mettre Actarus à la merci des forces de Vega. Je te tiendrai au courant Minos. / Entendu. Cette fois, je ferai capituler Duku Furido devant les Forces de Vega.

Minos : Oui, je l’espère. J’attends de tes nouvelles. / Blakki, il faut l’écraser.

Hydargos : Je suis certain de t’annoncer bientôt notre victoire. Maintenant, à nous deux Actarus. Stabilisez la soucoupe amirale. / Bien compris. Je m’exécute sur-le-champ. Tu vas voir. Faites décoller le Vaisseau-mère !

Soldat : A tes ordres ! / Entendu.

La soucoupe quitte le camp de la lune noire.

Hydargos : Ah haha, cette fois, je vais en finir avec la Terre. / Cette fois, je te ferai payer.

***

Au ranch, Actarus nettoie un cheval.

Alcor : Tu as le courage de travailler par ce temps ? / Tu bosses dur malgré le froid.

Actarus : Eh oui, il le faut bien. Les chevaux doivent être pansés tous les jours, Alcor. / Il faut le laver une fois par jour.

Alcor : Tu as raison. Tiens, je vais te donner un coup de main. Brrr, ah, c’est gelé. / Je vais t’aider, Daisuke-san. C’est glacé.

Actarus : Ah ah ah, tu vas attraper un rhume. / Ne te force pas, Kôji-kun.

Alcor : Ah, ah, tu crois donc que je suis aussi fragile que ça ? / Non ? Dans ce cas, je te prends au mot.

Riguel sur sa tour éternue.

Alcor : Riguel est incorrigible, il est encore à la chasse aux soucoupes. Il fait trop froid pour rester percher en plein vent. Tu vas finir par récolter cette sale grippe qui court en ce moment. / Le vieux a du courage de sortir dans ce froid. Danbei-san, ne prends pas froid ! Il y a un méchant virus qui sévit en ce moment !

Riguel : T’inquiète pas fiston, j’ai pris mon médicament avec moi. Eh eh / Inutile de t’inquiéter, Kôji-kun. J’ai pris les devants.

Alcor : Et en plus, tu prends des médicaments avant de tomber malade ! / Normalement, on se soigne après avoir pris froid.

Riguel : Mieux vaut prévenir que guérir.

Alcor : Il a décidemment quelque chose de fêler dans le cerveau. / Quand je parle avec lui, ça me dérègle le cerveau.

Riguel : Allo, allo, hommes de l’espace. Ici, Riguel. Si vous me recevez, répondez-moi vite. Mais après tout, pourquoi j’appelle toujours des hommes. C’est idiot. Ils n’ont rien de particulièrement joli. Je ferais mieux d’appeler des femmes de l’espace. Eh eh, c’est plus agréable à regarder. Bonjour Miss Espace. Je suis drôle, hi hi hi. / Salut, mister extraterrestre ! Ici, Danbei. Ici, Danbei. Montre-toi vite. Bonjour, extraterrestre. Aurait-il cette tête ? Non, pas si vite… C’est beaucoup mieux. Moi, je préfère les femmes. Bonjour, miss extraterrestre. Répondez-moi, extraterrestres.

Alcor : Oh là là, ça ne va pas du tout. / Qu’est-ce qu’il raconte ?

Mizar : Actarus ! Viens vite, alerte. Viens Tara devient folle. / Daisuke-san ! Daisuke-san ! Tarô va mal.

Actarus : Comment Tara ! / Quoi ? Tarô ?

Ensemble : Tara ! / Tarô.

Actarus : Eh bien, Tara, qu’est-ce que tu as ? Ça ne va pas bien. Elle a une fièvre épouvantable. Alcor, demande à Riguel de venir tout de suite. / Tarô, qu’est-ce qui t’arrive ? Il a une forte fièvre. Kôji-kun, peux-tu appeler Danbei ?

Alcor : D’accord. / Ok

Actarus : Ah, sage ma belle, du calme ! Ne bouge pas, on va te soigner, ne te fais pas de bile. / Tiens bon, Tarô. Allez, rassure-toi. Danbei arrive.

Riguel : Mesdemoiselles de l’espace, je serais votre chevalier servant. / Miss extraterrestre ? Es-tu là ? Ici, Danbei !

Alcor : Riguel, viens ! Tara est malade. / Danbei, Tarô est mourant !

Riguel : Silence ! Je ne peux pas être tranquille 5 mn ? C’est pas possible ça. Je suis en plein conversation et tu oses venir m’interrompre ! quoi ! Qu’est-ce que tu dis ? / Silence ! Ne me crie pas dessus ! Tu ne vois pas que je suis en train de communiquer ? Hein ? Quoi ? Répète ça ?

Alcor : Viens, Tara est très malade, elle a de la fièvre. / Tarô est mourant ! Tarô !

Riguel : Hein, j’arrive. Ahaha (il tombe et se réceptionne sur le capot de la jeep). Tu ne pouvais pas me le dire plus tôt ? Mais qu’est-ce que tu fais là à me regarder ? / Quoi ? Admire la rapidité de mes réflexes.

Alcor : Tu ferais mieux de te dépêcher au lieu de râler. Tara est en train de mourir. / Ce n’est pas le moment de faire le beau ! Tarô est mourant !

Riguel : Attends-moi donc, voyons. Alcor, … (nb : je n’arrive pas à comprendre ce qu’il dit) / Ah oui, c’était ça ! Kôji-kun.

Alcor : Ah, Mais c’est pas vrai ! Il va me rendre dingue ! / Il est vraiment impossible.

***

Au camp de la lune noire.

Soldat : Minos ! : Général,

Minos : Oui ? / RAS

Soldat : L’héliodardeur est sur son orbite. / Le réflecteur est maintenant sur orbite géocentrique.

Minos : Très bien ! Merci. Maintenant que tout est en ordre, je peux appeler Hydargos. Hydargos ! L’héliodardeur vient de se mettre sur orbite autour de la Terre. A présent, tout dépend de toi. Fais au mieux ! / Ça y est ? Bien, le dispositif est opérationnel. Tu as entendu, Blakki ? Le réflecteur est maintenant sur orbite géocentrique. A toi de jouer, maintenant.

Hydargos : A tes ordres ! Tu peux être tranquille, les choses se passeront selon le plan prévu. / Entendu. Cette fois, je l’écraserai de mes mains.

Minos : Hum, exécution ! / J’attends de bonnes nouvelles.

Hydargos : Bien ! / A vos ordres !

***

Au ranch

Riguel : Ah ah, c’est bien ce que je craignais. Cette malheureuse bête a attrapé une pneumonie. / En effet, on dirait bien que Tarô a attrapé une pneumonie.

Actarus : Quoi ? / Une pneumonie ?

Riguel : Mais si on la laisse comme ça, elle n’en a plus pour très longtemps et le vétérinaire n’est pas chez lui à cette heure-ci. Il faudrait qu’on lui fasse de la cosmocyline. / Si on ne fait rien, il va mourir. Il lui faudrait une injection de pénicilline mais je suis hélas à court.

Actarus : Riguel, je vais faire un saut en ville et en ramener. / Danbei, je pars en acheter en ville.

Riguel : Merci, Actarus. / Je compte sur toi, Daisuke.

Actarus : Restez tous à côté d’elle, jusqu’à ce que je revienne. / Restez près de Tarô le temps que je revienne.

Riguel : On ne bougera pas ! / Bien sûr.

Venusia : Actarus ! Fais vite, je t’en prie. / Daisuke, on t’attend.

Alcor : pour Actarus, tous les êtres vivants sont dignes de son dévouement. / Daisuke a toujours été aux petits soins avec Tarô.

Actarus : Tu n’arrives pas à comprendre pourquoi cette pouliche te rabroue ! Mais parce que ce n’est pas ta maman. Tiens ! On la guérira, ne t’inquiète pas ! / Tu ne comprends toujours pas ? Ta mère est morte. Elle n’est plus là. Tiens, bois. Tu es affectueux.

Alcor : Actarus sait ce que c’est de sentir sa mère en danger ! / Daisuke a de l’empathie pour Tarô qui a perdu ses parents.

Actarus sur sa moto : La mort des autres m’est insupportable, même celle d’une bête. Par ce raccourci, j’arriverai plus vite à la ville. / Ne meurs pas, Tarô. J’arrive. Ce passage est un raccourci, je crois bien. Allons-y.

***

Hydargos : L’héliodardeur est exact au rendez-vous. Je peux déclencher l’opération « Atlantide ». Stabilisez l’héliodardeur et mettez-le en action. / Tout se passe comme prévu. On a rejoint le réflecteur au pôle Nord. Lancez l’opération Tsunami ! Stabilisez le réflecteur et activez-le !

Soldat : A tes ordres ! / Idem

Hydargos : Parfait ! Mettez-vous en position sur Ancorage (sic ?) et détruisez les radars de l’aéroport. / Bien. Commencez par détruire les radars de l’ONU. L’opération ne doit pas être entravée.

Soldat : Aéroport d’Ancorage dans la mire. / Compris ! Réflecteur solaire, activation !

Hydargos: Cette trombe de chaleur vaut des mégatonnes de TNT. Toute la calotte glaciaire du pôle va s’effondrer dans l’océan Arctique. Nous n’avons plus d’obstacle, continuez la procédure. Allez ! / Prodigieux. Il est plus puissant que je n’imaginais. Faire fondre les glaces du pôle Nord sera une formalité. Voilà un problème de réglé. On continue !

Soldat : A tes ordres ! / Entendu !

***

Actarus (revient avec la pénicilline) : Tiens le coup, Tara ! J’ai le médicament. Je serais au ranch dans quelques minutes. / Tarô, tu seras vite soigné. Tiens bon !

Riguel en grognant : Qu’est-ce qu’il fabrique ! Mais qu’est-ce qu’il fabrique ! / Daisuke n’est toujours pas là. Qu’est-ce qu’il fiche ? Zut, toujours pas de trace de lui.

Mizar : Papa ! Tara est en train de mourir. / Papa. Tarô a vraiment l’air à bout.

Riguel : Quoi ?

Mizar : Il faut faire quelque chose et vite ! / Fais quelque chose !

Riguel : Mizar, tais-toi ! Ne répète donc pas toujours la même chose ! Tu me l’as dit 5 fois, déjà ! / Gorô, combien de fois devrai-je le répéter ? Ça fait déjà cinq fois !

Mizar : Non, pas 5 fois, 6 fois. / Non, c’est la sixième !

Riguel : Ah mais oui, ça fait bien 6 fois. Eh, tais-toi, petit crétin et retourne tout de suite avec les autres ! / Hein ? Ah, ça fait six fois ? Idiot ! Ça n’a aucune importance !

Riguel : Je ne peux rien faire tant qu’Actarus ne m’aura pas apporté le médicament. / Tant que Daisuke ne revient pas, je ne peux rien faire.

Venusia : Fais un effort, ma belle. Actarus ne va plus tarder. / Courage, Tarô. Patiente encore un peu.

Actarus : Ah, une avalanche ! Ouf ! Mon dieu ! La cosmocilline. Ah, oh non ! Bon sang ! Qu’est-ce que je vais faire ! Il ne me reste plus qu’à retourner en ville, maintenant. / Une avalanche ! Oh non, la pénicilline ! Bon sang… Comment vais-je faire ? Sans pénicilline, Tarô va mourir. Je retourne en ville !

Procyon : Actarus, ici le centre. Actarus ! / Daisuke. Daisuke.

Actarus : Oui, j’écoute. Qu’est-ce qu’il se passe, père ? / Père, qu’y a-t-il ?

Procyon : Tout le complexe radar de la base d’Ancorage vient de sauter. On ignore s’il s’agit d’un accident ou d’un sabotage. Par précaution, j’ai envoyé Alcor patrouiller au-dessus de l’Arctique. Seulement, je suis inquiet parce que si c’est un coup d’Hydargos, al est en danger. L’OVT va se faire abattre. Actarus ! Il serait prudent que tu rejoignes Alcor et que tu le couvres si par hasard les ovnis s’attaquaient à lui. Actarus, tu m’entends ? / La base radard de l’ONU au pôle Nord a été détruite. On manque d’informations. Par précaution, j’ai envoyé Kôji au pôle Nord. Mais si c’est l’œuvre des Forces de Vega, le T-FO ne sera pas de taille. Daisuke, on n’est sûr de rien. Rejoins vite le T-FO au pôle Nord.

Actarus : Oui, père ! Est-ce que tu peux m’accorder une heure ? Tara est mourante. A cause de la fonte de l’avalanche, j’ai cassé le flacon de cosmocilline. Il faut que je retourne en acheter un autre ! / Père. Donnez-moi une heure. Tarô est mourant. En une heure, je serai revenu de la ville avec le médicament.

Procyon : Actarus, je suis désolé mais c’est hors de question ! L’heure que tu me demandes peut suffire pour détruire notre terre. Ne t’inquiète pas, j’irai au ranch et j’essayerai de soigner Tara. Pars tout de suite, je t’en conjure ! / Daisuke, le temps que tu reviennes, la Terre sera peut-être déjà condamnée. Je vais parler avec Danbei. Daisuke, pars tout de suite au pôle Nord.

Actarus : Entendu, père, j’y vais. Prends soin de Tara, je t’en prie. Je ne veux pas que Tara meurt. Je ne veux pas qu’Alcor meurt, je ne veux pas que ma planète bleue meurt. / Compris. Père, occupez-vous de Tarô. Surtout, ne meurs pas. Accroche-toi jusqu’au bout.

Riguel : Quoi ! Un travail urgent pour Actarus ? / Quoi, Daisuke a dû partir ?

Vénusia : Oui, le professeur vient de l’envoyer en mission spéciale. / Le Pr Umon a téléphoné. Que va-t-on faire, papa ?

Riguel : Mais on ne peut compter sur personne dans ce ranch ? Alcor est allé se ballader avec son OVT et Actarus… Ah ah / Mais qu’est-ce qui se passe ? Kôji-kun est parti en catastrophe, et maintenant Daisuke disparait.

Ensemble : Tara !

Venusia : Oh, ne meurs pas, je t’en prie. Il faut tenir le coup. Calme ma belle ! Sois sage ! / Tarô, tiens bon ! Tarô souffre tant… Daisuke-san le laisse mourir.

Riguel : Ne pleure pas Venusia ! Ne pleure pas ! Il reste une chance. Je vais lui faire une piqure de dextrose, cela la calmera un peu. Il faut la maintenir en vie jusqu’au retour d’Actarus. / Hikaru, ce n’est pas le moment de pleurer. En attendant, on va lu injecter du glucose. Le temps que Daisuke revienne, il faut absolument garder Tarô en vie.

Venusia : Fais ce que tu veux ! / Je sais bien !

Riguel : Mais pourquoi tu te mets en colère après moi ! Je n’y suis pour rien ! Tu n’as qu’à t’en prendre qu’à ton Prince d’Euphor chéri (nb : erreur) / Pas la peine de te défouler sur moi ! Dès que ce satané Daisuke revient, je le pends ! Comme ça ! zut, je m’étrangle.

***

Actarus prend Goldorak

Actarus : Metamorphose ! Goldorak, go ! / Duke Fleed ! Grendizer, go !

Procyon : Je te demande pardon mon fils ! / Ne pense pas que je sois sans cœur.

Actarus : Je ne veux pas que Tara meurt, je ne veux pas qu’Alcor meurt. Je hais la mort / Ne meurs pas, Tarô. Patiente jusqu’à mon retour.

Hydargos : ah ah, dans quelques heures, la calotte glaciaire explosera et envahira la Terre. Accélérez un peu la procédure. Nous devons détruire le monde entier. / Dégeler tout le pôle Nord n’est plus qu’une question du temps. Poursuivez l’opération jusqu’à ce qu’on écrase Grendizer.

Soldat : A tes ordres ! Procédure accélérée ! / Entendu. Réflecteur solaire, activation !

Alcor : C’est pour le moins troublant ! J’arrive à la verticale du pôle nord et je ne vois pas la moindre trace de la banquise. J’appelle le centre. Ici, Alcor. / C’est étrange. Je suis au bon endroit. Je suis au-dessous du pôle Nord, mais je ne vois pas le plus petit bloc de glace. Professeur. Professeur !

Procyon : Qu’y a-t-il, Kôji ?

Alcor : Professeur, je survole le pôle. Mes sonars sont déréglés ou je suis fou mais je ne vois plus trace du moindre morceau de glace. Jugez vous-même, je vous envoie l’image. / Je viens d’arriver au pôle Nord mais quelque chose cloche. Professeur, regardez donc.

Procyon : Ah, ça n’est pas possible ! Tout ne peut pas disparaître en un clin d’œil ! Continue de patrouiller et tente de définir l’origine du phénomène. / Les étendues de glace ont disparu du pôle Nord. Ce phénomène n’est clairement pas naturel. Kôji-kun, poursuis tes investigations.

Alcor : bien compris, professeur. Je continue les recherches. Oh, c’est un rayon directionnel qui fait fondre les glaces. / Oui. J’aperçois une étrange lumière qui fait fondre la glace.

Procyon : Quoi ?

Alcor : Je vais voir de plus près ! / Je vais chercher d’où elle vient.

Procyon : Mouais, mais sois prudent ! Je le craignais, il y a du grand Stratéguerre là-dessous. / Je compte sur toi, Kôji-kun.

Alcor : Bien reçu, professeur ! A côté de ça, l’étude des ovnis est un métier de tout repos. / Je le savais, c’est l’œuvre de Vega !

Hydargos : ah ah ! Revoilà cet OVT de malheur. Descendez-le ! Descendez-le ! / Te voilà, petit. Déployez les Mini-FO ! A l’attaque !

Alcor : A nous, Force de Vega ! Missiles, feu !

Procyon : Procyon appelle Actarus ! Alcor se bat tout seul contre une escadrille ! Il ne résistera pas longtemps. / Daisuke, Kôji affronte les Forces de Vega. Dépêche-toi. Kôji est en danger.

Actarus : J’y vais, père. Ne t’inquiète pas. Goldorak, megamac ! Il ne faut pas que je franchisse le mur des ultracalories. / Compris. Grendizer, power up ! Je suis à vitesse maximale. Mach 9.

Pilote d’avion : Qu’est-ce que c’est que cet engin là ! C’est un ovni. Quelle vitesse ! / Qu’est-ce que c’est ? C’est un ovni. Quelle vitesse !

Alcor : Missile, feu !

Hydargos : Je vais m’occuper de toi personnellement et te faire subir un petit traitement à ma façon. / Je vais t’envoyer personnellement en enfer. Remercie-moi, blanc-bec.

Alcor : Contre lui, je n’ai aucune chance de m’en tirer. Mais je me défendrai jusqu’au bout. / Te voilà, Monstronef. Enfin un adversaire à ma mesure. En garde !

Procyon : Alcor, décroche. Laisse Goldorak s’en occuper. / Kôji-kun, ne tente pas l’impossible. Laisser Grendizer s’en charger.

Alcor : Je crois que je suis coincé. Merci quand même. / Je ne peux pas reculer. A nous deux ! Bon sang…

Il s’écrase au sol et s’évanouie.

Hydargos : ah ah, cette fois, je te tiens mon bonhomme. / Je vais t’achever !

Actarus : Un instant, Hydargos. / Arrête, Blakki !

Hydargos : Te voilà. Duku Furido.

Actarus : J’aimerais comprendre ta manœuvre. / Blakki, c’est moi qui t’affronterai.

Hydargos : je suis à ta disposition, Actarus. / Duku Furido, regarde bien.

Actarus : Je sais déjà que tu veux submerger les continents en faisant fondre la calotte glaciaire qui flotte sur l’océan Arctique mais quel technique as-tu inventé ? Je vois, tu disposes d’un héliocapteur d’une puissance que personne n’aurait pu imaginer. / J’ai compris votre projet. Vous voulez submerger la Terre.

Hydargos : Ah ah, Actarus a conservé toute sa perspicacité. Si tu veux limiter le cataclysme, rend-toi sans condition. Sinon notre héliocapteur fera fondre les glaces qui recouvrent l’Alaska, le Groënland, la Sibérie et la Terre sera engloutie. / Bien vu. Duku Furido, si tu veux nous arrêter, rends-toi tout de suite. Si on dégèle tout le pôle Nord, les eaux de l’hémisphère Nord monteront de 10 mètres.

Actarus : Je t’empêcherai d’anéantir la Terre. Je dois détruire cet héliodardeur. Fulguropoing ! Planitrons ! Cornofulgure ! Hyper cornofulgure ! Mon vieux Goldorak, on n’est pas sorti de l’auberge. / Je vous empêcherai ! La fonte des glaces, c’est lui. Screw Crusher Punch ! Spin Saucer ! Space Thunder ! Space Thunder ! Rien à faire, il réfléchit mes tirs.

Il est attaqué par le golgoth et n’est pas loin de s’écraser.

Actarus : Transfert ! Autolargue ! / Oh non ! Chute in ! Dizer, go !

Sa chute le projète sur son tableau de bord. On voit des images de Tarô qui souffre.

Procyon : Actarus ! Actarus ! / Daisuke, ça va ?

Actarus : Oui, père / Père…

Procyon : Ecoute-moi, la surface de la banquise a déjà fondue d’un bon mètre. C’est la catastrophe ! Il faut que tu les arrêtes le plus vite possible. / Les eaux ont déjà monté d’un mètre. Daisuke, tu dois à tout prix mettre un terme à leur machination.

Hydargos : Prince d’Euphor, rends-toi. Si tu continues à résister, je continuerai à faire fondre les glaces. Imagine le résultat. / Duku Furido, rends-toi ! Plus tu résisteras, plus la situation s’aggravera.

Actarus : Clavicogire ! Goldorak, cabré ! Cervofulgure ! Rétrolaser ! Autotraction ! Planitrons ! Cervofulgure ! Fulguropoing ! / Blakki ! Shoulder Boomerang ! Dizer jump ! Space Thunder ! Bon sang… Storm antigravité ! Spazer, go ! Spin Saucer ! Space Thunder ! Screw Crusher Punch !

Hydargos : Malectiction ! On se retrouvera, prince d’Euphor ! Je fais toujours payer les dettes / Malheur ! Duku Furido, je jure que je me vengerai !

Actarus : Cabré ! Arrimage ! Ovastable ! Cornofulgure ! / Dizer jump ! Spazer Cross ! Chute out ! Space Thunder !

Alcor : Qui a pu descendre le golgoth ! / Que se passe-t-il ?

Actarus : Alcor, aucune avarie à bord, mon vieux ? / Kôji-kun, ça va ?

Alcor : Ça va. Où est passé le golgoth ? / Daisuke-san, où est l’ennemi ? Où sont les forces de Vega ?

Actarus : Je t’expliquerai ça à la maison. Il faut que je rentre, j’ai à faire. / Je m’en suis débarrassé. Désolé, mais je dois te laisser.

Alcor : Attends, Daisuke-san !

Actarus : Goldorak, megamac ! J’arrive Tara. Tiens le coup ma vieille ! Tara, sois courageuse ! / Grendizer, puissance maximale ! Tarô, tiens bon. Patiente encore un peu. Tarô, ne meurs pas.

***

Au ranch

Venusia : Tu vas bientôt être guéri, ne t’en fais pas. / Tu ne dois pas mourir, Tarô. Courage

Mizar : Tu as trouvé la cosmocilline, papa ? / Papa, tu as le médicament ?

Riguel : Mais non, une avalanche a bloqué la route. / Non, une avalanche bloque la route.

Mizar : Ah, c’est trop de malchance ! Tara va mourir ! / C’est la fin, Tarô va mourir !

Actarus arrive essouflé : Tenez ! Voilà la cosmocilline ! Vite prenez-là ! / Gorô ! Quoi qu’il arrive, je le sauverai.

Il s’effondre

Riguel : Actarus ! Qu’est-ce que tu as ? / Daisuke, ça va ?

Actarus : Ne t’occupe pas de moi. Prends ça vite ! / Prenez vite le médicament.

Riguel : On parlera de tout cela plus tard. Viens, Mizar / Parfait, je m’occupe du reste. Gorô, dépêchons-nous.

Actarus : Tara ! / Tarô

***

Le matin.

Riguel : Ah là là mes enfants, quelle nuit ! Enfin, l’essentiel c’est que nous soyons arrivés à soigner cette pauvre bête. / Ouf, Tarô va beaucoup mieux. J’ai bien cru que c’était fichu.

Procyon : J’en suis heureux. / C’est un grand soulagement.

Riguel : en tous les cas, Actarus a manqué une fois de plus à sa parole. Il a été se promener au lieu de rapporter la cosmocilline. Je vais le punir ! / Mais dites-moi plutôt où ce maudit Daisuke s’est éclipsé à un moment aussi grave. Dès qu’il se réveille, je le pends.

Alcor : Allons, Riguel, calme-toi ! Actarus n’a rien fait de mal. Il avait une bonne raison d’être en retard. / Ne v ous excitez pas comme ça. Il avait ses raisons.

Actarus est couché dans le box de Tarô.

Riguel : A toi, tu essayes toujours de l’excuser. Une bonne raison, ben tiens, je voudrais bien savoir laquelle de bonne raison. / Et lesquelles ? Je ne lui pardonnerai jamais!

Alcor : Oui, c’est bien grâce à lui si nous pouvons encore admirer une aurore boréale. Et personne ne le sait. / C’est l’aurore boréale au milieu des étoiles qui connaît ses raisons mieux que quiconque.

Fin

***

Prochain épisode : Le courage d’une fleur solitaire.

Un séisme se produit soudain dans la zone de Tsukuba. Un monstronef enlève le Dr Tachibana et son convergeur magnétique. Maudits sbires de Vega ! Vous vous servez d’otages pour nous attaquer. C’est lâche ! Daisuke et moi sortons avec un disperseur magnétique, mais nous n’aurons qu’une chance. Allez, courage !

One Comment
  1. La différence entre les 2 versions n’est pas flagrante et ne change pas vraiment le sens de la compréhension.
    Toutefois, l’histoire du cheval est assez étrange.

    En VF, nous avons Tara que nous connaissions déjà car c’est la maman de la petite Sandy. Nous avons vécu son accouchement dans un épisode.

    En VO, c’est Tarô. Un cheval qui a perdu sa mère, jeune et qu’Actarus a nourri lui même. Il y a un lien privilégié entre eux du fait de leur orphelinat.

    C’est Alcor qui nous raconte ce passage.

    J’ai toujours trouvé étonnant qu’Actarus aille nourrit un poulain alors qu’il doit se dépêcher d’aller chercher la pénicilline. Mais en fait, Alcor raconte un flash back.

    A remarquer aussi une erreur de Riguel en VF qui parle du Prince Euphor à Venusia lors d’un accès de colère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :