Aller au contenu principal

Ormeignies – Un village oublié

19 juin 2021

Aujourd’hui je vais vous raconter un village dont l’histoire s’oublie au fil du temps.

J’ai eu l’occasion d’avoir une visite guidée à travers le témoignage d’une habitante récolté par un élève de 6e option « Histoire » de l’Athénée de Ath.

Merci à Loïc pour son travail et les explications qu’il nous a données.

Ce qui m’a le plus marqué, ce sont les ruines d’un château d’Ormeignies dont je ne connaissais pas l’existence, alors que je vis à Ath depuis bientôt 20 ans.

Commençons brièvement par Angélique de Rouillé, épistolière née à Ath en 1756 et châteleine d’Ormeignies. Très connue pour ses écrits, c’est la première fois que j’en entends parler.

Angélique de Rouillé

Du château, il ne reste plus qu’une façade latérale et les escaliers en pierre de la 3e version construite après 1866 et explosé après son rachat en 1934. L’orangerie a été lui aussi détruit pour construire une autre demeure. Les écuries sont devenus un centre médical.

Peut être une image de une personne ou plus, personnes debout et plein air
Peut être une image de debout et plein air

Le fils d’Angelique, Édouard, est devenu le premier bourgmestre de Ath et fut membre du premier sénat après la révolution de 1830. Il est représenté à la ducasse d’Ath avec le char de Anne-Marie.

Ensuite nous avons pu découvrir le chœur de l’église de St Usmer

From → Belgique

Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :