Aller au contenu principal

Episode 20 : Texte VF-VOSTFR

Episode 20

Terre en danger / L’évasion périlleuse de la montagne enneigée

L’espace, vue de la Terre et de la Lune. /

Procyon (off) : Bien que 384 mille km la sépare de la lune, la Terre subit une influence de son satellite. Par exemple, c’est avec l’attraction lunaire, combinée à celle du soleil, que sont dues les marées. Vue sur la mer et les vagues. En fait, 384 mille km sont peu de choses à l’échelle des univers. / Malgré les 380 000 kilomètres qui les séparent, la Terre demeure sous l’influence de la Lune. Par exemple, les variations de hauteur des eaux en fonction de l’heure et du jour, connues sous le nom des « marées », sont le résultat de l’influence de la gravité de la Lune, à 380 000 km.

Ecran titre. Tempête de vent sur la montagne enneigée. La lune blanche au loin.

Procyon (off) : Vega le grand stratéguerre a établi une base avancée sur la face cachée de la lune. Depuis le camp de la lune noire, il espère conquérir la Terre qui fait obstacle à ses rêves d’expansion. / Les Forces de Vega possèdent une base avancée sur la Lune. Elles sont en train de mettre en œuvre une stratégie d’invasion de la Terre exploitant l’attraction lunaire.

Vue sur la lune et des tubes. Des navettes les construisent.

Minos (off) : Grand Stratéguerre, les préparatifs de l’opération « Apocalypse » se terminent. Les troupes du génie finissent l’installation des antennes de capte-attraction. 24 en tout. Moitié sur la lune, moitié sur la Terre. Grâce à elles, nous allons réduire considérablement la distance Terre-Lune. Par voie de conséquence, nous intensifierons les effets du satellite sur la planète Bleue. Plan sur Minos. Nos calculs sont formels. Pour que l’opération réussisse, elle doit être organisée au millième de seconde près. Qu’en penses-tu ? / Ô grand Vega, regardez donc. Une seule de ces machines à contrôler la pesanteur est capable de soulever 1500 Vaisseaux-mères. Notre opération va consister à installer 24 de ces machines sur la Terre et sur le Lune afin de les rapprocher toutes les deux. Il est certain que sous l’influence de l’attraction lunaire, la Terre subira des dégâts incommensurables.

Vega : Il est intéressant mais les observatoires vont décelés le mouvement de la Lune. As-tu songé à ce détail ? / Cette opération de grande envergure me paraît intéressante, mais a-t-elle une chance de réussir ?

Minos : Evidemment; L’astroformat a annoncé que le soleil, la Terre et la lune vont entrer en conjonction. L’ombre de la Terre rendra la lune invisible. Après demain, à 0h18, nous mettrons en route l’antenne de capte-attraction du mont Caverne et elle attirera la lune et la rapprochera de la Terre d’environ 130 mille km. Je précise qu’à 0h18, la lune sera à son périgée et à la verticale du Mont Caverne. Dès que la lune sera stabilisée, nous inverserons les capte-attracteurs qui deviendront émetteur. – Explosion imaginaire d’une ville. – L’influence des lunaisons sera alors hypertrophiée et donnera une ampleur démesurée à tous les cataclysmes naturels : tremblements de terre, raz de marée, éruptions volcaniques. En peu de temps, nous deviendrons maîtres de la Terre. Même Goldorak ne peut lutter contre les cataclysmes naturels. / Absolument. Demain soir, à 20h25, quand le Soleil, la Terre et la Lune seront alignés, nous activerons négativement les machines sur la Lune et positivement celles qui se trouvent sur Terre. Avec l’aide du champ gravitationnel du Soleil, nous pourrons rapprocher la Lune de la Terre de 50 000 km. A ce moment-là… De grandes catastrophes se produiront sur Terre, en particulier au Japon où seront installées les machines : gigantesques tsunamis, séismes, typhons et éruptions volcaniques ! Même Duke Fleed ne pourra rien y faire ! Il devra capituler devant les Forces de Vega.

Vega : C’est parfait mais à quel stade en sont les travaux que tu as fait effectuer sur la planète bleue ? / Je vois. Et quel est l’état d’avancement des travaux sur Terre ?

Minos : Ne t’inquiète pas de cela. Selon Hydargos, nos antennes de capte-attraction seront toutes opérationnelles dans moins de 15 heures. Tout est au point. / Nulle raison de vous inquiéter. D’après le rapport de Blakki, les travaux seront achevés dans 15 heures.

Vega : Bien, tu me tiendras au courant. / J’attends de bonnes nouvelles.

Minos : A tes ordres. / Entendu !

Vega disparait de l’écran. Minos se relève, les poings serrés

Minos : Ce plan a couté cher en hommes et en travail. Il faut qu’il réussisse sinon je risque ma tête. / Notre plan a requis temps et main-d’œuvre. Nous devons réussir à n’importe quel prix.

***

Plan sur une montagne enneigée, il y a du vent. La soucoupe amirale est visible devant la lune. Des navettes en sortent en maintenant des boules bleues.

Hydargos : Maintenant, toutes les stations sont opérationnelles, je n’ai plus qu’à donner le feu vert. Positionnez la soucoupe amirale à hauteur de tropopause au-dessus du Mont Caverne. / Le transport du matériel est achevé. Il n’y a plus qu’à attendre la fin des travaux. Placez le Vaisseau-mère en attente au-dessus du mont Kirifuki-dake.

Soldat : A tes ordres ! / A vos ordres !

Des skieurs aperçoivent la soucoupe et la prennent en photo.

Skieur 1 : Eh, qu’est-ce que c’est que ça ? / Qu’est-ce que c’est ?

Skieur 2 : C’est un ovni ! / Un ovni.

***

Procyon (off) : L’apparition de cet ovni fut relatée par la presse. / Et le jour de l’éclipse lunaire totale arriva enfin.

Actarus installé sur un canapé, lit le journal en buvant du café.

Actarus : Hein ? Un ovni au-dessus du Mont Caverne ? / Au-dessus du Kirifuki-dake ?

Riguel : Allez, allez Actarus, on va tirer au sort en jouant au carte. / Daisuke. On va trancher ça aux cartes.

Actarus : Pourquoi faire ? Tu veux savoir lequel d’entre nous sera mangé ? / Et trancher quoi, au juste ?

Riguel : Non. Pour savoir celui qui sera de corvée pour déblayer la couche de neige qui recouvre la route. / Celui qui va déneiger la rue, bien sûr !

Venusia et Mizar arrivent.

Actarus : Eh dis donc, je croyais que c’était ton tour aujourd’hui ? / Mais c’est votre tour, aujourd’hui.

Riguel : Ce n’est pas encore certain. Nous allons jouer ça au poker. Le vaincu déblaiera la route. Allez tiens ! Bats les cartes. / Allons, ne soit pas si tatillon. Faisons une partie de poker. Allez, une partie.

Il lui tend le paquet de cartes.

Actarus : Pourquoi jouer ? Tu triches toujours ! / Vous êtes filou.

Riguel : Bats les cartes, zut !

Actarus : Bon d’accord. / Oui

En battant des cartes, une lueur sur naturelle s’affiche dans ses yeux.

Actarus : Ca y est ? Donne. Vas-y. / On peut commencer.

Riguel : Ah ah, dans le temps, quand j’étais dans l’ouest, on m’appelait le « Requin du poker » parce que personne n’a jamais pu me battre. / Tu me croiras si tu veux, mais en Amérique, personne ne pouvait rivaliser avec Poker Danbei !

Mizar : ah ah, papa va encore raconter ses souvenirs. / Et voilà que papa refait le fanfaron.

Venusia : Attends de voir sa tête quand Actarus retournera ses cartes. / Je veux voir sa tête quand il perdra.

Riguel : Eh eh, je n’ai pas perdu la main. Tu vas voir mon garçon. Oh hum hem. Alors, tu joues ? Je vais te donner une petite leçon. Alors tu prends tes cartes ? Actarus, j’attends que tu te décides. / Hein, qu’est-ce que tu racontes ? C’est que j’ai encore le coup de main, moi. Daisuke, on joue. Euh, Daisuke ? Tu ne regardes pas ton jeu ?

Actarus en se levant : Ah très bien. C’est à toi d’aller déblayer la route. / Danbei, ne tirez pas au flanc en déneigeant.

Riguel : Mais tu n’as même pas regardé tes cartes. Comment peux-tu dire ça ? / Daisuke, où vas-tu ? La partie n’est pas terminée.

Actarus : Riguel, si tu savais réellement jouer au poker, tu devrais avoir deviné que c’est moi qui ai gagné. Je sais que tu as 4 rois, seulement moi, j’ai 4 as. / Danbei, j’ai gagné. Vous avez un carré de rois. Et moi, j’ai un carré d’as.

En sortant, il jette le journal vers la table et le souffle retourne ses cartes. Titre du journal « Apparition d’un ovni au-dessus du Mont Kirifuki-Dake.

Venusia, Mizar et Riguel : Oh, ah !

Mizar : Oh, 4 as, ça c’est super. Il a même pas regardé ses cartes. / C’est la vérité. Il avait bien un carré d’as.

Vénusia : Papa avait quand même 4 rois. / Et papa avait bien un carré de rois.

Riguel : Ah ça va, il a gagné, j’ai raté mon coup. Et alors, l’erreur est humaine, non ? Mais où est-ce qu’il a appris à tricher comme ça ? / C’est vrai, j’ai perdu. Et zut ! Comme on a toujours dit : « Ça arrive même aux meilleurs ».

Venusia les mains jointes : Ah, pourquoi veux-tu qu’il triche, il est formidable ! / Daisuke est tellement fort ! Quelle classe !

Mizar : Ouais, je voudrais quand même bien savoir comment il fait pour tirer 4 as à chaque coup. / Oui, mais comment il a réussi un tour de force pareil ?

Riguel : Et moi donc ! / C’est vrai, ça.

***

Actarus dans sa moto arrive au centre. Il se précipite dans la salle d’observation.

Procyon : Ah c’est toi ! / Daisuke.

Actarus : Père ! Je sais que l’ovni qu’on a vu au Mont Caverne est la soucoupe amirale. Qu’est-ce qu’ils mijotent encore ? / Père, cette soucoupe dont on parle, c’est le Vaisseau-mère. Que fait-il là ?

Procyon : Je suis comme toi, j’aimerais bien le savoir. Mais il est évident que Vega a préparé quelque chose. D’autant plus qu’à 0h18, la lune sera invisible quand elle passera à la verticale du Mont Caverne. / Je me pose la question depuis tout à l’heure. Peut-être est-ce un hasard, mais ce soir à 20h25, il y aura une éclipse lunaire. Et le Kirifuki-dake sera le lieu d’observation idéal.

Actarus : D’où lui vient ce nom ? / Le Kirifuki-Dake ?

Procyon : Des abris qu’il offrait aux troglodytes à l’époque préhistorique. La nature a obstrué les issues mais ils ont pu les retrouver. / Quand l’éclipse sera totale, la Lune sera juste au-dessus. J’ai l’impression que c’est là la clef de ce mystère.

Actarus : Peut-être. Oh, papa ! Je te parie qu’ils vont essayer de rapprocher la lune. / Si ça se trouve… Ils veulent déplacer la Lune.

Procyon : Rapprocher la lune ? Mais voyons Actarus, c’est impossible ! / Quoi ? Déplacer la Lune ? Est-ce seulement possible ?

Actarus : Leur technologie est tellement avancée que rien ne leur est impossible ! / Avec leur technologie, ce n’est pas impossible.

Procyon : De toute manière, Alcor est en train d’effectuer un vol de reconnaissance. Il faut attendre son rapport avant d’en venir aux conclusions. / Kôji se dirige déjà vers le Kirfuke-dake. Attendons son rapport avant de tirer une conclusion.

***

Soucoupe amirale.

Soldat : Général. La dernière antenne est en état de marche. / Commandant Blakki, la dernière machine vient d’être installée.

Hydargos : Hon ? Nous sommes dans les temps. J’ai hâte que l’astre-horloge marque 0h18. Faites rentrer les navettes d’installation. / Le dispositif est opérationnel. Il ne reste plus qu’à attendre l’éclipse totale. Bien, ordonnez à nos soucoupes de se retirer.

Soldat : A tes ordres ! A toutes les navettes ! Ici, soucoupe amirale. Les navettes doivent ramener les soldats du génie. / Entendu ! Ici, le QG. Ici le QG. Ordre à tous nos hommes de retourner au Vaisseau-mère.

Sur Terre, au Mont Caverne.

Alcor voit les navettes.

Alcor : Des navettes ! J’aimerais bien savoir d’où elles sont sorties. Un passage secret. / Des soucoupes. Elles sont sorties d’ici. Un tunnel secret.

Procyon : Qu’est-ce qu’il y a ? Alors ? / Kôji.

Alcor : Une escadrille de navettes vient de sortir de la montagne, Professeur ! Je parie qu’ils ont aménagé une base à l’intérieur des cavernes. / Professeur. J’ai aperçu des soucoupes sortir du flanc du Kirifuki-dake. Ça ne fait aucun doute, ils trament quelque chose sous la montagne.

Procyon : Alcor, essaye d’en découvrir plus, veux-tu ? / Kôji-kun, poursuis tes recherches.

Alcor : Entendu ! / Compris.

Procyon : Actarus, cela parait insensé, mais tes craintes ont l’air de se confirmer. Il faut que tu ailles jeter un coup d’œil. / Daisuke, j’ai bien peur que ta terrible intuition ne se précise. Rends-toi au Kurifuki-dake au plus vite.

Actarus : Oui, j’y vais. / Entendu !

Alcor pénètre dans la grotte.

Hydargos : Détruisez-le moi. Ce n’est pas encore ce minable qui va déjouer mes plans. / Exterminez-le. L’opération est trop avancée pour qu’il la sabote !

Actarus dans son asporat a encore les cheveux verts.

Actarus : Métamorphose ! Goldorak, go ! / Duke Fleed ! / Grendizer, go !

Alcor voyant les capteurs : Qu’est-ce que ça peut bien être tout ça ? / J’en compte 24. Que trament-ils ?

Il se fait attaquer par des navettes.

Alcor : Si vous voulez qu’on s’amuse, allons-y. Vous pouvez toujours courir. Pourvu qu’ils ne ferment pas la porte. Il y en a autant dehors que dedans. Tant pis, allons-y. Une de moins. Professeur, il y a des navettes partout. / Et voilà les Forces de Vega ! Missile, feu ! Allez, mes petits. Venez donc par ici ! En voilà d’autres qui rappliquent. En garde, Forces de Vega ! Professeur Umon, ici Kôji Kabuto ! Ici, Kôji Kabuto !

Actarus : J’avais raison père. Je viens de voir une antenne de capte-attraction. / Quoi ? Père ! Ce sont des mécanismes de contrôle de la pesanteur.

Procyon : Quoi ? Une antenne de capte-attraction ? / La pesanteur ?

Actarus : Oui, ils vont profiter de la conjonction pour rapprocher la Lune de la Terre. / Oui, leur objectif est de s’en servir pour rapprocher la Lune de la Terre.

Procyon : Ouais, je vois. Actarus, pour l’instant, vas aider Alcor. Il est attaqué par les navettes. / Tu avais vu juste. Daisuke, Kôji est en danger. Va vite au Kurifuki-dake.

Actarus : Entendu père ! Goldorak, megamac ! / Compris. Grendizer, puissance maximale. Mach 9, vitesse maximale.

Alcor : Missile, feu ! Et de quatre ! Bon sang…

Alcor est éjecté de son OVT. Il est attaqué au sol. Une navette est sur le point de le tuer quand elle est abattue par Goldorak

Alcor : Actarus ! / Et zut. Daisuke !

Actarus : Cornofulgure ! / Space Thunder !

Hydargos : Ah, te voilà Goldorak ! Toutes les forces en action, exécution ! / Duke Fleed est arrivé ! Forces de Vega, à l’attaque !

Il sort avec un monstronef (Bedo-Bedo). Goldorak, de retour devant l’entrée du tunnel.

Actarus : Jamais je ne pourrais me glisser dans un passage aussi étroit. / Et zut, le tunnel est trop étroit pour moi.

Alcor : Actarus ! Actarus ! / Daisuke ! Daisuke !

Actarus : Qu’est-ce qu’il se passe, Alcor ? / Qu’y a-t-il, Kôji ?

Alcor : Tu as les navettes aux trousses ! Ne t’inquiète pas pour moi. / Escadrille dans tes 6 heures. Oublie-moi et abats-les !

Actarus : Alcor, planque-toi ! / Sois prudent, Kôji !

Hydargos : Surtout restez en formation. / Séparez-vous en deux formations !

Actarus : Vous n’avez pas encore gagné ! Fulguropoing ! Planitron ! / Je ne vous laisserai pas faire. Screw Crusher Punch ! Spin Saucer !

Alcor, poursuivi par des soldats : Cette fois, je suis coincé. Aahh! Oh! Vous ne m’avez pas encore ! / Ils veulent me capturer. Ils ne m’auront pas !

Actarus : Pulvonium ! / Hand Beam ! Bon sang !

Hydargos, déplayant l’antirak : Actarus, aujourd’hui, tu vas mourir ! / Duke Fleed, aujourd’hui, j’en finirai avec toi.

Actarus : Hydargos, ne prends pas tes désirs pour des réalités. / Je déjouerai tes projets, Blakki !

Hydargos : Ce coup-là, je t’aurais. / Silence ! A nous deux, Duke Fleed.

Actarus : Cornofulgure ! Fulguropoing ! Hydargos, j’arrive ! Transfert ! Autolargue ! Astérohache ! / Space Thunder ! Blakki, tu ne m’échapperas pas. Chute in ! Dizer, go ! Single piton !

Hydargos : Arrête, Actarus ! Lâche cette arme ou Alcor est mort. / Attends, Duke Fleed ! Si tu lances ton piton, Kôji Kabuto mourra !

Actarus : Quoi ?

Hydargos : Alors, tu as compris ce que je t’ai dit ? Actarus, si tu ne me crois pas, regarde derrière toi. / Duke Fleed, regarde bien derrière toi.

Actarus : Alcor ! / Kôji-kun !

Alcor : Actarus, ne t’occupe pas de moi ! Tu dois sauver la planète bleue. Si tu veux que la paix règne, sers-toi de ton arme, lance-la ! Je suis heureux de donner ma vie pour la Terre. Actarus, tu es le seul qui puisse venir à bout de ces monstres. N’hésite pas, mets le en pièce. / Daisuke-san, mon sort importe peu. Si tu veux la paix sur Terre, lance ton piton ! Si ma vie peut sauver celle de la Terre, je mourrai avec plaisir. Daisuke, sauve la Terre. Il n’y a désormais que toi qui puisses la sauver. J’accepte la mort. Lance ce piton !

Actarus : Alcor ! / Kôji

Hydargos : Alors, Actarus. Qu’est-ce que tu attends, hein ? Lance-la / Duke Fleed, es-tu vraiment capable de lancer ce piton ?

Alcor : Tu es un homme de la Terre. Vas-tu la laisser détruire à cause de moi ? Réduis-le en poussière ! Actarus ! / Daisuke, lance-le ! Vas-y ! Si la Terre est ta planète et que tu l’aimes, ne t’occupe pas de moi et lance ce piton !

Hydargos : Prince d’Euphor, pourquoi hésites-tu ? Ahahah, auras-tu le courage de lancer cette arme ? Tu sais quel serait le sort de ton ami. Actarus ! – Actarus dépose son arme – Ah ah ah, et bien, je t’avais dit que je gagnerai. / Duke Fleed ! Tu ne peux pas lancer ce piton. Si tu lances, il ne restera que des lambeaux du corps de Kôji. Duke Fleed ! … Ahahah. Duke Fleed, j’ai gagné.

Alcor : Actarus, pourquoi ? Pourquoi as-tu abandonné la Terre ? Tu disais toujours que tu adorais la planète bleue, plus que tout au monde. Pourquoi l’as-tu abandonnée ? / Daisuke-sa… Pourquoi ? Pourquoi as-tu abandonné la Terre ? Tu ne te considères pas comme un Terrien. C’est ça, Daisuke ? Pourquoi as-tu fait ça ?

Au centre

Argoli : Professeur, pourquoi a-t-il fait ça ? / Professeur, vont-ils envahir la Terre ?

Procyon : Il ne faut surtout pas désespérer. Sait-on jamais. Un match n’est pas terminé tant que n’a pas retenti le coup de sifflet final. / Il est trop tôt pour abandonner. Il faut toujours garder espoir jusqu’au dernier moment. Jusqu’à la toute fin.

***

Minos : C’est vrai ? Actarus a fini par se rendre ? / Quoi ? Duke Fleed a capitulé ?

Hydargos : Oui, la planète bleue est pratiquement entre les mains des Forces de Vega. / Oui, c’est comme si la Terre était déjà entre nos mains.

Minos : Beau travail, Hydargos ! / Félicitations, Blakki !

Hydargos : Minos, je crois qu’il est maintenant inutile de continuer l’opération « Apocalypse » / Général, l’opération en cours n’est plus nécessaire.

Minas : Hydargos, l’opératon « Apocalypse » doit être amené à son terme. Il faut que le peuple de la Terre comprenne quelle est la puissance de Vega ! / Blakki, poursuis l’opération. Montre à ces Terriens toute l’étendue de notre puissance.

Hydargos : Entendu ! Et que dois-je faire de nos deux prisonniers. / Bien compris. Que faisons-nous des prisonniers ?

Minas : Je veux qu’ils assistent à la destruction totale de la planète bleue. C’est ce qui leur fera le plus de mal. Ensuite, tuez-les ! / Qu’ils assistent à la destruction de la planète qu’ils voulaient défendre. Ensuite, exécute-les.

Hydargos : A tes ordres ! / Entendu.

Minas : Hydargos, j’irais m’assurer de leur mort après. / Blakki. Je suis impatiente d’assister à leur exécution.

Hydargos : Entendu ! Ahahaha, Prince d’Euphor, je vais m’occuper personnellement du traitement que l’on va t’infliger. / Entendu ! Duke Fleed, Kôji Kabuto, le moment d’abréger votre existence semble enfin arrivé.

Actarus et Alcor devant deux croix, face à la lune.

Alcors : Actarus, pourquoi as-tu abandonné la Terre ? / Daisuke-san, pourquoi as-tu abandonné la Terre ?

Actarus : Ne parle pas sans savoir, je n’ai pas encore dit mon dernier mot. / Quoi qu’il arrive, je n’abandonnerai pas la Terre.

Alcor : Que vas-tu faire ? / Pourtant

Hydargos : Prince d’Euphor, veux-tu laisser un message avant de mourir ? / Duke Fleed, Kôji Kabuto, avez-vous une dernière volonté ?

Actarus : Hydargos, il est trop tôt pour triompher. La partie ne fait que commencer. / Blakki, il est trop tôt pour te réjouir. Rien n’est joué.

Hydargos : Ahahah. Je ne vois pas très bien comment tu pourrais t’en sortir cette fois ! Attachez-les aux croix ! / A ce stade, il n’est plus temps de fanfaronner ! Attachez-les aux croix !

Soldats : Entendu !

Actarus se lance dans la bagarre, Alcor suit. Ils arrivent à s’échapper

Actarus : Alcor, vas te mettre en lieu sûr. Goldorak, go ! Cornofulgure ! Autolargue ! Fulguropoing ! / Kôji-kun, mets-toi à l’abri. Grendizer, go ! (Hydargos : Misérable ! ) Space Thunder ! Dizer, go ! Screw Crusher Punch !

Hydargos : Malédiction !

Actarus : Cabre ! Arrimage ! Ovostable ! Cornofulgure ! / Dizer, Jump ! Spazer Cross ! Space Thunder ! Allez, Space Thunder !

Procyon : La conjonction se produira dans 10 mn. Actarus, tu as 10 mn pour sauver le monde. / Plus que dix minutes. Dis minutes pour décider du sort de la Terre.

Actarus : Allez, continue ! C’est gagné ! L’antenne est détruite. / Encore un effort, Space Thunder ! Le Space Thunder a fait mouche !

Hydargos : Actarus, je ne suis pas prêt d’oublier cette humiliation. Et tu me le paieras ! / Maudit Duke Fleed. Je jure de me venger ! Je le jure !

Procyon : C’est grâce à vous deux que nous pouvons contempler ce spectacle. / Vous vous êtes admirablement débrouillés.

Alcor et Actarus se serrent la main

Alcor : Actarus, tu as encore une fois sauvé notre planète. / Daisuke, la Terre est sauvée. Notre Terre…

Actarus : Parce qu’elle est devenue la mienne. / RAS

***

Prochain épisode : Combat décisif sous l’aurore boréale.

En faisant fondre la glace du pôle Nord, ils veulent provoquer des tsunamis partout dans le monde. Cet étrange engin de Vega apparu dans le ciel est en effet équipé pour envoyer vers la Terre un puissant faisceau de chaleur. Qu’allons-nous découvrir au pôle Nord, Daisuke et moi ?

Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :