Aller au contenu principal

Japon – jour 2

5 avril 2018

Quartier Asakusa

Pour aujourd’hui, j’avais prévu sur mon petit carnet la visite au quartier de Asakusa, proche du notre (enfin c’est ce que je pensais) :

  • Temple Senjō-ji
  • Toit de l’hôtel de ville
  • Temple Imado jinja
  • Kappabashi
  • Tokyo Skytree
  • Parc Sumida
  • Descente en bateau de la Sumida jusqu’à Odaiba

Oui oui, j’ai prévu beaucoup mais on a fait pas mal de mon projet.


Commençons d’abord par notre petit déjeuner que nous avons acheté hier au supermarché du coin. Et ce n’était pas un combini car il était bien grand.

Ensuite commençons par une petite ballade pour rejoindre le train ou le métro. J’avoue ne pas encore faire la différence. C’est un quartier très agréable. D’ailleurs nous avons découvert beaucoup de quartier dans ce style. Très calme, avec des petites rues. À se demander si on est bien a Tokyo.

Viens maintenant la question du transport en commun. On doit rejoindre Asakusa. On arrive du côté de la Keisei Line ( celle qu’on a pris la veille de l’aéroport). Le guichetier nous explique qu’il faut aller jusque Quenon et changer ensuite. Ok….

Donc achat du ticket. Je n’ai pas pensé à ce moment là d’utiliser la suitca, une carte prépayée, mais on se débrouille avec la borne qui parle anglais. Plus ce qu’on a lu sur le bouquin Kochi kochi, on s’est bien débrouillé.

On fait au fur et à mesure de la journée, on commence à s’habituer au métro / train. C’est pareil dans toutes les villes. Il faut suivre les panneaux et à Tokyo c’est écrit aussi en romanji (avec parfois un peu d’anglais).

Au Japon, les voitures roulent à gauche. Difficile de dire si les gens marchent aussi de ce côté là. Alors il y a des indications pour les escaliers et même pour les couloirs. Je ne pourrais pas mettre toutes les photos car certaines sont sur mon APN mais voici un exemple pour les escaliers. Par il n’y a pas de logique. Dans une autre station, c’était le contraire. Et puis, faut pas croire que les japonais suivent toutes les règles. Nono,non, on en a vu descendre du mauvais côté.

Bref. On arrive à Ueno et là on prend un abonnement pour la journée, c’est plus facile.

Hop hop hop. On avance et nous voici à Asakusa (dite le kusa comme kxa). On entre par la grande porte, la porte du tonnerre, Kaminarimon.

Et on longe des petites boutiques, la Nakamise-dori. Là, on s’en met plein les mirettes : nourriture (miam les daifuku), des kimonos, éventails, bijoux… et… et… Thomas a repéré ça.

Nick niak, belle pub. Bon là, Yamapi était jeune. Plus loin, enfin de l’autre côté de cette allée, la photo est plus récente. Dommage que ce soit au poivre, j’aurais bien goûté ces crackers LOL.

Bon, j’en étais où. Ah oui, la visite du temple. On arrive à la 2ème porte, la Hozo-mon, en face du grand sanctuaire. Et là quelle surprise. Faire des milliers de km pour rencontrer des amis qui habitent à 10km de chez vous, Ben oui, c’est nous.

Un coucou à Sandro et Wajiihah avec qui nous avons continué la visite.

Après une petite ballade autour des bâtiments du temple, nous sommes revenus sur nos pas pour grimper les 8 étages de l’office du tourisme. Bon d’accord, on a pris l’ascenseur. On a eu une belle vue de Skytree et la flamme de Asahi.

Nous approchons de midi mais nous n’avons pas très fin. Du coup, nous partons le long de la Sumida pour rejoindre le temple Imado jinja, dédié aux chats. C’est delà que vient le manekineko.

Les cerisiers sont en fin de saison. Dommage.

Sur le retour vers Asakusa, nous voyons un autre temple, Matsuchiyamashoden, avec accès par un funiculaire.

Nous passons ensuite dans les rues hors grandes avenues pour rejoindre le Senjōji. Et là nous entrons dans un petit resto pour notre premier vrai repas japonais.

Nous voilà en début d’après-midi. La journée est loin d’être fini. Comme dessert, nous dégustons une glace et un doriyaki au matcha. Du pur et du vrai. C’est costaud mais que c’est bon !

Direction Skytree. Le temps se couvre mais reste agréable.

Vu le temps, on décide de ne pas grimper en haut de la tour. Par contre, on fait les boutiques : Ghibli mais on n’achète rien vu qu’on va au musée lundi ; une expo sur… devinez … il faut aussi aller loin pour découvrir des posters et objets de Harry Potter. Et ben oui, je me suis laissée tenter.

D’autres objets mais c’est cadeau donc chut !

Un magasin de Pokemon. Chut cadeau !

La journée se termine. Vu la taille de la police de caractère de mon article, il fatigue aussi.Nous revenons donc sur Machiya et là on prend la grande avenue. Il est 18h, on a faim et on découvre un restau familial.

Une chizuomurice (omelette fourrée avec du riz et du fromage) et un karage (?).

On en a plein les pattes, les yeux surtout avec ce contraste entre les rues calmes et plus peuplées.

Demain, on fait la tour de Tokyo (celle qui ressemble à la Tour Eiffel), certainement vu de loin, Shibuya et son fameux carrefour, Yoyogi.

Objectif, trouver le magasin de la Johnny’s, Mandarake, celui des objets d’occasion.

On reviendra peut être via Akihabara mais cela va dépendre de nos talons.

Il est 22:40. C’est l’heure du dodo.

From → Japon

2 commentaires
  1. patoupassions permalink

    Merci pour ce récit. J’adore suivre vos découvertes. Comme quoi le monde est bien petit!
    Vivement la suite!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :